2010*50Years of Traineeships at the European Commission*

2010*50Years of Traineeships at the European Commission*
*Creation since 2006. From Paris, France. Fondatrice du HUB UE, Morgane BRAVO* "United in diversity", that's the motto of the EU! *Mieux informer les citoyens UE! « So that Europe, as a global player, is not far from Europeans » * *Ancienne stagiaire ("Blue Book") de la Commission Européenne, au Secrétariat Général. Bruxelles* Présidente et Fondatrice du «Think Tank» Europe-Mexique.

*LES PRINCIPALES INSTITUTIONS DE L'UNION EUROPÉENNE*

*LES PRINCIPALES INSTITUTIONS DE L'UNION EUROPÉENNE*
Link

Friday, December 31, 2010

***EXCELLENTE ANNEE 2011! HAPPY NEW YEAR, FELIZ AÑO NUEVO, GUTES JAHR, BUON ANNO, BOM ANO, DOBRY ROK...***


UNION EUROPEENNE*EUROPÄISCHE UNION*EUROPEAN UNION*UNION EUROPEA... :


*EXCELLENTE ANNEE 2011! HAPPY NEW YEAR, FELIZ AÑO NUEVO, GUTES JAHR, BUON ANNO, BOM ANO, DOBRY ROK...*


Bien à vous,
Morgane BRAVO

Wednesday, December 29, 2010

*L'UE met en place une série de sanctions contre le camp Gbagbo*

Les pays de l'Union européenne sont convenus la semaine dernière de ne reconnaître que "les ambassadeurs nommés par le président Alassane Ouattara" de la Côte d'Ivoire, a révélé, mercredi 29 décembre, le porte-parole du ministère des affaires étrangères français, Bernard Valero.

La semaine dernière, une déclaration commune des Vingt-Sept à Bruxelles avait simplement indiqué, sans plus d'explications, que "l'Union européenne avait décidé de prendre des mesures en soutien des autorités démocratiquement élues".
INTERDICTION DE VISAS
Autre sanction : l'Union européenne va porter à soixante et un le nombre de personnes proches du président sortant ivoirien Laurent Gbagbo qui seront interdites de visas. Cette nouvelle liste vise des membres du gouvernement de M. Gbagbo ainsi que des membres du Conseil constitutionnel, des responsables militaires, économiques et des médias selon des sources diplomatiques. En revanche, cette nouvelle sanction ne sera officialisée que début janvier car elle nécessite l'approbation individuelle des vingt-sept capitales de l'UE.
En outre, l'UE prépare le gel des avoirs du clan Gbagbo, a confié un diplomate.
ÉVENTUEL SOUTIEN À L'ONUCI
A la demande du secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, les ambassadeurs de l'UE chargés des questions de sécurité ont également planché sur un éventuel soutien logistique et naval à l'Onuci, la force de maintien de la paix de l'ONU en Côte d'Ivoire, qui est "asphyxiée" par le clan Gbagbo, a précisé une source diplomatique.
Selon un diplomate, la chef de la diplomatie française, Michèle Alliot-Marie, a écrit à la haute représentante de l'UE pour les affaires étrangères, Catherine Ashton, pour lui faire savoir que la France est prête à contribuer au soutien logistique de l'Onuci, mais seulement "en cas de dégradation de la situation et [seulement] dans la mesure où ces moyens seraient complétés par des moyens de l'UE".
A ce stade, les Pays-Bas ont prévu de déployer sur zone un des bâtiments de leur marine, l'Amsterdam. Le navire devrait être opérationnel le 3 janvier, a indiqué un diplomate.
NOUVEL AMBASSADEUR EN FRANCE
Par ailleurs, M. Valero a précisé que la France travaillait avec le ministre conseiller de Côte d'Ivoire à Paris, c'est-à-dire le numéro deux de l'ambassade, dans l'attente de la nomination du remplaçant de Pierre Kipré, un proche de Laurent Gbagbo, qui a été chassé lundi de l'ambassade par des militants pro-Ouattara.

"Le président Ouattara a nommé un nouvel ambassadeur, pour lequel la procédure d'agrément est en cours", a rappelé M. Valero.
En représailles, le gouvernement de Laurent Gbagbo a menacé mardi de renvoyer les ambassadeurs en Côte d'Ivoire de pays qui ne reconnaissent plus ses ambassadeurs et nomment des ambassadeurs pro-Ouattara.

http://www.lemonde.fr/afrique/article/2010/12/29/l-union-europeenne-ne-reconnait-que-les-ambassadeurs-pro-ouattara_1458886_3212.html 

LE MONDE

Bien à vous,
Morgane BRAVO

*Damien ABAD revient sur les menaces de licenciements pour les salariés d'Arcelor-Bourg*


Damien ABAD, Député européen, est revenu sur les menaces de licenciements pesant sur les salariés d'Arcelor-Mittal de Bourg-en-Bresse, dans le 19/20 de France 3 Rhône-Alpes. L'inquiétude sur le site fait suite aux difficultés financières de l'entreprise provoquées par sa condamnation à payer une amende de 176 millions d’euros pour infractions au droit de la concurrence.

Bien à vous,
Morgane BRAVO

*Heureuse et Excellente Année Européenne 2011 !*



Bien à vous,
Morgane BRAVO

Monday, December 27, 2010

*États et gouvernements : Francophonie*

États et gouvernements

Document à télécharger : 
- Carte de la Francophonie
Bien à vous,
Morgane BRAVO

Friday, December 24, 2010

*Abdou Diouf s’entretient avec le Président de la 65e session de l’Assemblée générale des Nations unies*

                                      

     
  Abdou Diouf s’est entretenu avec Joseph Deiss, Président de la 65e session de l’Assemblée générale des Nations unies, le 18 novembre, à Paris. Ils ont notamment discuté du projet de réactualisation de la résolution de l’Assemblée générale portant sur la coopération entre l’OIF et les Nations unies – projet qui prend notamment en compte certaines décisions prises au XIIIe Sommet de la Francophonie (Montreux, 22-24 octobre 2010) concernant la gouvernance politique et économique, la contribution active de l’OIF à la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) et la coopération entre l’OIF et la nouvelle Agence ONU-Femmes.
 Bien à vous,
Morgane BRAVO

Thursday, December 23, 2010

*L'entrée de la Croatie dans l'Union européenne et le traité de Lisbonne*


  
EUROPE HEBDO

L'entrée de la Croatie dans l'Union européenne et le traité de Lisbonne

Comme chaque semaine, Europe Hebdo revient sur l'actualité européenne. Depuis le 1er décembre 2009, le traité de Lisbonne s'applique à l'ensemble de l'Union européenne. Un an après son entrée effective, le « mini-traité » a-t-il changé le visage de l'Europe ? Est-il efficace en période de crise économique ? Les nouveaux responsables de l'UE (Herman Van Rompuy, Catherine Ashton,...) sont-ils perçus comme des dirigeants européens ?

17/12/2010 

Bien à vous,

Morgane BRAVO

Tuesday, December 21, 2010

*UNESCO's Priorities for the XXI Century*



***BLOG UNESCO & WORLDWIDE***

Bien à vous,
Morgane BRAVO

Monday, December 20, 2010

*Clôture de l'année européenne de lutte contre la pauvreté*




Philippe Courard : « L’année européenne de lutte contre la pauvreté a mobilisé et sensibilisé des millions de personnes sur les problèmes de précarité en Europe. La plus grande avancée concerne la lutte contre la pauvreté infantile. Une Recommandation européenne est enclenchée ».
Ce 17 décembre, Philippe Courard, le Secrétaire d’Etat à la Lutte contre la pauvreté et à l’Intégration sociale a présidé, au nom de la Présidence belge du Conseil de l’Union européenne, la session de clôture de l’Année européenne de Lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale. A cette occasion, le Président de la Commission Européenne José Manuel Barroso, le Premier Ministre Yves Leterme, la Vice-Première Ministre en charge des affaires sociales Laurette Onkelinx, le Commissaire Européen Laszlo Andor, le Secrétaire d’Etat Philippe Courard et les représentants des Gouvernements des divers états membres de l'UE ont signé officiellement la « Déclaration finale du Conseil européen en matière de lutte contre la pauvreté ».
Depuis cette année, et c’est une avancée majeure a souligné Philippe Courard, la lutte contre la pauvreté est devenu l’un des 5 piliers des objectifs majeurs de l'UE, concrètement à travers la « stratégie 2020 » de l'Union européenne. Ce n'était pas gagné d'avance mais les efforts réalisés par la Présidence belge, soutenus par plusieurs collègues d'autres Etats ont abouti à fixer cet objectif de réduire au minimum de 20 millions le nombre de personnes vivant en situation de pauvreté d'ici 10 ans. 2010 aura mobilisé au sein des états membres le monde associatif, les politiques, les services publics, les universités et l’ensemble des partenaires afin de contribuer  à la lutte contre le fléau de la pauvreté, véritable atteinte aux droits humains fondamentaux.
Ce 17 décembre, date de clôture de l’année de lutte contre la pauvreté, le Conseil européen a parallèlement adopté le rapport d'implémentation de la Stratégie 2020 pour l'Union européenne. Grâce au travail et à la mobilisation générés durant cette année,  la « Déclaration finale concernant l'année de lutte contre la pauvreté » est reprise dans les objectifs stratégiques fondamentaux des 10 prochaines années de l'Union européenne. C’est une avancée concrète et précise en matière de lutte contre la pauvreté et nous nous en félicitons, a déclaré le Secrétaire d’Etat Philippe Courard.
Cette année 2010 aura aussi été l’occasion pour les personnes en situation de pauvreté de s’exprimer, de se faire entendre et de participer pleinement aux avancées très sérieuses en matière de lutte contre la pauvreté. Cette participation active et la mobilisation de la Présidence belge ont, en tous les cas, influencé l’agenda de la Commission qui par la voix du Commissaire Laszlo Andor a annoncé la concrétisation d’une recommandation sur la pauvreté infantile qui devra se finaliser au plus tard pour l’année 2012.
Le Secrétaire d’Etat Philippe Courard se réjouit que les trois priorités fixées par la Présidence belge à savoir la lutte contre la pauvreté infantile, l'implémentation de la recommandation sur l'inclusion active et la lutte contre le phénomène du sans-abrisme, se retrouvent dans la « Plateforme européenne de lutte contre la pauvreté » mise en place pour assurer le suivi de la concrétisation de ces objectifs politiques.
Le travail à réaliser pour concrétiser ces objectifs est encore important. Il reste encore tant de choses à faire.  Les années qui arrivent ne seront pas faciles avec notamment des choix budgétaires à réaliser par les Etats membres. Mais en matière de lutte contre la pauvreté, la Présidence belge a permis d'initier un « souffle nouveau » et de mettre un processus sur les rails. Des engagements concrets, pragmatiques, et chiffrés ont été pris. Ces avancées contribueront à améliorer  le respect des droits humains fondamentaux et tout particulièrement ceux des enfants, a conclu Philippe Courard.

Biens à vous,
Morgane BRAVO

Tuesday, December 14, 2010

*BREF APERCU : L'Institut du Mentorat Entrepreneurial "Lancement de la promotion 4"...* Paris



Sous le haut patronage de Madame Christine Lagarde Ministre de l'Economie, des Finances et de l'Industrie


L'Institut du Mentorat Entrepreneurial

a organisé une Soirée-Débat,
le Lundi 13 décembre 2010 à la Chambre de commerce et d’industrie de Paris
animée par Arnaud Le Gal,

sur le thème :
Le Mentorat, tremplin vers l'entreprise de taille intermédiaire

A cette occasion l'IME a présenté sa nouvelle promotion dont le parrain, cette année, est Pierre DESCHAMPS, premier mentor de l'IME, ancien dirigeant et associé d'UNILOG, membre de la CCIP.

L’IME accélère et sécurise le développement des PME à fort potentiel en mettant leurs dirigeants en relation avec des entrepreneurs expérimentés et connus pour avoir à leur actif une réussite entrepreneuriale majeure.

*Photos : Morgane BRAVO*

*INSTITUT DU MENTORAT ENTREPRENEURIAL : PROMOTION 2008!  http://parisinternational.blogspot.com/2008/04/institut-du-mentorat-entrepreneurial-la.html

 
*M. Pierre DESCHAMPS*
Parrain de la Promotion
 









*M. Pierre SIMON, Président de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Paris (CCIP)*


*M. Dominique RESTINO, Président délégué de l'Institut du mentorat entrepreneurial - (CCIP)*

*M. Pierre SIMON, Président de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Paris (CCIP)*

*M. Pierre HEBERT
Premier conseiller aux Affaires économiques et commerciales
Délégation Générale du Québec à Paris*

  *M. Dominique Restino, Vice-Président de la CCIP-Paris, Président délégué de l'Institut du Mentorat Entrepreneurial*

« L’Institut du mentorat entrepreneurial (IME) n’est pas une nième structure d’appui aux entreprises. Il vise une cible précise, jusqu’ici insuffisamment encouragée dans notre pays : les PME à fort potentiel de croissance.

L’idée de sa création m’est venue il y a quelques mois au Québec, lors d’un colloque de la Fondation de l’Entrepreneurship sur le mentorat d’affaires. Chez eux, les créateurs peuvent se faire accompagner par des dirigeants d’entreprise expérimentés.

Ce partage d’expérience entre mentor et mentoré repose sur un engagement éthique, bienveillant et totalement désintéressé. Enthousiasmé, j’ai imaginé que nous pouvions efficacement transposer ce dispositif dans notre pays. Mais avec une différence de taille : chez nous, il s’agit d’aider non pas les créateurs, déjà par ailleurs bien suivis, mais les dirigeants de PME à fort potentiel de développement.

J’ai donc proposé cette idée à Pierre Simon, Président de la CCIP, puis travaillé avec l’équipe de l’IME et les partenaires pour créer ce nouveau service proposé aux entrepreneurs.

C’est sous le haut patronage et en présence de Christine Lagarde, ministre de l’économie, de l’industrie et de l’emploi, que nous avons inauguré l’Institut du mentorat entrepreneurial et lancé la première promotion d’entrepreneurs le 15 avril 2008 » .

Président délégué de l’Institut du mentorat entrepreneurial

*Interview de Dominique Restino, Février 2010*

*Présentation de l'IME, Janvier 2009*

 
*Interview de Dominique Restino, Avril 2008*


*UN SUCCES! A SUIVRE...!*

Bien à vous,
Morgane BRAVO





*Débat d'orientation sur la défense anti-missile dans le cadre de l’OTAN* France



Jeudi soir, les sénateurs de la commission des affaires étrangères et de la défense ont débattu de la défense anti-missile des membres de l'Otan et de la nouvelle stratégie qui inclut la protection des populations et des territoires. Au cœur du débat : la place de la politique de défense de l'union européenne en dehors de l'OTAN, le partenariat franco-allemand, mais aussi l'enjeu du rôle de la dissuasion nucléaire...

Bien à vous,

Morgane BRAVO

*Discours du Président Nicolas Sarkozy en direct de l'Elysée pour les 50 ans de l’OCDE...*



Discours de Nicolas Sarkozy en direct de l'Elysée pour les 50 ans de l’OCDE
13/12/2010


A l'occasion du 50e anniversaire de la signature de la convention de l'Organisation de Coopération et de Développement Économiques (OCDE), Public Sénat vous propose de suivre en direct le discours du Président de la République.


Bien à vous,
Morgane BRAVO

Saturday, December 11, 2010

*La France et l’accès à un médicament de qualité*

***Découvrez ci-dessous la fiche repère du ministère des Affaires étrangères sur « la France et l’accès à un médicament de qualité ». 
  
La fondation Chirac et le ministère des Affaires étrangères officialiseront mardi 14 décembre 2010 leur nouveau partenariat. Celui-ci se concentre sur deux grands axes de la Fondation :
  • la lutte contre les faux médicaments,
  • la lutte contre la déforestation et la désertification.
La France a été parmi les premiers pays à soutenir les politiques d’accessibilité aux traitements pour les populations des pays en développement (PED). Suite aux engagements du président Chirac à Abidjan, en 1997, un Fonds de solidarité thérapeutique international avait posé les principes et montré la faisabilité d’une initiative allant dans ce sens.
Aujourd’hui deuxième contributeur du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme (FMSTP), avec un engagement qui sera de 1,08 milliard d’euros annuel sur la période 2011-2013, la France permet la distribution de médicaments liés à ces trois maladies dans les pays à ressources limitées.


Bien à vous,
Morgane BRAVO

Thursday, December 09, 2010

*A l’occasion des Journées européennes du Développement, la fondation Chirac organisait une conférence sur les faux médicaments...*



A l’occasion des Journées européennes du Développement, la fondation Chirac organisait une conférence sur les faux médicaments mardi 7 décembre 2010 à Bruxelles sur le thème : « Comment lutter contre les faux médicaments ? ». Le Président Jacques Chirac a clôturé cette journée de conférence.

Téléchargez le discours de Jacques Chirac (pdf)

Bien à vous,
Morgane BRAVO

Wednesday, December 08, 2010

*Discours de M. Sarkozy Président de la République à Bangalore...*



*P. Sarkozy: réception en l'honneur de la communauté française à l'Ambassade de France...Inde* 

Bien à vous,
Morgane BRAVO

*Président Sarkozy : Allocution lors de la conférence économique franco-indienne...*





*P. Sarkozy: réception en l'honneur de la communauté française à l'Ambassade de France...Inde* 

Bien à vous,
Morgane BRAVO

*Paris s'intéresse au Plan Nord de Québec...*

La France est intéressée à investir dans le nouvel espace économique que le Québec veut créer avec son Plan Nord. Le premier ministre français François Fillon l'a confirmé vendredi, en annonçant qu'il se rendra lui-même dans la région l'été prochain.

«Le gouvernement et les entreprises suivent de très près les grands projets qui animent le Québec pour son développement des prochaines années, a dit M. Fillon lors d'une conférence de presse avec le premier ministre du Québec, Jean Charest. Le plus important et le plus immédiat, c'est le Plan Nord et nous avons convenu que je me rendrai dans le Nord du Québec à l'été 2011.»
Un peu plus tôt, après un entretien à l'Élysée avec le président Nicolas Sarkozy, M. Charest avait lui-même confirmé l'intérêt de la France pour ce plan de développement.
«Il y a dans le Nord des ressources naturelles, énergétiques et minérales très importantes, a-t-il rappelé. C'est un projet grandiose, à l'échelle mondiale. La France s'intéresse aux occasions d'affaires qui vont se présenter.»
Cet ambitieux projet aidera peut-être la France à réaliser le défi que M. Charest a lancé à son homologue et à sa ministre de l'Économie, Christine Lagarde: devenir le premier investisseur étranger au Québec.
En attendant, les deux premiers ministres se sont félicités d'une relation que M. Fillon a qualifiée d'«exemplaire, unique et fraternelle», citant en exemple le dossier de la mobilité de la main-d'oeuvre, pratiquement bouclé deux ans après le début des pourparlers.
«J'ai le sentiment que les relations entre la France et le Québec n'ont jamais été à un meilleur niveau», a estimé le chef du gouvernement français en conférence de presse à l'Hôtel Matignon après une séance de travail avec M. Charest et la délégation qui l'accompagnait.
La mission du premier ministre québécois, qui était visiblement fatigué par les débats des derniers jours, s'est terminée en début de soirée vendredi. Elle a été courte mais elle s'est déroulée dans un climat de sérénité qui tranchait avec les soubresauts de la politique québécoise.
M. Charest renouera avec cette ambiance l'année prochaine, puisqu'il devrait revenir en France pour célébrer les 50 ans de la Délégation générale du Québec.

«Beaucoup d'amitié pour notre famille»
On ne peut pas imaginer une visite de premier ministre québécois en France sans que les médias ne posent une question sur la politique québécoise de la France. Surtout depuis que le président Sarkozy a rompu avec éclat avec la «non-ingérence, non indifférence».
Rappel des derniers épisodes. Encouragé sur cette voie par le Parti québécois, le Parti socialiste a récemment promis de renouer avec la position traditionnelle de la France si son candidat, qu'on ne connait pas encore, est élu président en 2012. À droite, il y a 15 jours, c'était au tour de l'ancien premier ministre Alain Juppé, devenu ministre de la Défense, de souhaiter un retour au ni-ni.
Quant au président Sarkozy, on connaît sa position: «Les Canadiens sont nos amis, les Québécois nos frères».
Vendredi, aux côtés de Jean Charest, le premier ministre François Fillon a apporté, non sans humour, une nouvelle nuance à ce grand débat: «Je vais simplement ajouter que nous avons beaucoup d'amitié pour notre famille».

Michel Dolbec
La Presse Canadienne
Paris
26 novembre 2010

Bien à vous,
Morgane BRAVO

*Jean Charest et Nicolas Sarkozy : veulent que la diversité culturelle soit protégée par le futur accord de libre-échange Canada-Europe*


Nouveaux enjeux : vers l'Accord économique et commercial global Canada-UE

Jean Charest et Nicolas Sarkozy veulent que la diversité culturelle soit protégée par le futur accord de libre-échange Canada-Europe.

Le premier ministre québécois a été reçu vendredi matin par le président de la République française au Palais de l'Élysée. Ils ont convenu, a indiqué M. Charest à l'issue de l'entretien, d'inclure dans l'accord actuellement en négociation une clause reconnaissant le droit de chaque État de protéger sa culture. Selon lui, c'est l'enjeu «le plus immédiat».
« Nous voulons que l'entente soit très claire sur la capacité des États de soutenir leur secteur culturel, a déclaré le premier ministre. Nous avons convenu de travailler ensemble pour nous assurer qu'il y ait une reconnaissance de la souveraineté à la fois canadienne et québécoise dans nos domaines de compétences sur la culture.»

En vertu de l'accord sur la Diversité culturelle adoptée par l'Unesco, la culture est, en théorie, à l'abri des lois du marché. L'accord Canada-Europe est, aux yeux de Jean Charest, l'occasion de renforcer ce principe.
L'entretien Charest-Sarkozy a duré 50 minutes environ. Jean Charest s'est ensuite rendu à l'Hôtel Matignon, où l'attendait son homologue François Fillon dans le cadre des «rencontres alternées» entre les premiers ministres français et québécois.
Les deux hommes doivent à l'issue de leur séance de travail signer différents accords.

Michel Dolbec
La Presse Canadienne
Paris
26 novembre 2010

*Jean Charest à Paris : Bilan...*

*France -Québec : 16e rencontre alternée des Premiers ministres*



Bien à vous,
Morgane BRAVO

Tuesday, December 07, 2010

*BREF APERCU : Prix 2010 de la Fondation Manpower pour l’emploi*

*Françoise Gri, Présidente de Manpower France*


*Photos : Morgane BRAVO*

Le Prix de la Fondation

Le Prix de la Fondation Manpower pour l'emploi récompense un ouvrage qui apporte une réflexion novatrice et constitue une aide réelle à la décision par la clarté et le réalisme de ses propositions, sur le travail, l'emploi et la société.
Le lauréat du Prix 2010
Lundi 22 novembre 2010, près de 150 clients étaient présents à la 15e édition du Prix de la Fondation Manpower pour l’Emploi. 
Françoise Gri, présidente de Manpower France et Bernard Ramanantsoa, Directeur Général du Groupe HEC et co-invitant, ont ainsi distingué Alain Supiot pour son ouvrage « L’esprit de Philadelphie », paru au Seuil. 

À l’heure où le processus de globalisation privilégie la libre circulation des capitaux et des marchandises et la concurrence sans entrave par rapport à la justice sociale, l’ouvrage d’Alain Supiot questionne l’héritage laissé par la « déclaration concernant les buts et les objectifs de l’organisation internationale du travail » et signée à Philadelphie le 10 mai 1944. Préalable aux accords de Bretton Woods, à la création de l’organisation des Nations Unies et à l’adoption en 1948 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, ce texte pionnier était la première déclaration internationale des droits à vocation universelle. 

L’événement fut suivi d’un débat animé par 
Stéphane Soumier, journaliste à BFM Business, autour du thème : « La justice sociale et le marché total. Revenir aux principes fondamentaux de la déclaration de Philadelphie ?» Ont débattu autour de la table :
 
  • Alain Supiot, agrégé en droit et lauréat du Prix 2010
  • Jean-Claude Javillier, Professeur Agrégé des Facultés de Droit et ancien Directeur du Département des normes internationales du travail au Bureau International du Travail
  • Jean-François Retournard, Directeur des activités pour les employeurs au Bureau International du Travail
  • Philippe Vivien, Executive Vice Président Ressources Humaines d’AREVA et Président de l’AGIRC


  • *BREF APERCU*

*Bernard Ramanantsoa, Directeur Général du Groupe HEC*


*Alain Supiot, Lauréat du Prix 2010*




*Alain Supiot, agrégé en droit et lauréat du Prix 2010*

*Françoise GriPrésidente de Manpower France*

*Jean-François Retournard, Directeur des activités pour les employeurs au Bureau International du Travail*



*Jean-Marc Coursin, JMC Conseil et Président fondateur, Les QuinquasCitoyens. Morgane BRAVO, Bernard GAZIER, lauréat du prix 2009 Ressources Humaines de l'Institut Manpower pour l’emploi. Guy BERANGER, Président Fondateur de l’Association Carrefours pour l’Emploi*


*A SUIVRE...*

Bien à vous,
Morgane BRAVO