2010*50Years of Traineeships at the European Commission*

2010*50Years of Traineeships at the European Commission*
*Creation since 2006. From Paris, France. Fondatrice du HUB UE, Morgane BRAVO* "United in diversity", that's the motto of the EU! *Mieux informer les citoyens UE! « So that Europe, as a global player, is not far from Europeans » * *Ancienne stagiaire ("Blue Book") de la Commission Européenne, au Secrétariat Général. Bruxelles* Présidente et Fondatrice du «Think Tank» Europe-Mexique.

*LES PRINCIPALES INSTITUTIONS DE L'UNION EUROPÉENNE*

*LES PRINCIPALES INSTITUTIONS DE L'UNION EUROPÉENNE*
Link

Sunday, May 29, 2011

*Accorder un soutien politique aux petites et moyennes entreprises...*


Les petites et moyennes entreprises (PME) ont besoin d’un soutien politique, a expliqué Zoltán Cséfalvay, ministre délégué aux affaires stratégiques auprès du ministère de l’économie nationale, au cours de la journée de clôture de la conférence « Mobilisons les PME pour l’Europe de l’avenir », le 25 mai 2011 à Gödöllő. Antonio Tajani, vice-président de la Commission, a officiellement lancé, à cette occasion, la coopération entre les représentants des PME des Etats membres.

De nombreux problèmes, tels que l’accès aux financements ou les lourdeurs administratives, se dressent devant les entreprises européennes, qui ne peuvent pas toujours accéder au marché intérieur européen et qui présentent également des retards en matière d’innovation, a indiqué M. Cséfalvay, résumant ainsi les sujets principaux de la réunion informelle des ministres de la politique industrielle qui s’est tenue le 13 avril. Dans l’intervention qu’il a faite lors de la conférence, le ministre délégué a rappelé que dans ces quatre domaines, la présidence hongroise avait fait des progrès pour améliorer la situation des entreprises : de nombreuses petites taxes ont été supprimées, le taux d’imposition des sociétés a été réduit, et l’insertion, dans la législation, de mesures visant à réduire les charges administratives des entreprises, afin de les réduire de 500 milliards de forints à partir de 2012, est actuellement à l’étude.
M. Cséfalvay a évoqué l’extension de la carte Széchenyi visant à aider les entreprises hongroises à accéder aux financements et les projets du gouvernement relatifs aux nouvelles méthodes de « financement non bancaire » et aux subventions des activités d’innovation des entreprises.
Le ministre délégué a souligné que la présidence hongroise avait également fait des efforts pour que les entreprises puissent accéder plus facilement au marché intérieur unique de l’Union. Les PME sont « isolées », le soutien politique qui pourrait représenter leurs problèmes leur fait défaut, a estimé Zoltán Cséfalvay, ajoutant que c’était un problème non seulement dans les Etats membres, mais aussi au niveau de l’ensemble de l’Union européenne.
Sur proposition d’Antonio Tajani, vice-président de la Commission et commissaire à l’entreprise et à l’entreprenariat, la Commission européenne a lancé à cet effet une initiative visant à nommer des représentants des PME dans chaque Etat membre. La mission des représentants consiste à suivre la transposition du « Small Business Act » et à communiquer avec les parties prenantes dans le secteur des PME. Les représentants des PME ont tenu leur première réunion à Gödöllő. « Les nouveaux représentants s’assureront que les autorités «pensent d’abord petit» (« think small ») et qu’ils tiennent compte des intérêts des PME dans l’élaboration d’un nouvel acte ou d’une nouvelle règle juridique », a affirmé M. Tajani, au sujet du lancement officiel du fonctionnement du réseau des représentants.
Le ministre délégué, M. Cséfalvay, s’est félicité de l’initiative de la Commission et a affirmé que les représentants incarneraient dans la pratique « la voix politique » des PME.
Le « Small Business Act » européen est fondé sur dix principes et sur les mesures politiques sectorielles et législatives concrètes visant à mettre en œuvre ces principes et il vise à améliorer l’environnement des affaires et l’élimination des obstacles entravant le potentiel de création d’emploi et de croissance des petites et moyennes entreprises. C’est dans le cadre du groupe de conseil du SBA que les représentants des PME maintiendront le contact avec les organismes européens de représentation des intérêts des PME.
Selon l’annuaire 2010 d’Eurostat, 99,8 % des quelque 20,2 millions d’entreprises européennes non financières sont des PME. Les PME employant 250 personnes au maximum apportent 56,9 % de la valeur ajoutée produite dans le secteur non-financier et fournissent un emploi à 67,4 % de la main-d’œuvre de ce secteur.

Bien à vous,
Morgane BRAVO

No comments: