2010*50Years of Traineeships at the European Commission*

2010*50Years of Traineeships at the European Commission*
*Creation since 2006. From Paris, France. Fondatrice du HUB UE, Morgane BRAVO* "United in diversity", that's the motto of the EU! *Mieux informer les citoyens UE! « So that Europe, as a global player, is not far from Europeans » * *Ancienne stagiaire ("Blue Book") de la Commission Européenne, au Secrétariat Général. Bruxelles* Présidente et Fondatrice du «Think Tank» Europe-Mexique.

*LES PRINCIPALES INSTITUTIONS DE L'UNION EUROPÉENNE*

*LES PRINCIPALES INSTITUTIONS DE L'UNION EUROPÉENNE*
Link

Tuesday, May 27, 2008

***« Assises du numérique » : Eric Besson, Secrétaire d’Etat à la prospective, à l’évaluation des politiques publiques et au développement...***






***Pour une France compétitive et solidaire :

Le 26 mai 2008, Eric Besson, Secrétaire d’Etat à la prospective, à l’évaluation des politiques publiques et au développement de l’économie numérique, était l’invité de Réforme Hebdo, le rendez-vous hebdomadaire des réformes, présenté par Jérôme Chartier. A l’occasion, cette semaine, du lancement des « Assises du numérique », il a expliqué quels étaient les enjeux du numérique pour la croissance de notre pays.

* * *

Les chiffres de la semaine

59% : c’est le nombre d’entreprises faisant chaque mois leur déclaration à l’URSAFF, qui utilisent les exonérations d’heures supplémentaires.

110 millions d’euros : c’est le montant débloqué par le Gouvernement pour les pêcheurs, et en particulier pour lutter contre la hausse des prix du pétrole.

15 500 : c’est le nombre d’emplois supprimés par l’Etat en 2007.

5,1 milliards d’euros : c’est le montant des dividendes demandés par l’Etat aux entreprises dans lesquelles il a une participation.

38% : c’est le taux d’emplois des seniors en France, à titre de comparaison, il est de 57% au Royaume-Uni et de 69% en Suède.

100 : c’est le nombre d’ateliers crée pour les « Assises du Numérique ».

2025 : c’est le diagnostic stratégique préparé par Eric Besson et qui sera présenté au Président de la République avant la fin de l’année.
* * *

Parlons réformes

Être un ministre d’ouverture au sein d’un gouvernement réformateur

Les Progressistes, cercle de réflexion d’Eric Besson et de la majorité présidentielle, regroupe des hommes et des femmes majoritairement de gauche, qui ont soutenu Nicolas Sarkozy lors de l’élection présidentielle et qui sont en totale adéquation avec la stratégie de réforme voulue par le Président de la République et menée par le Premier Ministre.

Eric Besson rappelle que « lors de la composition du Gouvernement, il y a un an, les hommes de gauche appelés à exercer des fonctions ministérielles ont accepté le programme de réformes voulues par Nicolas Sarkozy sans pour autant renoncer à leurs convictions ».

Le Secrétaire d’Etat souligne également le fait que les réformes menées par le Gouvernement et celles qui s’annoncent sont celles que toutes les sociales démocraties européennes ont déjà entreprises. La fusion ANPE-UNEDIC, par exemple, qui mettra à la disposition des demandeurs d’emplois, un interlocuteur unique, a déjà été effectuée dans bon nombre de grandes démocraties européennes.

La prospective : un enjeu incontournable

Faire de la prospective, implique d’étudier les réformes structurelles qui se font dans les autres pays, afin de repérer les bonnes pratiques déjà mises en œuvre.

Ainsi, le lancement de « France 2025-diagnostic stratégique » est une nouvelle approche en matière de prospective (qui remplace le Commissariat général au Plan) plus moderne, présentant les choix et les stratégies possibles, et qui ressemble davantage aux pratiques des entreprises.

Un plan de développement numérique

Avant le mois de juillet, Eric Besson présentera au Président de la République le plan de développement du numérique.

95% des Français possédant Internet chez eux disposent du haut débit. Il reste 5% de la population à équiper. Il faut, par ailleurs, préparer l’arrivée de la fibre optique pour tous les Français, support utilisé pour transmettre les données numérique en très haut débit. Déjà en préparation dans les grandes et moyennes villes, il sera plus difficile de le mettre en place dans les territoires plus reculés.

La fibre optique permettra de développer les sites communautaires et d’élargir les opportunités.

* * *

Questions des Internautes

« Réforme hebdo » est une émission interactive qui donne la parole aux internautes. Ceux-ci ont pu poser leurs questions à Eric Besson sur le blog de l’UMP.

- Paul : Mr le ministre, quelle est votre position sur la loi Olivennes très décriée, qui va ficher tous les internautes et filtrer l'ensemble du réseau ?

Les accords Olivennes visent à définir la création et les droits d’auteur. Il s’agit de lutter contre le téléchargement illégal. Cette loi fait preuve de pédagogie et d’alerte et ne fait preuve de répression qu’en dernier recours. L’objectif est de mettre en place un téléchargement légal, accessible, lisible et peu cher.

- Nine : Comment faire baisser le prix des SMS, qui est beaucoup trop élevé en France? Faut-il ouvrir la concurrence ou faire pression sur les grands opérateurs déjà en place?

Il s’agit pour cela de faire jouer la concurrence tout en vérifiant les conditions de sa mise en oeuvre. L’ARCEP (Autorité de régulation des communications électronique et des postes) et la DGCCRF (Direction Générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) ont été chargées d’évaluer les conditions de la concurrence pour les SMS et de présenter des solutions pour une baisse des prix des SMS.

- Garnero : Bonjour, je pense que le diagnostic stratégique France 2025 devrait servir de base de débat dans chaque fédération. L'analyse critique des divers scénarios aurait valeur pédagogique auprès des adhérents et pourrait faire jaillir des idées nouvelles. Qu'en pensez-vous?

Le Secrétaire d’Etat se montre particulièrement enclin à un débat autour des ces questions et rappelle que toutes les options sont possibles pour proposer des changements et des adaptations. Les Français, pour adhérer aux réformes, doivent nécessairement y être associés. « Les assises du numérique » font d’ailleurs appel aux contributions des internautes.

* * *

Question dans le public :

Paul : Seriez vous d’accord avec le fait de créer une instance parlementaire d’évaluation des politiques publiques ?

L’évaluation du pouvoir exécutif et du pouvoir législatif est la marque de tous les grands pays modernes. Il n’est donc pas anormal que cela se fasse également en France tout en mutualisant les moyens.
La Revue Générale des Politiques Publiques constitue en quelque sorte cette évaluation qui a trop souvent été ramenée à des annonces de mesures pour le grand public.

Le Premier Ministre, quant à lui, dispose d’un « tableau de bord de la réforme » et reçoit chaque Ministre pour évaluer les politiques publiques qu’ils mettent en œuvre et les comparer aux lettres de mission données par le Président de la République.

UMP


****Les enjeux du numérique pour la croissance de notre pays :
Présentation très intéressante et très claire...!****

Morgane BRAVO


*Photos : Morgane BRAVO

No comments: