2010*50Years of Traineeships at the European Commission*

2010*50Years of Traineeships at the European Commission*
*Creation since 2006. From Paris, France. Fondatrice du "HUB EUROPEAN UNION", Morgane BRAVO* "United in diversity", that's the motto of the EU! *Mieux informer les citoyens UE! « So that Europe, as a global player, is not far from Europeans » * *Ancienne stagiaire (Blue Book) de la Commission Européenne, au Secrétariat Général. Bruxelles. * President & Founder HUB « DIGITAL DIPLOMACY» «DIPLOMATIE NUMERIQUE ». *‪Fondatrice HUB 
‪« DIGITAL DIPLOMACY» : « POLITIQUE & SOCIAL NETWORKING ». *Fondatrice HUB « ECOLOGIE &INNOVATION : DEVELOPPEMENT DURABLE DU XXIE SIÈCLE!»* Présidente et Fondatrice du «Think Tank» Europe-Mexique.

*LES PRINCIPALES INSTITUTIONS DE L'UNION EUROPÉENNE*

*LES PRINCIPALES INSTITUTIONS DE L'UNION EUROPÉENNE*
Link

Thursday, April 02, 2009

***Les attentes envers le G20...***

***Les chefs d'Etat et de gouvernement des pays industrialisés et émergents majeurs se rassembleront ce soir (mercredi) à Londres pour un sommet sur la crise financière et économique.

La presse européenne discute avant la rencontre de ses attentes envers le G20 :

Information - Danemark
A la veille du sommet du G20 de Londres, le quotidien de Copenhague Information plaide pour un Green New Deal, c'est-à-dire des investissements massifs pour un développement écologique et soucieux de l'environnement : "La récession économique contribue entre autres à une réduction plus que bienvenue des émissions de dioxyde de carbone. Mais avec une stratégie d'expansion basée sur le crédit et la consommation, nous pourrions rapidement suivre de nouveau le cap catastrophique contre lequel les climatologues nous mettent en garde de plus en plus désespérément. … Une analyse de la grande banque britannique HSBC a montré que seuls 15 pour cent des mesures de soutien à l'économie adoptées de par le monde comportaient des investissements verts. Le reste d'entre elles peut nuire à l'environnement ou dans le meilleur des cas être neutre envers celui-ci."
(01.04.2009)

Financial Times Deutschland - Allemagne
Le quotidien Financial Times Deutschland estime que le G20 est trop grand pour pouvoir gérer le capitalisme mondial après la crise : "Le problème fondamental du libre regroupement des Etats du G20, c'est que ce groupe est une manifestation gouvernementale trop grande pour permettre une coordination des politiques économiques. Des économistes ont déjà tenté de déterminer à l'aide de méthodes mathématiques rigoureuses quelle était la taille optimale d'un comité efficace. Il s'agissait dans ce cas précis d'un conseil de la Banque centrale, mais les résultats s'appliquent également aux organisations politiques. La réponse indiquait que les groupes entre cinq et neuf participants, donc de sept en moyenne, donnaient les meilleurs résultats. Le G7, comptant les Etats-Unis, le Canada, le Japon, l'Allemagne, la France, la Grande-Bretagne et l'Italie n'était sur ce point pas si mal constitué." (01.04.2009)

La Repubblica - Italie
Le quotidien progressiste de gauche La Repubblica écrit que pour le gouvernement américain, l'étape londonienne de la tournée européenne du président Barack Obama ne joue un rôle important que dans la mesure où elle offre l'occasion de créer de nouveaux contacts avec la Russie et la Chine. "On a réalisé à Washington qu'il n'y aura pas de nouveau plan de relance européen de l'économie, que l'Allemagne et la France camperont sur leurs positions et que si Barack Obama s'obstinait à demander au Vieux Continent un changement dans sa ligne de politique économique, il reviendrait chez lui sur un échec. … C'est la raison pour laquelle il cherche des succès ailleurs. Obama mise avant tout sur la rencontre avec le président russe Dmitri Medvedev pour engager une nouvelle période de dégel. … Dans les discussions avec la Chine également, le président américain a l'intention d'élargir le dialogue au-delà de la simple sphère économique, sur des questions comme la protection de l'environnement et la Corée du Nord."
(01.04.2009)

La Razón - Espagne
Avant que ne débute le sommet du G20, le quotidien espagnol La Razón rappelle qu'il est nécessaire de reconnaître que les rapports de force sont en train de changer pour combattre efficacement la crise. "Le jeu a néanmoins ses règles et celles-ci doivent être respectées par tous. Et la première d'entre elles consiste à reconnaître que le monde, et par conséquent ses rapports de force, sont en train de se transformer. Cela ne revient pas à donner carte blanche à ceux qui cherchent à améliorer leur position, mais bien à accepter le fait que les Etats-Unis et l'Europe ne sont plus les maîtres du monde. La Chine, qui sera la première puissance dans 30 ans, l'Inde, qui aura la population la plus importante ou la Russie, qui s'efforce de retrouver son rôle de superpuissance, ont beaucoup à dire et aussi une large part de responsabilité à assumer."
(01.04.2009)

Eurotopics

No comments: