2010*50Years of Traineeships at the European Commission*

2010*50Years of Traineeships at the European Commission*
*Creation since 2006. From Paris, France. Fondatrice du "HUB EUROPEAN UNION", Morgane BRAVO* "United in diversity", that's the motto of the EU! *Mieux informer les citoyens UE! « So that Europe, as a global player, is not far from Europeans » * *Ancienne stagiaire (Blue Book) de la Commission Européenne, au Secrétariat Général. Bruxelles. * President & Founder HUB « DIGITAL DIPLOMACY» «DIPLOMATIE NUMERIQUE ». *‪Fondatrice HUB 
‪« DIGITAL DIPLOMACY» : « POLITIQUE & SOCIAL NETWORKING ». *Fondatrice HUB « ECOLOGIE &INNOVATION : DEVELOPPEMENT DURABLE DU XXIE SIÈCLE!»* Présidente et Fondatrice du «Think Tank» Europe-Mexique.

*LES PRINCIPALES INSTITUTIONS DE L'UNION EUROPÉENNE*

*LES PRINCIPALES INSTITUTIONS DE L'UNION EUROPÉENNE*
Link

Tuesday, September 14, 2010

*Presse européenne...Bâle III soutient le système financier*

***Presse européenne du 14/09/2010 :

La réaction des Bourses face aux nouvelles dispositions Bâle III est positive. Les banques centrales et les autorités de supervision de 27 pays se sont mises d'accord dimanche dernier sur le renforcement des dispositions concernant les capitaux propres des banques. La nouvelle réglementation plus stricte stabilise bien en effet le système financier, estime la presse, mais elle doit également être soutenue par d'autres mesures. 



El País - Espagne

Une sévérité cohérente 

Si, à l'avenir, les banques centrales et les autorités de supervision contrôlent plus sévèrement la solvabilité des institutions financières, les risques pour les citoyens se réduiront alors, estime le quotidien de centre-gauche El País : "Si les propositions sont acceptées, cela représentera une étape décisive, pas obligatoirement pour éviter de nouvelles crises mais bien pour limiter les coûts que le contribuable doit supporter et les conséquences sur l'économie. … Si les exigences envers la solvabilité doivent être renforcées, cela ne peut qu'être cohérent au regard des expériences issues de la crise. Jusqu'à présent ce ne sont justement pas les banquiers qui doivent payer les plus grosses factures laissées par la crise. La manière irresponsable et techniquement douteuse avec laquelle on a traité les risques et dans certains cas le manque de supervision bancaire n'ont pas seulement eu des conséquences pour les contribuables qui ont dû avancer les coûts pour surmonter la crise. Ils ont aussi fait grimper le chômage dans de nombreux pays industriels à un niveau record." (14.09.2010) 

Frankfurter Allgemeine Zeitung - Allemagne
Nouvelle stabilité du système 

Le renforcement des dispositions dans le domaine du crédit peut avoir un effet stabilisateur sur le système financier, estime le quotidien conservateur Frankfurter Allgemeine Zeitung : "Le renforcement des exigences envers les capitaux propres et les liquidités fait partie des modifications majeures. … Elles apporteront aux banques une trame plus stable afin que ces dernières puissent plus facilement résister aux chocs extrêmes. Cela devrait être une évidence. Quand on vit dans une région où les dangers sismiques sont importants, il faut construire différemment d'ailleurs. C'est pourquoi certaines règles particulières valent pour les institutions financières. Le régime de Bâle II a toutefois affaibli les piliers porteurs. On en attendait un élan d'énergie pour l'économie. Les nouveaux objectifs fixés (Bâle III) attirent de nouveau l'attention à juste titre sur la stabilité du système." (14.09.2010) 


Financial Times - Royaume-Uni

Les banques ont besoin de plus de règles 

Les règles plus strictes du marché financier ne sont qu'un élément parmi tous ceux qui permettent d'atteindre une stabilité financière, argumente le quotidien économique libéral Financial Times : "Une augmentation du ratio de capital à elle seule ne suffit pas à empêcher les crises futures. Les régulateurs devraient être vigilants face aux risques s'orientant vers le système bancaire parallèle. La réforme Dodd Frank [qui empêche les banques de faire des affaires risquées] a donné le pouvoir aux régulateurs américains de caractériser chaque institution 'd'importante sur le plan systémique'. La création prochaine du Comité européen du risque systémique devrait exercer une fonction similaire. En outre, une solution doit être apportée au problème qui repose sur le fait que les banques ont une taille trop importante pour faire faillite. Car les banques qui disposent d'une garantie gouvernementale implicite continueront à prendre de gros risques. … Bâle III est un élément-clé dans le cadre mondial de la régulation. Si les autres ne sont pas mis en œuvre, la stabilité financière restera une illusion." (14.09.2010) 


La Stampa - Italie

Les banques ont suffisamment d'argent 

La réaction des Bourses face au renforcement des réglementations sur les capitaux propres pour les banques prouve bien que les institutions financières sont en meilleure santé que l'on ne le pensait, estime le quotidien libéral La Stampa : "Quand le cours des actions bancaires augmente, cela signifie que le potentiel qu'ont les banques de garantir un crédit et de tirer des bénéfices n'est pratiquement pas affecté par les dispositions. … En Suisse, en Scandinavie, en Australie et sur une grande partie du continent asiatique, le capital des banques semble atteindre un niveau bien supérieur à celui des nouvelles dispositions concernant le capital. Ces pays pourraient même disposer de suffisamment de fonds qui leur permettent des reprises supplémentaires. … C'est uniquement en Allemagne que les banques régionales et les caisses d'épargne protestent ; la banque centrale allemande confirme que le besoin en capital sera bien plus important. Dans les pays au sein desquels une augmentation du capital est indispensable, les intérêts augmenteront aussi bien sur les dépôts … que sur les crédits." (14.09.2010) 


Eurotopics

Bien à vous,
Morgane BRAVO

No comments: