2010*50Years of Traineeships at the European Commission*

2010*50Years of Traineeships at the European Commission*
*Creation since 2006. From Paris, France. Fondatrice du "HUB EUROPEAN UNION", Morgane BRAVO* "United in diversity", that's the motto of the EU! *Mieux informer les citoyens UE! « So that Europe, as a global player, is not far from Europeans » * *Ancienne stagiaire (Blue Book) de la Commission Européenne, au Secrétariat Général. Bruxelles. * President & Founder HUB « DIGITAL DIPLOMACY» «DIPLOMATIE NUMERIQUE ». *‪Fondatrice HUB 
‪« DIGITAL DIPLOMACY» : « POLITIQUE & SOCIAL NETWORKING ». *Fondatrice HUB « ECOLOGIE &INNOVATION : DEVELOPPEMENT DURABLE DU XXIE SIÈCLE!»* Présidente et Fondatrice du «Think Tank» Europe-Mexique.

*LES PRINCIPALES INSTITUTIONS DE L'UNION EUROPÉENNE*

*LES PRINCIPALES INSTITUTIONS DE L'UNION EUROPÉENNE*
Link

Wednesday, June 10, 2009

***Ces députés européens élus par surprise...***


***Dans les rangs de l'UMP et d'Europe Ecologie, les grands gagnants de ces européennes, certains candidats (3e ou 4e de liste) n'imaginaient pas un seul instant être élus.

A chaque élection ses perdants et ses gagnants. Ses déçus et ses surpris. Dimanche, les résultats des européennes en ont laissé quelques-uns interloqués.

Comme Brice Hortefeux, ministre du Travail, qui s’était porté candidat en troisième position sur la liste UMP Massif central-Centre. «J'étais candidat à une place non éligible pour aider, et pas pour exercer une fonction», expliquait-il ce matin, au micro d'Europe 1, confiant ne pas vouloir quitter le gouvernement pour siéger au Parlement européen.

Avec son succès historique, Europe Ecologie compte aussi une poignée d'élus surpris. A l’image de Nicole Kill-Nielsen, militante Verts, qui s’est présentée «pour faire campagne», parce qu’elle «aime défendre ses idées». Ou de Karima Delli, 30 ans et une thèse en sciences politiques sur les bras. Quant à Pascal Canfin, journaliste au magazine Alternatives économiques, 3e en Ile-de-France, il entend tout concilier (mandat, travail et famille).

Témoignages :

Nicole Kill-Nielsen, 60 ans, numéro 2 sur la liste Europe Ecologie dans l’Ouest:

«Je n’avais pas du tout prévu d’être élue. Je n’y avais même pas pensé. Pour tout dire, dimanche, j’ai passé ma journée à coudre en écoutant de la musique. Complètement détendue.

Et puis vers 20 heures, le stress a commencé à monter. Je faisais que me dire “c’est pas vrai, c’est pas possible”. Bien sûr, je me doutais qu’Europe Ecologie ferait de bons scores, mais de là à arriver devant le PS et l’UMP à Rennes, avec 27,41% des suffrages! C’était inimaginable.

Je suis militante chez les Verts depuis une vingtaine d’années (maire-adjointe de Rennes 2001-2008) et dans notre parti, faut dire ce qui est, on n’a pas l’habitude des grandes victoires… En plus, les dernières municipales à Rennes ont vraiment été très dures. Notre liste n’a obtenu que 9% des voix. Là, vous imaginez, c’est une belle revanche.

Lundi matin, j’étais sonnée. J’ai commencé par appeler le proviseur du lycée dans lequel je travaille comme CPE (conseillère principale d’éducation) pour m’organiser. J’ai cette chance: dans l’Education nationale, on peut se mettre en disponibilité. Mais mon quotidien va être chamboulé, c’est certain. Bon, mes enfants sont grands, mon mari est un militant convaincu... Il n’y a que mon chat qui ne comprend pas encore toute cette excitation. Je pars dès la semaine prochaine à Strasbourg. Histoire d'être dans le bain tout de suite.»

Karima Delli, 30 ans, quatrième de la liste Europe Ecologie Ile-de-France:

«Après ces élections, je pensais reprendre ma vie normale... Entre ma thèse, mon poste d’attachée parlementaire et mes engagements militants (collectifs Jeudi Noir, Sauvons les riches...)

Ce mandat de députée, je ne m’y attendais pas. 4e de liste comment voulez-vous, je ne pouvais pas prévoir. Dans les dernières semaines, avec les sondages très positifs pour Europe Ecologie, je me disais "c’est super, Daniel Cohn-Bendit et Eva Joly vont passer". Puis, le soir de l’élection, j’ai pensé que le troisième sur la liste, Pascal Canfin, avait peut-être une chance.

Quant à moi, j’ai vraiment réalisé à 3h30 dans la nuit de dimanche à lundi, quand les résultats définitifs sont tombés. Surprise et enchantée. Je ne sais pas encore comment je vais m’organiser mais il est hors de question que je me coupe du militantisme. Je vais donc garder une jambe sur le terrain et planter l’autre dans les institutions. J’avancerai encore plus vite.»

Pascal Canfin, 34 ans, troisième sur la liste Europe Ecologie en Ile-de-France. Directeur général délégué d’Alternatives économiques, il est également l’auteur du livre «Contrat écologique pour l’Europe»:

«Pour avoir trois sièges au Parlement, il fallait qu’on fasse 16% en Ile-de-France. Au fond de moi, je savais que si on faisait une bonne campagne, si on donnait tout et qu’on allait au bout de notre dynamique du rassemblement, c’était jouable.

Mercredi dernier, je considérais encore que c’était impossible. Ensuite, avec les sondages, je suis passais de l’impossible à l’improbable, puis du probable au possible.

Je milite depuis deux ans pour le parti Verts européen. Donc, le Parlement, je connais bien. Je suis prêt pour m’intégrer rapidement, j’ai des contacts avec des députés européens, des fonctionnaires à Bruxelles… De ce côté là, cela ne devrait pas poser de problème.

Quant à mon métier de journaliste, je veux garder un petit pied dedans. En gros, 10% de mon temps pour Alternatives Economiques et 90% à mon mandat d’élu. C’est important de ne pas se couper de la société civile. De rester dans l’économie réelle. C’est d’ailleurs une des forces d’Europe Ecologie, ce mélange de politiques, de militants associatifs et d’autres.

Et puis, je représente une tranche d’âge quasi inexistante dans la vie politique. Je pense qu’on est peu nombreux à avoir des enfants en bas âge. Quand j’ai annoncé à ma fille de six ans lundi matin que j’étais député, elle a écarquillé les yeux et m’a demandé son chocolat. Ça remet les idées en place, je reste un papa avant tout. J’ai calculé, de porte à porte, je suis à 1h45 de la salle des commissions à Bruxelles. Il y a beaucoup de franciliens qui font un trajet aussi long chaque jour… Pourquoi pas moi.»

LIBERATION
09/06/2009

***Je trouve inadmissible ce comportement...! Ces députés européens élus par surprise : à quoi bon se présenter si on n'est pas prêt à accepter les règles du jeu! Ceux qui sont surpris et qui nous disent "j'étais candidat mais c'était pour rire...!
Ceux qui témoignent qu'ils seront cumulards sans se consacrer à 100% à la tâche qui leur incombe...Député européen!

Quand on pense qu'il ne manquait pas de candidats motivés...!

Enfin...http://unioneuropeenne.blogspot.com/2009/04/le-president-nicolas-sarkozy-tiendra-t.html

***Les députés européens n'incarnent pas assez l'Europe, selon un sondage...***
http://unioneuropeenne.blogspot.com/2009/03/les-deputes-europeens-nincarnent-pas.html

Bien à Vous,

Morgane BRAVO

No comments: