2010*50Years of Traineeships at the European Commission*

2010*50Years of Traineeships at the European Commission*
*Creation since 2006. From Paris, France. Fondatrice du HUB UE, Morgane BRAVO* "United in diversity", that's the motto of the EU! *Mieux informer les citoyens UE! « So that Europe, as a global player, is not far from Europeans » * *Ancienne stagiaire ("Blue Book") de la Commission Européenne, au Secrétariat Général. Bruxelles* Présidente et Fondatrice du «Think Tank» Europe-Mexique.

*LES PRINCIPALES INSTITUTIONS DE L'UNION EUROPÉENNE*

*LES PRINCIPALES INSTITUTIONS DE L'UNION EUROPÉENNE*
Link

Wednesday, January 19, 2011

*Les ministres ont délibéré sur l’emploi à Gödöllő...*

 

La réunion informelle du Conseil tenue à Gödöllő les 17 et 18 janvier 2011, des ministres de l’emploi a porté sur les possibilités de création d’emplois. La présidence hongroise souhaite une meilleure coordination des politiques économiques et de l’emploi entre les Etats membres en faveur de la création d’emplois.
« La seule croissance du PIB n’est pas suffisante pour sortir de la crise car la croissance n’est pas toujours synonyme de création d’emplois », a dit Sándor Czomba, ministre délégué à l’emploi auprès du Ministère de l’Economie nationale à Gödöllő suite à la réunion informelle de deux jours des ministres de l’emploi de l’Union. Pour favoriser la création d’emplois, les Etats membres doivent mettre en place une meilleure coordination de leur politique économique et de l’emploi, a ajouté le ministre délégué.

La stratégie Europe 2020 au cœur des préoccupations
Selon Sándor Czomba tous les moyens possibles doivent être examinés afin de pouvoir atteindre l’objectif fixé par la Stratégie Europe 2020, à savoir l’augmentation du taux d’emploi de 75 pour cent. Aujourd’hui dans l’Union, en moyenne 69 pour cent de la population occupe un emploi. Les ministres sectoriels des Etats membres et des pays candidats ont échangés leurs points de vue sur de nombreuses mesures visant à augmenter le taux d’emploi. Selon M. Czomba, malgré les différences constatées entre les pays du point de vue des possibilités, l’échange d’expériences est un outil extrêmement utile. D’après le ministre délégué il faut créer des emplois stables même à long terme et l’aide accordée aux territoires et salariés défavorisés doit être l’un des objectifs prioritaires.

Jeunesse en mouvement
« Nous ne pouvons affirmer avoir dépassé la crise sans une croissance dynamique de l’emploi » - ce sont déjà les propos de László Andor. Le commissaire responsable de l’emploi et des affaires sociales a affirmé que différents aspects du sujet ont été examinés lors de la réunion et il a constaté que l’amélioration de la situation des jeunes sur le marché de travail doit être un objectif prioritaire car dans de nombreux Etats membres, les jeunes sont les principaux perdants de la crise économique et financière.
Les représentants des Etats membres ont également débattu en détail de l’initiative phare de la Commission en la matière dénommée « Jeunesse en mouvement » qui cherche à apporter des réponses aux problèmes liés aux contrats de travail temporaires proposés en particulier aux jeunes et aux difficultés rencontrées par les jeunes défavorisés, notamment ceux qui quittent l’école prématurément ou ne disposent que d’une faible qualification. Le commissaire Andor a souligné l’importance primordiale des fonds structurels du budget européen destinés à cet effet et de leur utilisation appropriée, en sachant que sans une croissance économique suffisante, ces instruments seuls ne peuvent apporter une solution aux problèmes de l’emploi.

Les objectifs transversaux aux différentes présidences
Dans le cadre de la coopération au sein du trio, à côté de Sándor Czomba ses homologues espagnol et belge ont également fait leur compte-rendu sur les objectifs de politique de l’emploi à long terme. María Luiz Rodriguez, secrétaire d’Etat espagnol à l’emploi a souligné : il est important de dépasser enfin la crise et le chômage qui y est lié. L’homme politique espagnol a souligné l’importance de l’éducation pour apporter une solution à ce problème, en particulier dans le cas des jeunes salariés. Son homologue belge, Joëlle Milquet partage son opinion en accentuant le besoin de placer la question de l’emploi au cœur de la politique macroéconomique.

L’utilisation des fonds européens destinés à favoriser la création d’emplois a également été abordée à la réunion. Outre les questions relatives aux plans et aux crédits destinés à favoriser le développement économique et la création d’emplois et celles concernant le Fonds social européen, les ministres ont également évoqué le sujet relatif à l’efficacité de l’utilisation par les Etats membres des ressources destinées à la création d’emplois des fonds structurels.

Concertations avec les partenaires sociaux
Le 17 janvier, au premier jour de la réunion informelle, les ministres ont mené des concertations avec les partenaires sociaux, les syndicats européens, les fédérations des employeurs et les organismes représentant des petites et moyennes entreprises. Le sujet prioritaire des concertations a porté sur l’emploi des jeunes et la mise en place d’une politique favorisant l’emploi.
A l’occasion de la réunion, les organisations non gouvernementales collaborant avec plate-forme sociale ont présenté leur document de travail portant sur la crise sociale et la situation des jeunes sur le marché de l’emploi.

Bien à vous,
Morgane BRAVO

No comments: