2010*50Years of Traineeships at the European Commission*

2010*50Years of Traineeships at the European Commission*
*Creation since 2006. From Paris, France. Fondatrice du "HUB EUROPEAN UNION", Morgane BRAVO* "United in diversity", that's the motto of the EU! *Mieux informer les citoyens UE! « So that Europe, as a global player, is not far from Europeans » * *Ancienne stagiaire (Blue Book) de la Commission Européenne, au Secrétariat Général. Bruxelles. * President & Founder HUB « DIGITAL DIPLOMACY» «DIPLOMATIE NUMERIQUE ». *‪Fondatrice HUB 
‪« DIGITAL DIPLOMACY» : « POLITIQUE & SOCIAL NETWORKING ». *Fondatrice HUB « ECOLOGIE &INNOVATION : DEVELOPPEMENT DURABLE DU XXIE SIÈCLE!»* Présidente et Fondatrice du «Think Tank» Europe-Mexique.

*LES PRINCIPALES INSTITUTIONS DE L'UNION EUROPÉENNE*

*LES PRINCIPALES INSTITUTIONS DE L'UNION EUROPÉENNE*
Link

Monday, May 04, 2009

***Les élections européennes***


***Dans un mois, l'Europe élira pour la septième fois un nouveau Parlement européen. Dans les 27 Etats membres de l'Union Européenne, la campagne électorale amorce sa phase intense.

La Presse européenne du 04/05/2009 :

La Repubblica - Italie
Le quotidien progressiste de gauche La Repubblica commente la progression du Piratpartiet [parti des pirates] en Suède, qui demande la suppression des licences et des droits d'auteurs ainsi que la protection de la liberté sur Internet : "Le Piratpartiet n'est pas officiellement rattaché à [la plate-forme d'échanges en ligne] The Pirate Bay, mais il y a d'étroites relations entre le site Internet et l'organisation politique. … Il y a 20 jours à peine, le parti ne comptait encore que quelques milliers de partisans et il n'avait remporté que 0,6 pour cent des voix en Suède en 2006. Un sondage réalisé par le quotidien suédois The Local jeudi dernier a toutefois alarmé les camps politiques suédois : le Piratpartiet obtiendrait environ 5,1 des suffrages. Un pourcentage qui en fait le quatrième parti du pays et lui donne de bonnes chances d'obtenir un siège au Parlement européen. … Il s'agit pour les sceptiques d'un phénomène provisoire et éphémère. Mais le parti est favorisé par l'importante diffusion d'Internet en Suède."
(04.05.2009)

The Observer - Royaume-Uni
L'hebdomadaire The Observer décrit les chances du parti d'extrême droite British National Party (BNP) aux élections européennes : "Si la région nord-ouest vote aux élections européennes le mois prochain, le BNP n'a pas besoin de gagner : dans un système qui utilise le mode de scrutin proportionnel, son candidat et président Nick Griffin n'a besoin que de huit pour cent des voix, un peu plus que les 6,5 pour cent de la dernière fois, pour remporter un siège au Parlement européen, le premier de l'histoire pour l'extrême droite britannique. … Il y a des signes qui montrent que le BNP manque de soutien, de ressources et de personnel. … Néanmoins, le 4 juin reste non seulement le jour J pour [le Premier ministre Gordon] Brown, mais ce pourrait également être un jour déterminant pour le devenir de la société britannique. Pour une fois, un simple croix sur un bulletin de vote pourrait réellement changer le cours de l'histoire. Et ne pas voter signifierait alors devoir vivre avec les conséquences."
04.05.2009)

Mladá fronta DNES - République tchèque
Le quotidien progressiste Mladá fronta Dnes qualifie de trompeurs des propos tenus par les sociaux-démocrates tchèques dans la campagne des élections européennes : "'Pas de coupes dans les allocations familiales', annoncent les sociaux-démocrates. 'Nous voulons un système de santé sans ticket modérateur, nous voulons la sécurité sociale pour tous, nous voulons des loyers abordables', disent-ils. Bien sûr, ce ne sont pas les députés européens, parmi lesquels se trouvent les hommes et les femmes tchèques qui gagnent le mieux leur vie, qui décident du montant des allocations familiales. Mais que reste-t-il aux sociaux-démocrates ? Ils doivent mobiliser autant de monde que possible. En 2004, seuls 28 pour cent des électeurs ont participé aux élections européennes."
(04.05.2009)

Neatkarīgā Rīta Avīze - Lettonie
D'après le quotidien Neatkarīgā rīta avīze, les élections européennes de juin ont déclenché un débat sur ce que les députés lettons ont obtenu ces dernières années: "Du haut de leur tribune, les députés lettons n'ont surtout pas cessé de rappeler la période de l'occupation soviétique. Toutes les personnes influentes d'Italie ou d'Espagne, qui n'avaient jusqu'à présent été abreuvées que par la propagande russe, savent désormais que l'origine des problèmes lettons vient de l'occupation. … L'Europe a enfin ouvert les yeux. Il sera désormais possible d'adopter une résolution avec laquelle les crimes du communisme seront jugés. Cela ouvrira à l'Europe une nouvelle perspective historique."
(04.05.2009)

Eurotopics

No comments: