2010*50Years of Traineeships at the European Commission*

2010*50Years of Traineeships at the European Commission*
*Creation since 2006. From Paris, France. Fondatrice du "HUB EUROPEAN UNION", Morgane BRAVO* "United in diversity", that's the motto of the EU! *Mieux informer les citoyens UE! « So that Europe, as a global player, is not far from Europeans » * *Ancienne stagiaire (Blue Book) de la Commission Européenne, au Secrétariat Général. Bruxelles. * President & Founder HUB « DIGITAL DIPLOMACY» «DIPLOMATIE NUMERIQUE ». *‪Fondatrice HUB 
‪« DIGITAL DIPLOMACY» : « POLITIQUE & SOCIAL NETWORKING ». *Fondatrice HUB « ECOLOGIE &INNOVATION : DEVELOPPEMENT DURABLE DU XXIE SIÈCLE!»* Présidente et Fondatrice du «Think Tank» Europe-Mexique.

*LES PRINCIPALES INSTITUTIONS DE L'UNION EUROPÉENNE*

*LES PRINCIPALES INSTITUTIONS DE L'UNION EUROPÉENNE*
Link

Monday, August 31, 2009

*Des pertes pour les chrétiens-démocrates allemands aux élections régionales...*

***Les conservateurs de la CDU ont dû enregistrer en partie de lourdes pertes, dimanche, lors des élections régionales en Thuringe, en Saxe et dans la Sarre, mais ils restent la force dominante. Les sociaux-démocrates du SPD stagnent, tandis que le parti de gauche Die Linke progresse nettement dans la Sarre et en Thuringe. La presse européenne commente les rapports de force en Allemagne quatre semaines avant les élections législatives au Bundestag.

die tageszeitung - Allemagne
La CDU allemande a enregistré en partie de lourdes pertes aux élections régionales en Thuringe, en Saxe et dans la Sarre. Le quotidien de gauche Die Tageszeitung prévient toutefois qu'il ne faut pas réduire les prochaines élections législatives aux résultats des élections régionales : "Les particularismes [régionaux] ne changent rien au fait que [l'actuelle chancelière allemande] Angela Merkel est plus populaire que [le candidat du SPD à la chancellerie et ministre des Affaires étrangères] Frank-Walter Steinmeier et qu'elle devra probablement dévaliser un supermarché devant les caméras pour ne pas être reconduite dans ses fonctions. … La seule certitude, c'est qu'il n'y a aucune certitude. Si les Verts gagnaient en importance dans le pays et le FDP [libéral] perdait du terrain, alors l'hypothèse d'une coalition noir-vert [entre la CDU-CSU et les Verts] reviendrait dans le domaine du mathématiquement possible à Berlin. Quoi qu'il en soit, il est de toute façon établi que dans un système à cinq partis cela ne peut suffire, en dépit de toutes les réflexions subtiles, qu'à rétablir la grande coalition. Il n'y a même pas besoin d'élections régionales pour parvenir à cette conclusion." (31.08.2009)

Corriere della Sera - Italie
Le quotidien Corriere della Sera revient sur les pertes enregistrées par la CDU lors des élections régionales en Allemagne : "La stratégie officielle de Mme Merkel - revenir à une dialectique politique avec les chrétiens-démocrates d'un côté et les sociaux-démocrates de l'autre - a connu hier [dimanche] un revers sérieux. Le fait est que les deux partis populaires traditionnels de l'Allemagne d'après-guerre - le SPD et la CDU - ont perdu continuellement des voix et ne sont plus en mesure numériquement de former une majorité avec le FDP, qui s'associe tantôt avec un parti, tantôt avec l'autre. … Sous la pression des tendances de son parti qui souffrent sous la grande coalition, Merkel a déclaré qu'elle voulait revenir à l'alliance traditionnelle avec les libéraux comme du temps de son mentor [l'ex-chancelier] Helmut Kohl. En réalité, … elle pourrait toutefois préférer la reconduction du modèle de gouvernement avec le SPD, avec lequel elle a pu travailler en tant que chancelière en connaissant une faible opposition et établir … une image de femme garante de la stabilité. Comme toujours pragmatique, Merkel n'a peut-être pas du tout été inquiétée hier soir." (31.08.2009)

De Tijd - Belgique
Les élections régionales allemandes mettent des "bâtons dans les roues" de Merkel, écrit le journal économique De Tijd. Avec les pertes de la CDU, les élections législatives ne sont plus sûres : "Les défaites en Sarre et en Thuringe montrent clairement que les électeurs ne donneront pas carte blanche à la CDU. Merkel et d'autres membres de la CDU ont mis les Allemands en garde contre une 'vague rouge', mais cet avertissement semble ne pas avoir atteint les électeurs de Sarre et de Thuringe. … Merkel avait l'intention de mettre sur pieds un gouvernement de centre-droit avec le FDP [libéral] pour écarter le modèle difficile d'une 'grande coalition' avec le SPD. Cela semblait encore simple il y a peu. Mais l'électeur allemand fait clairement savoir qu'il a toujours le dernier mot. Le ton de la campagne électorale va assurément se durcir. … On connaîtra le mois prochain l'identité du chancelier à Berlin. Merkel peut probablement se succéder à elle-même. Mais il est difficile de savoir désormais dans quelle constellation politique." (31.08.2009)

Mladá fronta DNES - République tchèque
D'après le quotidien progressiste Mladá Fronta Dnes, le résultat des élections régionales allemandes en Thuringe, en Saxe et dans la Sarre est un avertissement adressé aux grands partis : "La chancelière chrétienne-démocrate Angela Merkel comme son principal adversaire, les sociaux-démocrates, ont perdu hier [dimanche] un grand nombre de leurs électeurs comparé aux dernières élections. Pour les chrétiens-démocrates, cela représente une perte allant jusqu'à dix pour cent. Sachant que le 27 septembre auront lieu les élections pour le Bundestag [Parlement allemand], cela ne présage rien de bon pour les conservateurs. L'union peut seulement se réjouir du fait que la situation est aussi mauvaise pour les sociaux-démocrates du SPD." (31.08.2009)

Euro/Topics

No comments: