2010*50Years of Traineeships at the European Commission*

2010*50Years of Traineeships at the European Commission*
*Creation since 2006. From Paris, France. Fondatrice du "HUB EUROPEAN UNION", Morgane BRAVO* "United in diversity", that's the motto of the EU! *Mieux informer les citoyens UE! « So that Europe, as a global player, is not far from Europeans » * *Ancienne stagiaire (Blue Book) de la Commission Européenne, au Secrétariat Général. Bruxelles. * President & Founder HUB « DIGITAL DIPLOMACY» «DIPLOMATIE NUMERIQUE ». *‪Fondatrice HUB 
‪« DIGITAL DIPLOMACY» : « POLITIQUE & SOCIAL NETWORKING ». *Fondatrice HUB « ECOLOGIE &INNOVATION : DEVELOPPEMENT DURABLE DU XXIE SIÈCLE!»* Présidente et Fondatrice du «Think Tank» Europe-Mexique.

*LES PRINCIPALES INSTITUTIONS DE L'UNION EUROPÉENNE*

*LES PRINCIPALES INSTITUTIONS DE L'UNION EUROPÉENNE*
Link

Monday, June 09, 2008

*Energie et climat au coeur du conseil franco-allemand*


***Le président Nicolas Sarkozy et la chancelière Angela Merkel se retrouvent à Straubing, en Bavière, pour un conseil des ministres franco-allemand consacré essentiellement aux problèmes d'énergie et de climat.
Le principal enjeu de ce neuvième conseil des ministres franco-allemand est de parvenir à une déclaration commune sur le plan d'action européen contre le réchauffement climatique, dont la mise en oeuvre est l'une des priorités de la présidence française de l'Union européenne, qui commence le 1er juillet.

Ce "paquet climat-énergie" présenté par la Commission européenne fin janvier propose aux 27 pays de l'UE des objectifs nationaux pour réduire globalement leurs émissions de gaz à effet de serre (GES) de 20% d'ici 2020 par rapport à 1990.

Parallèlement à cet objectif, qui pourrait être porté à 30% en cas d'accord au niveau mondial, il est proposé aux pays de l'UE de porter globalement à 20% d'ici 2020 la part d'énergies renouvelables dans leur consommation énergétique.

Le Conseil européen de mars a confirmé l'engagement des 27 sur ses objectifs. Reste à les décliner par pays et secteurs.

Or, "autant le paquet global avait été accueilli dans l'enthousiasme et l'ambition, autant la déclinaison par pays et par secteurs suscite une unanimité dans le mécontentement", explique l'entourage de Nicolas Sarkozy.

"Donc nous aurons la tâche redoutable de transformer ce mécontentement général en accord général", ajoute-t-on de même source. "Dans cette longue entreprise, nous aurons besoin de tout le soutien de l'Allemagne."

Pour Paris, il est impératif de parvenir à un accord d'ici fin 2008, pour préserver les chances de succès des négociations internationales sur les suites du processus de Kyoto de lutte contre le réchauffement climatique.

"L'Union européenne est depuis le début la locomotive de la négociation de Bali. Si notre locomotive tombe en panne, c'est toute la négociation qui est en panne", explique l'Elysée, qui compte sur l'effet d'entraînement du couple franco-allemand.

"MOISSONNEUSE-BATTEUSE FRANCO-ALLEMANDE"

Le compromis conclu par les deux gouvernements le 3 mars à Hanovre, qui a permis de débloquer le projet d'Union pour la Méditerranée cher à Nicolas Sarkozy, a mis de l'huile dans des rouages franco-allemands souvent grippés depuis un an.

Le 1er mai, le président français a rendu un hommage appuyé à Angela Merkel en lui remettant à Aix-la-Chapelle le prix Charlemagne pour son engagement européen et la chancelière l'a remercié de ses "si gentilles paroles".

Le conseil de Straubing se tient "dans un climat favorable", estime l'entourage de Nicolas Sarkozy, qui met aussi en avant un "extraordinaire travail" accompli par Paris et Berlin sur tous les sujets à l'ordre du jour de la présidence française de l'UE.

L'Elysée espère de la "moissonneuse-batteuse franco-allemande" une récolte d'accords entre les deux gouvernements sur les grands dossiers de cette présidence.

Les relations entre Paris et Berlin ne sont cependant pas exemptes de nuages.

Le ministre allemand de l'Environnement, Sigmar Gabriel, a ainsi déclaré jeudi qu'il doutait des chances de parvenir à Straubing à un compromis franco-allemand sur la réduction des émissions de CO2 par les automobiles, dossier qui divise les deux pays.

"Les voitures allemandes sont magnifiques mais quand on regarde du côté du tuyau d'échappement, c'est moins glorieux. Les voitures françaises sont plus petites mais du côté du tuyau d'échappement, c'est mieux", résume l'Elysée.

Le conseil de Straubing, auquel participeront cinq ministres français et leurs homologues allemands, se penchera aussi sur la sécurité énergétique de l'UE, qui pose notamment la question du nucléaire, très sensible en Allemagne.

En marge de ce dossier, il sera question du calendrier de retour en Allemagne des déchets nucléaires allemands retraités en France et des prix du pétrole.

Figurent aussi au menu le référendum incertain du 12 juin en Irlande sur le traité institutionnel de Lisbonne, la mise en oeuvre de ce traité, l'Europe de la défense, la politique agricole, l'Union pour la Méditerranée, les négociations commerciales internationales à l'OMC, etc.

Cette rencontre bilatérale sera enfin l'occasion de présenter le deuxième volume du manuel d'histoire franco-allemand (période 1815-1945).

Par Emmanuel Jarry Reuters
9 juin,
PARIS (Reuters)

No comments: