2010*50Years of Traineeships at the European Commission*

2010*50Years of Traineeships at the European Commission*
*Creation since 2006. From Paris, France. Fondatrice du HUB UE, Morgane BRAVO* "United in diversity", that's the motto of the EU! *Mieux informer les citoyens UE! « So that Europe, as a global player, is not far from Europeans » * *Ancienne stagiaire ("Blue Book") de la Commission Européenne, au Secrétariat Général. Bruxelles* Présidente et Fondatrice du «Think Tank» Europe-Mexique.

*LES PRINCIPALES INSTITUTIONS DE L'UNION EUROPÉENNE*

*LES PRINCIPALES INSTITUTIONS DE L'UNION EUROPÉENNE*
Link

Saturday, January 12, 2008

***UE: la France prête ses diplomates...***


***Paris a mis 110 ambassades à la disposition de la présidence slovène:

DANS plus de la moitié du monde, la France assume déjà, par procuration, la présidence de l'Union européenne. Comme Ljubljana, qui assure la présidence tournante depuis le 1er janvier, ne dispose pas d'infrastructures diplomatiques suffisantes, Paris a mis 110 de ses ambassades à sa disposition. De Bogota à Katmandou, ces « boîtes aux lettres de Bruxelles » serviront, explique le Quai d'Orsay, à « faire connaître les positions de l'Union, à communiquer ses requêtes et à faire remonter les informations pour alimenter le processus politique à Bruxelles ».

Avec 158 ambassades, 17 représentations et 98 postes consulaires, le réseau diploma­tique français le deuxième dans le monde, après celui des États-Unis est l'un des plus organisés. Un réseau fortement sollicité sur certains continents, comme l'Afrique, où la France est le pays le plus représenté.

Ainsi, pour Jean-Marc Simon, aujourd'hui ambassadeur de France au Gabon, assurer la présidence de l'Union, « c'est la routine ! ». « Quand j'étais ambassadeur en République centrafricaine, de 1996 à 2001, j'étais le président en permanence ! se souvient-il. Et depuis 2003, à Libreville, je l'exerce pour la troisième fois ! Il s'agit d'animer la coopération politique entre les chefs de mission, de conduire le dialogue entre les autorités locales et la société civile, d'effectuer des démarches ponctuelles au nom de la présidence. »

Lorsqu'une présidence ne peut assurer sa représentation dans un État, la présidence suivante assume cette tâche si elle le peut. Sinon, un roulement se met en place, selon les possibilités locales. « De toute façon, précise-t-on au Quai d'Orsay, en septembre 2006, on a adopté le concept de trio présidentiel : pour chaque période de dix-huit mois, les trois présidences consécutives élaborent, en étroite collaboration avec la Commission, un programme commun, afin d'assurer la cohérence et le suivi de leurs travaux. » Le premier trio de présidences est actuellement composé de l'Allemagne, du Portugal et de la Slovénie. Le prochain comprendra la France, la République tchèque et la Suède.

Démarche en troïka

Le Portugal, qui vient d'achever sa présidence, se fait souvent représenter par l'Espagne, mais a également dû faire appel à la France : 26 ambassades françaises ont aidé Lisbonne durant le dernier semestre. « Il y a quelques mois, par exemple, raconte Jean-Marc Simon, on a fait une démarche en troïka, l'ambassadeur d'Espagne, qui exerçait la présidence pour le Portugal, le délégué de la Commission européenne et moi, qui représentais les Slovènes, pour que le Gabon soutienne un projet de moratoire sur l'abolition de la peine de mort, présenté par l'UE aux Nations unies. »

Mais il y a aussi des pays, comme la Somalie ou le Bhoutan, où la France n'a pas d'ambassade. Qui y exercera, pour la France, la présidence locale au deuxième semestre ? Soit un autre État membre, s'il est représenté, soit l'ambassade de France d'un pays voisin : dans le cas de la Somalie, par exemple, la présidence sera assurée du Kenya.

À part « quelques comptes rendus de réunion supplémen­taires », conclut Jean-Marc Simon, représenter les Slovènes ne devrait pas signifier de changement important. « Mais, à partir du 1er juillet , je présiderai pour la première fois au nom de mon propre pays ! souligne-t-il. Et comme la présidence française va être très active, avec beaucoup d'idées à faire passer, on risque d'être un peu plus impliqués… »

Stéphane Kovacs
Le Figaro
11/01/2008

*Photo: Le Quai d'Orsay (Soriano/Le Figaro)

No comments: