2010*50Years of Traineeships at the European Commission*

2010*50Years of Traineeships at the European Commission*
*Creation since 2006. From Paris, France. Fondatrice du "HUB EUROPEAN UNION", Morgane BRAVO* "United in diversity", that's the motto of the EU! *Mieux informer les citoyens UE! « So that Europe, as a global player, is not far from Europeans » * *Ancienne stagiaire (Blue Book) de la Commission Européenne, au Secrétariat Général. Bruxelles. * President & Founder HUB « DIGITAL DIPLOMACY» «DIPLOMATIE NUMERIQUE ». *‪Fondatrice HUB 
‪« DIGITAL DIPLOMACY» : « POLITIQUE & SOCIAL NETWORKING ». *Fondatrice HUB « ECOLOGIE &INNOVATION : DEVELOPPEMENT DURABLE DU XXIE SIÈCLE!»* Présidente et Fondatrice du «Think Tank» Europe-Mexique.

*LES PRINCIPALES INSTITUTIONS DE L'UNION EUROPÉENNE*

*LES PRINCIPALES INSTITUTIONS DE L'UNION EUROPÉENNE*
Link

Friday, March 19, 2010

*Viadeo mène la charge derrière LinkedIn...*


***Avec le rachat récent d’Unyk, le réseau social d’origine française Viadeo a fait un bond en avant. Le fossé se réduit avec le réseau américain LinkedIn.

Entretien
Le réseau social Viadeo, souvent présenté dans le monde francophone comme le "Facebook professionnel", a le vent en poupe. Il compte désormais près de 25 millions de membres. De passage à Bruxelles, Olivier Fecherolle, directeur général en charge de la zone Europe, a reçu "La Libre".

La récession en 2008-2009 a eu un effet plutôt inattendu sur les activités de Viadeo, dans le sens où elle a accéléré le nombre d’inscrits...

Il y a eu deux effets: un effet Facebook et un effet crise. La déferlante Facebook a rendu plus facile à expliquer ce qu’est Viadeo. Les gens se disent désormais que c’est une bonne idée de transposer au niveau professionnel ce qu’ils font sur un réseau grand public du type Facebook. L’autre effet est lié, indirectement, à la crise économique. Le message entendu ces derniers temps sur les réseaux sociaux a été de se dire qu’il était important de travailler son réseau, que ce n’était pas simplement une action utilitariste de court terme mais aussi une action s’inscrivant dans une perspective de long terme. Confrontés à une situation économique et sociale délicate, les gens se sont rendu compte que leur participation à un réseau comme Viadeo allait, un jour ou l’autre, leur être profitable.

Ces deux effets vous ont donné un gros coup d’accélérateur?

Oui. On a commencé à le ressentir en novembre 2008, c’est-à-dire en plein déclenchement de la crise. De surcroît, Viadeo a conclu plusieurs acquisitions qui ont accéléré le développement. Il est d’ailleurs assez difficile de faire la part des choses. Ce qu’on peut dire, c’est que la tendance qui était la nôtre jusqu’en 2007-2008 a gagné + 20 % en raison de la crise; en surplus, nous avons racheté plusieurs sociétés.

Quelles ont été les étapes de cette croissance externe?

Fin 2007, il y a eu le rapprochement avec le réseau social chinois Tianji (racheté définitivement en mars 2009, NdlR). On a rajouté le réseau indien Apna-Circle au début de l’année dernière. Et en janvier de cette année, on a acquis le réseau communautaire canadien Unyk.

Un tout gros morceau dans le monde des réseaux sociaux, Unyk.

C’est un rachat qui change pas mal de choses. Unyk, c’est 16 millions de membres à travers le monde. Viadeo, qui en comptait alors 7 millions, a fait un bond à 25 millions de membres, là où LinkedIn se trouve à 50 millions. Mais l’acquisition d’Unyk, c’est aussi une technologie formidable: la synchronisation des carnets d’adresses. Désormais, en devenant membre de Viadeo, vous bénéficiez d’une mise à jour automatique de vos relations professionnelles.

Aujourd’hui, Viadeo cherche à ravir le leadership de LinkedIn?

Nous ne sommes pas en concurrence frontale avec LinkedIn. L’ambition est de positionner Viadeo en leader sur l’Europe (6 millions) et sur les pays émergents. Nous sommes en Inde (1,5 million) et en Chine (4,5 millions). Grâce à Unyk, nous avons aussi pris pied en Amérique du Sud (8,5 millions de membres). Ce sont des marchés en forte croissance au niveau d’Internet.

Le but est de devenir le premier réseau social professionnel au monde?

C’est possible... Mais nous ne sommes pas sur le marché américain, ce qui reste actuellement un handicap (la moitié des membres de LinkendIn sont des Américains, NdlR).

D’autres acquisitions sont envisagées?

Après Unyk, il n’y aura plus de grosses acquisitions. Il reste malgré tout quelques acteurs qui pourraient nous intéresser. Et il reste surtout une zone que nous sommes en train d’examiner, à savoir la Russie.

En quoi est-il si important d’être “gros” ?

Pour une raison assez simple: plus on a de monde sur son réseau, plus de nouveaux membres sont tentés d’y venir, plus on peut leur faire des propositions de contacts et plus on peut aussi développer des services de qualité.

Pierre-François Lovens
LALIBRE . be
17/03/2010

****Entretien avec Olivier Fecherolle, DG de Viadeo France*
http://bit.ly/bsEo02

*Viadeo mène la charge derrière LinkedIn...*
http://bit.ly/biPAaM

*Votre réseau est plus puissant
que vous ne l'imaginez
Bienvenue parmi mes contacts

Morgane BRAVO

25 millions de professionnels

http://www.viadeo.com/invitation/morgane.bravo

Bien à vous,

Morgane BRAVO

No comments: