2010*50Years of Traineeships at the European Commission*

2010*50Years of Traineeships at the European Commission*
*Creation since 2006. From Paris, France. Fondatrice du HUB UE, Morgane BRAVO* "United in diversity", that's the motto of the EU! *Mieux informer les citoyens UE! « So that Europe, as a global player, is not far from Europeans » * *Ancienne stagiaire ("Blue Book") de la Commission Européenne, au Secrétariat Général. Bruxelles* Présidente et Fondatrice du «Think Tank» Europe-Mexique.

*LES PRINCIPALES INSTITUTIONS DE L'UNION EUROPÉENNE*

*LES PRINCIPALES INSTITUTIONS DE L'UNION EUROPÉENNE*
Link

Tuesday, June 10, 2008

***La France face à la présidence de l’Union***


***Dans quelques semaines, la France prendra la présidence de l'Union européenne. C'est un moment critique : le contrat de réforme de l'UE, et par conséquent l'avenir de l'Union européenne, semble menacé par les référendums et les procédures judiciaires dans différents Etats membres.

Quelles sont les attentes de l'Europe vis-à-vis de la France ?

NRC Handelsblad - Pays-Bas
A la veille de la présidence française de l'UE qui débutera le 1er juillet prochain, le journal du soir NRC Handelsblad consacre un article à la personnalité ambitieuse du président français Nicolas Sarkozy : "Sarkozy veut être un dirigeant d'envergure européenne. La présidence de l'UE doit être un couronnement. En Europe, cela fait déjà des mois que des regards à la fois soupçonneux et plein d'espoir se posent sur un président si ambitieux. … Afin d'apaiser les critiques, la France arbore l'attitude d'une présidence classique : elle promet de se montrer modeste, d'être à l'écoute autant que possible, de rester impartial et d'avoir un jugement équilibré. Une liste de priorités classique a été établie. … Mais Sarkozy s'est révélé bien individualiste depuis l'élaboration de celle-ci. Il fait figure d'outsider, désireux de monopoliser la conversation. … Tout cela ne peut pourtant pas se faire sans préjudices." (10.06.2008)

Le Figaro - France
Dans le quotidien Le Figaro, l'ex-présidente du Parlement européen, Simone Veil, fait part de son enthousiasme quant à la prochaine présidence française de l'Union européenne : "Je suis optimiste pour l'Europe. … Dans un monde plus incertain, elle est une zone de stabilité exceptionnelle et de véritable prospérité. … Cette présidence mettra en valeur de nouvelles perspectives pour la construction européenne, c'est-à-dire de nouvelles possibilités d'agir en commun dans le respect de nos identités. Nous ne devons pas craindre de nouveaux champs d'action au niveau européen. Ils nous renforcent." (09.06.2008)

Süddeutsche Zeitung - Allemagne
Le quotidien Süddeutsche Zeitung souligne l'importance des relations franco-allemandes dans le cadre de la présidence française de l'UE. "Sarkozy n'aura pas une tâche facile. Mais de même que la France a pesé de tout son poids il y un an pour soutenir les efforts allemands, Berlin soutiendra à présent Paris. … Quelque soit les désaccords entre les deux pays, ni l'un ni l'autre ne peuvent se permettre que l'UE soit affaiblie. Ils ne peuvent pas non plus attendre que d'autres fassent avancer la communauté. Parmi les grands Etats, Londres soigne son rôle d'outsider sur le plan de la politique européenne. Madrid et Rome sont affaiblis par des problèmes de politique intérieure. Et la Pologne en est encore loin. … La France et l'Allemagne ont vis-à-vis de l'UE une responsabilité particulière en tant que pays meneurs. Pas seulement parce qu'ils ont initié l'unification de l'Europe et qu'ils sont puissants sur le plan économique mais aussi parce qu'une communauté aussi grande a besoin d'une direction vigoureuse." (09.06.2008)

Hospodarske Noviny - République tchèque
Le journal économique Hospodarske Noviny porte un regard plutôt sceptique sur les relations franco-allemandes dans le contexte de la présidence française de l'Union : "Bien que ces deux pays soient des alliés européens traditionnels, leurs rapports ne sont pas totalement harmonieux. Merkel a promis un soutien total à la présidence européenne, mais certaines tensions demeurent en arrière-plan. … Merkel sabote certains des projets de Sarkozy, comme par exemple celui de l'Union pour la Méditerranée. … Paris, de son côté, tente de renforcer ses relations avec l'Europe de l'Est et centrale où la République fédérale a des intérêts économiques et politiques importants." (10.06.2008)

Eurotopics

No comments: