2010*50Years of Traineeships at the European Commission*

2010*50Years of Traineeships at the European Commission*
*Creation since 2006. From Paris, France. Fondatrice du HUB UE, Morgane BRAVO* "United in diversity", that's the motto of the EU! *Mieux informer les citoyens UE! « So that Europe, as a global player, is not far from Europeans » * *Ancienne stagiaire ("Blue Book") de la Commission Européenne, au Secrétariat Général. Bruxelles* Présidente et Fondatrice du «Think Tank» Europe-Mexique.

*LES PRINCIPALES INSTITUTIONS DE L'UNION EUROPÉENNE*

*LES PRINCIPALES INSTITUTIONS DE L'UNION EUROPÉENNE*
Link

Thursday, March 13, 2008

***Les visas américains sèment la discorde dans l'UE***


***Après la République tchèque le mois dernier, la Lettonie et l'Estonie ont conclu le 12 mars des accords d'exemption de visas avec les Etats-Unis en vertu desquels leurs ressortissants devraient pouvoir entrer librement sur le territoire américain. Cette démarche va ouvertement à l'encontre de la Commission européenne qui négocie depuis des années avec les Etats-Unis un accord global applicable à tous les Etats membres.

Lettonie - Diena
Aivars Ozolins voit dans l'accord [d'exemption des visas] un pas dans la bonne direction. "Au sommet de Bruxelles [des 13 et 14 mars], le ministre des Affaires étrangères [letton] Maris Riekstins et le Premier ministre [letton] Ivars Godmanis se verront reprocher leur non-respect des règles européennes. La Commission européenne a critiqué les accords bilatéraux de certains pays européens avec les Etats-Unis sur l'exemption des visas. En février, la République tchèque a signé un mémorandum similaire et la Hongrie et la Slovaquie vont bientôt faire de même. L'UE souhaite plutôt trouver une solution commune aux 27 Etats membres, et apparemment, il est encore trop tôt pour nous autres Européens de l'Est. Mais tous les 'anciens membres', à l'exception de la Grèce, bénéficient déjà de ce privilège. D'un point de vue moral,il est fâcheux de priver les 'nouveaux' de visas, en attendant que Bruxelles trouve une solution." (13.03.2008)

Estonie - Postimees
Erkki Bahovski rappelle que, au sein de l'UE, seuls le Danemark et la Grande-Bretagne ont d'abord permis aux Estoniens d'entrer sur leur territoire sans visa. La Finlande, puis d'autres Etats leur ont finalement emboîté le pas. "Désormais, l'UE souhaite que l'Estonie et les autres pays négociant l'exemption des visas avec les Etats-Unis passent par Bruxelles. Et c'est là que se trouve un paradoxe. L'Estonie a toujours approuvé une approche commune en matière de politique extérieure et de sécurité, notamment dans le cadre des relations avec la Russie. En outre, l'Estonie a toujours critiqué les accords bilatéraux avec la Russie. Et maintenant, nous faisons exactement la même chose : nous négocions bilatéralement avec les Etats-Unis." (13.03.2008)

Allemagne - Süddeutsche Zeitung
"Si la République tchèque, l'Estonie et la Lettonie négocient, comme c'est le cas actuellement, des accords bilatéraux pour permettre une entrée sur le territoire américain sans visa, c'est fâcheux, mais pas dramatique", relève Martin Winter. "Ces négociations affaiblissent la position de l'UE qui demande des négociations menées au nom de tous, et donc en position de force. Mais s'il s'agit d'un cas isolé, ce n'est pas catastrophique. Cependant, cette affaire n'est qu'un maillon d'une chaîne d'événements qui alimentent le doute : on peut se demander si les pays d'Europe de l'Est qui ont rejoint les rangs de l'UE il y a quatre ans se sont véritablement intégrés. (...) La tentation de faire cavalier seul avec les Etats-Unis et la Russie semble grande, mais l'attrait d'une force commune [européenne] devrait être encore plus fort. Rien ne prouve qu'un seul Etat européen peut accomplir plus de choses qu'une UE qui fait bloc." (13.03.2008)

Eurotopics

No comments: