2010*50Years of Traineeships at the European Commission*

2010*50Years of Traineeships at the European Commission*
*Creation since 2006. From Paris, France. Fondatrice du "HUB EUROPEAN UNION", Morgane BRAVO* "United in diversity", that's the motto of the EU! *Mieux informer les citoyens UE! « So that Europe, as a global player, is not far from Europeans » * *Ancienne stagiaire (Blue Book) de la Commission Européenne, au Secrétariat Général. Bruxelles. * President & Founder HUB « DIGITAL DIPLOMACY» «DIPLOMATIE NUMERIQUE ». *‪Fondatrice HUB 
‪« DIGITAL DIPLOMACY» : « POLITIQUE & SOCIAL NETWORKING ». *Fondatrice HUB « ECOLOGIE &INNOVATION : DEVELOPPEMENT DURABLE DU XXIE SIÈCLE!»* Présidente et Fondatrice du «Think Tank» Europe-Mexique.

*LES PRINCIPALES INSTITUTIONS DE L'UNION EUROPÉENNE*

*LES PRINCIPALES INSTITUTIONS DE L'UNION EUROPÉENNE*
Link

Monday, April 11, 2011

*Querelle sur les réfugiés au sein de l'UE...*

***Revue de presse européenne : 

L'accueil des réfugiés venus d'Afrique du Nord suscite un conflit parmi les grands Etats membres de l'UE. Les ministres de l'Intérieur de l'UE discutent ce lundi d'une position commune. Pour la presse, l'Europe ne doit pas isoler mais répartir équitablement les réfugiés entre les différents pays.

Público - Portugal
Une attitude inhumaine
L'Italie a l'intention de délivrer des visas provisoires à des milliers de réfugiés tunisiens pour que ceux-ci puissent voyager dans tous les pays de l'espace Schengen. Mais cette initiative ne résoudra pas le problème des réfugiés, estime le quotidien Público : "C'est le temps des populistes : Berlusconi … est salué parce qu'il a 'libéré l'île'. … Mais il n'interrompra pas le flux et ne 'libérera' pas l'île. … Le problème ne peut être résolu que de l'autre côté de la Méditerranée, lorsque leurs pays d'origine offriront une vie digne aux immigrés clandestins. Mais cela ne se fera pas en un jour. L'Europe ne connaît aucune solution à ce problème et répond de manière aveugle et inhumaine. Nous ne devons pas ignorer les personnes qui risquent leur vie chaque jour pour atteindre les portes du 'paradis européen'." (10.04.2011)

El País - Espagne
Garantir un retour rapide
En raison de la vague de réfugiés venus d'Afrique du Nord, les ministres de l'Intérieur des 27 Etats membres discutent ce lundi d'une position commune de l'Union européenne. Les réfugiés doivent être équitablement répartis entre les différents pays membres, demande le quotidien de centre-gauche El País : "Les politiques des grandes puissances européennes - dont l'Espagne - ont tenu de grands discours pour souligner leur intention de soutenir les mouvements de protestation démocratique dans le monde arabe. On pourrait commencer en répartissant équitablement les réfugiés parmi les Etats membres, tout en aidant les pays concernés à stabiliser la situation pour garantir un retour rapide des réfugiés. Cela pourrait peut-être empêcher des tragédies comme le chavirement d'un bateau mercredi dernier au large de Lampedusa, où plus de 200 personnes ont perdu la vie. L'UE ne peut pas fermer les yeux." (11.04.2011)

Salzburger Nachrichten - Autriche
Une absence de solidarité
Le land allemand de Bavière entend empêcher l'immigration de réfugiés tunisiens en procédant si nécessaire à des contrôles à la frontière germano-autrichienne. Le quotidien chrétien-libéral Salzburger Nachrichten critique le manque de solidarité parmi les Etats membres de l'UE sur la question des réfugiés : "Dès que les réfugiés passent en grand nombre les frontières de l'Europe, l'amitié que se témoignent mutuellement les pays de l'UE disparaît très rapidement. … Cette situation désastreuse le montre : l'Europe s'est fourvoyée sur la question des réfugiés et des immigrés. La responsabilité des demandeurs d'asile et des réfugiés se limite exclusivement à ceux qui surveillent les frontières de l'Europe. Et si les Italiens, les Grecs ou les Espagnols sont dépassés, on les isole plutôt que de les aider, comme le font aujourd'hui la Bavière et d'autres pays d'Europe centrale. La pression migratoire ne cessera pas. L'Europe devra trouver une autre voie pour résoudre le problème de manière solidaire au lieu de le laisser aux autres." (11.04.2011)


EURO/TOPICS

Bien à vous,
Morgane BRAVO

No comments: