2010*50Years of Traineeships at the European Commission*

2010*50Years of Traineeships at the European Commission*
*Creation since 2006. From Paris, France. Fondatrice du "HUB EUROPEAN UNION", Morgane BRAVO* "United in diversity", that's the motto of the EU! *Mieux informer les citoyens UE! « So that Europe, as a global player, is not far from Europeans » * *Ancienne stagiaire (Blue Book) de la Commission Européenne, au Secrétariat Général. Bruxelles. * President & Founder HUB « DIGITAL DIPLOMACY» «DIPLOMATIE NUMERIQUE ». *‪Fondatrice HUB 
‪« DIGITAL DIPLOMACY» : « POLITIQUE & SOCIAL NETWORKING ». *Fondatrice HUB « ECOLOGIE &INNOVATION : DEVELOPPEMENT DURABLE DU XXIE SIÈCLE!»* Présidente et Fondatrice du «Think Tank» Europe-Mexique.

*LES PRINCIPALES INSTITUTIONS DE L'UNION EUROPÉENNE*

*LES PRINCIPALES INSTITUTIONS DE L'UNION EUROPÉENNE*
Link

Thursday, March 19, 2009

***Moins de travail en Europe...***


***La crise économique affecte le marché du travail mondial. De nombreux pays européens connaissent des licenciements massifs et des suppressions de postes qui touchent aussi les emplois hautement qualifiés. La presse européenne redoute une crise sociale.

Luxemburger Wort - Luxembourg
Le quotidien Luxemburger Wort commente la menace du chômage de masse mondial suite à la crise économique. "Selon des estimations de l'Organisation internationale du travail des Nations Unies, 50 millions d'emplois seront supprimés cette année dans le monde suite aux bouleversements. Ce sont principalement les travailleurs peu qualifiés dans les secteurs industriels exportateurs qui sont touchés. Ceci est valable pour la Chine, l'Inde, mais également pour l'Europe. Le taux de chômage dans l'UE pourrait cette année suite à la récession conjoncturelle atteindre un nombre à deux chiffres. Comme nous l'a montré l'expérience amère des années 30, le chômage de masse est un terrain favorable dangereux pour les extrêmes. … Que peut-on faire ? Il est devenu urgent d'injecter dans les prochains mois plus d'argent dans le financement du chômage partiel et des reconversions. La crise peut ainsi être utilisée pour améliorer la qualification des employés." (19.03.2009)

The Guardian - Royaume-Uni
Le chômage a dépassé le seuil symbolique des deux millions en Grande-Bretagne – un niveau inédit depuis 12 ans. C'est aussi un mauvais présage pour le parti Labour au gouvernement, estime le quotidien The Guardian. Il y aura [encore] plus [de chômage] au cours des prochains mois. Les enquêtes économiques montrent que les employeurs envisagent de réduire leurs effectifs, ce qui amènera probablement le nombre de chômeurs autour de la barre des trois millions. En d'autres termes, les chiffres d'hier montrent que le taux de chômage est revenu à son niveau de 1997, date à laquelle le Labour est arrivé au pouvoir. [Le chômage] prendra très bientôt, trop tôt, les dimensions qu'il avait dans les années 1980. Si [le Premier ministre] Gordon Brown aspire à être réélu - ce qui est probable - au printemps prochain, il sera alors confronté à des chiffres bien plus graves que ceux des sondages d'opinion." (19.03.2009)

Financial Times Deutschland - Allemagne
L'Allemagne se dirige vers un désastre politique et économique, écrit le quotidien Financial Times Deutschland. "La crise économique bat même les prévisions les plus sombres. Et la spirale se poursuit. L'industrie allemande a enregistré en janvier 37 pour cent de commandes en moins comparé à la mi 2007. On n'a donc pas besoin des effectifs complets. … S'il devait y avoir plus de chômeurs au cours de l'année symbolique 2010 qu'il n'y en a eu lors de la sombre année Schröder 2003, on court le risque d'une débâcle politico-économique. La majorité des habitants de ce pays avait déjà du mal à reconnaître que l'agenda [2010 des réformes sociales et du marché du travail] avait des répercutions d'une manière ou d'une autre sur leur propre compte en banque ou sur leur bulletin de salaire. On leur avait jusque là rétorqué que le chômage continuait bien de chuter. Une catastrophe psychosociale couve désormais. Les promesses pourraient éclater avec fracas. C'est pourquoi les réformes douloureuses pourraient être payantes là où il convient de changer fondamentalement les choses." (19.03.2009)

Karjalainen - Finlande
Le quotidien finlandais de l'Est Karjalainen se montre très préoccupé par le fait que le personnel finlandais hautement qualifié, actuellement suspendu de ses fonctions par le fabriquant de portables Nokia et par le constructeur de machine Metso, semble émigrer. "Dans ces deux entreprises, c'est avant tout le personnel hautement qualifié qui est touché. … Nokia est un Etat dans l'Etat – de semaine en semaine malheureusement avec toujours moins d'avantages sociaux. La plus grande entreprise du pays avait besoin d'ingénieurs hautement qualifiés. La formation avait été conçue sur mesure pour Nokia à l'aide de financements publics. Si désormais, on n'a provisoirement plus besoin de ces ingénieurs, ils s'en iront. Travailler chez Nokia est le rêve de tout jeune attiré par la technique. Mardi, lors d'un forum réunissant des présidents, l'ancien président Martti Ahtisaari mettait en garde contre le fait que nous ayons un potentiel élevé de talents mais que cela ne suffirait pas si le savoir s'enfuyait à l'étranger." (19.03.2009)

De Volkskrant - Pays-Bas
Jusqu'à 2,5 millions de personnes veulent manifester ce jeudi, avec des grèves dans tout le pays, pour protester contre la politique de crise du président Nicolas Sarkozy. Les troubles sociaux liés à la crise augmentent, estime le quotidien interrégional De Volkskrant : "Si le conflit social est hors de contrôle politiquement, cela est dû avant tout à la gauche, qui n'essaye en aucune façon d'orienter la discorde. Le parti socialiste est toujours empêtré dans une lutte de pouvoir qui ne lui laisse aucune énergie pour formuler une alternative à la politique du gouvernement. Les syndicats sont déjà satisfaits quand les masses manifestent. … Pendant ce temps, Sarkozy et [le Premier ministre] François Fillon sont prêts, pour obtenir absolument la paix, à faire des concessions importantes. Avec une telle absence de direction, les forces extrêmes ont libre cours." (19.03.2009)

Revue de presse européenne du 19/03/2009
Eurotopics

No comments: