2010*50Years of Traineeships at the European Commission*

2010*50Years of Traineeships at the European Commission*
*Creation since 2006. From Paris, France. Fondatrice du "HUB EUROPEAN UNION", Morgane BRAVO* "United in diversity", that's the motto of the EU! *Mieux informer les citoyens UE! « So that Europe, as a global player, is not far from Europeans » * *Ancienne stagiaire (Blue Book) de la Commission Européenne, au Secrétariat Général. Bruxelles. * President & Founder HUB « DIGITAL DIPLOMACY» «DIPLOMATIE NUMERIQUE ». *‪Fondatrice HUB 
‪« DIGITAL DIPLOMACY» : « POLITIQUE & SOCIAL NETWORKING ». *Fondatrice HUB « ECOLOGIE &INNOVATION : DEVELOPPEMENT DURABLE DU XXIE SIÈCLE!»* Présidente et Fondatrice du «Think Tank» Europe-Mexique.

*LES PRINCIPALES INSTITUTIONS DE L'UNION EUROPÉENNE*

*LES PRINCIPALES INSTITUTIONS DE L'UNION EUROPÉENNE*
Link

Friday, May 02, 2008

*François Fillon veut expliquer la «rupture» aux Américains*


***Le premier ministre, en visite express à Washington, vient prendre la mesure de la réponse américaine à la crise économique et expliquer les réformes françaises.
François fillon a entamé jeudi soir une courte visite de travail, un peu plus de trente heures sur place, dans la capitale américaine. Ce voyage du premier ministre fait suite à une invitation de l'American Jewish Committee, qui, après José Maria Aznar en 2006 et Angela Merkel en 2007, a convié François Fillon à son dîner de gala (qui devait se dérouler la nuit dernière), en qualité d'invité d'honneur.

Lors de ce dîner, le chef du gouvernement devait prononcer un discours sur la «vision française de la mondialisation». L'occasion pour lui d'expliquer les positions de la France sur la gouvernance mondiale, la stabilité financière, la sécurité alimentaire, l'aide au développement ou encore la question climatique. Alors que cette année coïncide avec le 60e anniversaire de la création d'Israël, le premier ministre devrait aussi évoquer les relations franco-israéliennes ainsi que la lutte contre l'antisémitisme en France.

Accompagné de la ministre de l'Économie, Christine Lagarde, et du ministre de l'Agriculture, Michel Barnier, François Fillon veut surtout profiter de ce déplacement pour prendre le pouls de l'économie américaine frappée par la crise financière du subprime. Il rencontrera demain le président de la Réserve fédérale américaine, Ben Bernanke, le secrétaire au Trésor, Henry Paulson, et le patron du Fonds monétaire international (FMI), Dominique Strauss-Khan, dont les prévisions pour la France (1,4 % de croissance cette année) ont été jugées «exagérément pessimistes» par Paris. Il s'entretiendra aussi avec onze chefs d'entreprise américains de la finance et de l'industrie, parmi lesquels Patricia Russo, directrice générale de l'équipementier télécoms Alcatel-Lucent.

L'euro à 1,60 dollar

«Le premier ministre veut saisir la température. On sent que, peut-être, on pourrait être à un tournant de la crise financière. Le sentiment qui domine, souligne-t-on dans l'entourage de François Fillon, c'est que le pire est passé. Maintenant, c'est la longueur de la purge qui reste une inconnue.» Au menu des discussions également : le taux de change euro-dollar, avec une monnaie européenne qui a atteint un pic de 1,60 dollar, pénalisant les exportations européennes.

Alors que le gouvernement de George W. Bush vient de lancer un vaste plan de relance de 168 milliards de dollars, François Fillon veut défendre la stratégie de «rupture» suivie par la France. Un conseiller de Matignon assure : «On doit s'expliquer sur nos politiques respectives. Il y a une vraie curiosité pour la France depuis l'élection de Nicolas Sarkozy.»

LE Figaro
De notre envoyé spécial à Washington, Bruno Jeudy
01/05/2008

*Photo :François Fillon devait prononcer cette nuit un discours sur la «vision française de la mondialisation». Crédits photo : Le Figaro

No comments: