2010*50Years of Traineeships at the European Commission*

2010*50Years of Traineeships at the European Commission*
*Creation since 2006. From Paris, France. Fondatrice du "HUB EUROPEAN UNION", Morgane BRAVO* "United in diversity", that's the motto of the EU! *Mieux informer les citoyens UE! « So that Europe, as a global player, is not far from Europeans » * *Ancienne stagiaire (Blue Book) de la Commission Européenne, au Secrétariat Général. Bruxelles. * President & Founder HUB « DIGITAL DIPLOMACY» «DIPLOMATIE NUMERIQUE ». *‪Fondatrice HUB 
‪« DIGITAL DIPLOMACY» : « POLITIQUE & SOCIAL NETWORKING ». *Fondatrice HUB « ECOLOGIE &INNOVATION : DEVELOPPEMENT DURABLE DU XXIE SIÈCLE!»* Présidente et Fondatrice du «Think Tank» Europe-Mexique.

*LES PRINCIPALES INSTITUTIONS DE L'UNION EUROPÉENNE*

*LES PRINCIPALES INSTITUTIONS DE L'UNION EUROPÉENNE*
Link

Monday, November 17, 2008

***CRISE FINANCIERE : UN PREMIER PAS...***

***Des représentants des 20 principaux pays industrialisés et émergents (G20) se sont rencontrés ce week-end à Washington pour trouver une solution à la crise financière et économique mondiale.

Cela a été un sommet historique, la presse est d'accord sur ce point. Mais les avis diffèrent quant aux résultats de la conférence :

NRC Handelsblad - Pays-Bas
D'après le quotidien interrégional NRC Handelsblad, le résultat obtenu est positif : "Ce qui est positif dans ce sommet, c'est que les discussions relatives à l'économie mondiale ne sont plus l'apanage exclusif des pays industrialisés du G7. La rencontre de Washington pourrait rester dans l'histoire comme l'événement marquant le changement des rapports de force dans le G20. Des pays comme la Chine, l'Inde et le Brésil ont dorénavant une voix dans les décisions. Et ce qui est au moins tout aussi important, c'est qu'ils y sont désormais liés." (17.11.2008)
» informations complémentaires (lien externe, néerlandais)
Pour en savoir plus sur les thèmes de la revue de presse » Marchés Financiers, » Mondial

Corriere del Ticino - Suisse
Le quotidien Corriere del Ticino écrit : "Le G20 a mis en marche un processus qui se renforcera dans les prochains mois. … Les manœuvres consistant à sauver des banques avec des fonds publics ne sont pas une solution. … Ces capitaux doivent être utilisés pour relancer l'économie réelle. ... Tous s'accorderont à dire qu'aucune nouvelle régulation n'est efficace tant que le système monétaire international continue d'être dominé par le dollar américain qui est l'expression de la dette extérieure élevée des Etats-Unis. En pratique, cela revient à engager un nouveau Bretton Woods. Il est probable que cette rencontre à Washington a déclenché un processus qui, étant donné l'ampleur de la crise, devra s'efforcer de parvenir à des objectifs nettement plus élevés que les intentions formulées à Washington." (17.11.2008)
» article intégral (lien externe, italien)
Pour en savoir plus sur les thèmes de la revue de presse » Relations Internationales, » Marchés Financiers, » Mondial
Tous les textes disponibles de » Alfonso Tuor

Financial Times Deutschland - Allemagne
Le journal économique Financial Times Deutschland s'étonne des résultats détaillés du sommet. "Comparée aux textes habituels de la diplomatie des rencontres internationales, la déclaration finale de Washington se distingue par une précision fort inhabituelle. Elle détaille le temps précis alloué aux ministres des finances des pays du G20 pour élaborer des propositions visant à une régulation complète de tous les acteurs du marché d'ici la prochaine conférence qui aura lieu au printemps prochain. Elle inclut également l'engagement exprès des participants de ne pas réagir à la crise par une politique protectionniste – ce qui laisse espérer que les anciennes et nouvelles puissances économiques n'ont pas oublié les leçons historiques de la crise économique mondiale." (17.11.2008)
l

Berlingske Tidende - Danemark
Le sommet ne peut être qu'un premier pas, estime le quotidien de Copenhague Berlingske Tidende : "Il est trop tôt pour qualifier le sommet du G20 à Washington de succès ou d'échec. Un ensemble de principes importants y ont été décidés, mais la plupart d'entre eux sont si vagues qu'il est difficile de dire si cette rencontre constitue le début de la fin de la crise qui a mené le monde au bord du chaos économique. … Mais il n'y a aucun doute sur le fait que les chefs de gouvernement ne passeront des accords contraignants que lors du prochain sommet. Il est difficile de parvenir à des changements avec un président américain [comme George W. Bush] dont le mandat prend fin dans deux mois seulement." (17.11.2008)

Aftonbladet - Suède
Le journal de Stockholm Aftonbladet voit dans ce sommet la fin d'une idéologie de marché : "Le sommet du G20 marque la fin d'une époque de la misère sociale qui s'est construite sur la simple idéologie de marché - un capitalisme affranchi de tout contrôle politique, de toute règle et de toute consultation des citoyens. Cette rencontre à Washington approuve avec une certaine bienveillance le marché libre mais propose par ailleurs une série de limitations allant de la surveillance des banques au contrôle renforcé de méthodes toujours plus bizarres et économiquement dévastatrices des transactions boursières.“ (17.11.2008)


Delo - Slovénie
Il est clair après le sommet de Washington que les pays occidentaux doivent accorder un rôle plus important aux autres pays du G20 dans les institutions financières internationales, écrit le quotidien Delo. "…'L'Occident' jadis puissant, qui a mis le monde dans le pétrin avec sa foi dans la toute-puissance des marchés et qui sombre actuellement dans la crise et dans une récession toujours plus menaçante, a cette fois-ci été contraint d'aller chercher de l'aide auprès de 'l'Est' et du 'Sud', où la majeure partie de la croissance économique est attendue dans les prochaines années. … L'Occident devra accorder plus de pouvoir aux pays autrefois mis à l'écart dans les institutions financières internationales, car les pays occidentaux deviennent progressivement dépendants de leur aide. Cette fois-ci ils ont encore prié la Chine de mettre la main à la poche et de poser sur la table deux milliards de dollars de réserve pour aider un Fonds monétaire international appauvri." (17.11.2008)
» article intégral (lien externe, slovène)
Pour en savoir plus sur les thèmes de la revue de presse » Budget, » Politique Economique, » Mondial
Tous les textes disponibles de » Boris Cibej

ABC - Espagne
Le quotidien espagnol ABC écrit : "A Washington, il n'y a pas eu de feux d'artifice. On les a mis de côté pour l'entrée en fonction en janvier de [Barack] Obama [en tant que président américain]. Au lieu de cela, une fumée blanche a fait place à un long processus de travail qui certes ne mettra un terme ni aux crises financières ni aux cycles économiques. Ce processus permettra à la communauté internationale de disposer de meilleurs instruments pour repérer les crises, les gérer et les résoudre. Ni plus ni moins." (17.11.2008)
» article intégral (lien externe, espagnol)

EUROTOPICS

No comments: