2010*50Years of Traineeships at the European Commission*

2010*50Years of Traineeships at the European Commission*
*Creation since 2006. From Paris, France. Fondatrice du "HUB EUROPEAN UNION", Morgane BRAVO* "United in diversity", that's the motto of the EU! *Mieux informer les citoyens UE! « So that Europe, as a global player, is not far from Europeans » * *Ancienne stagiaire (Blue Book) de la Commission Européenne, au Secrétariat Général. Bruxelles. * President & Founder HUB « DIGITAL DIPLOMACY» «DIPLOMATIE NUMERIQUE ». *‪Fondatrice HUB 
‪« DIGITAL DIPLOMACY» : « POLITIQUE & SOCIAL NETWORKING ». *Fondatrice HUB « ECOLOGIE &INNOVATION : DEVELOPPEMENT DURABLE DU XXIE SIÈCLE!»* Présidente et Fondatrice du «Think Tank» Europe-Mexique.

*LES PRINCIPALES INSTITUTIONS DE L'UNION EUROPÉENNE*

*LES PRINCIPALES INSTITUTIONS DE L'UNION EUROPÉENNE*
Link

Tuesday, July 31, 2012

*Bons résultats chez EADS : Mais grosse inconnue militaire en Europe...*

"L’avionneur européen EADS a publié récemment de solides résultats pour le premier semestre. Le chiffre d’affaires du groupe a augmenté de 14% pour atteindre 24,9 milliards d’euros avec un résultat net qui augmente à 594 millions d’euros. L’entreprise a compté également sur des prises de commandes d’une valeur de 28,2 milliards d’euros, pour 58,1 en 2011, reflétant – souligne-t-il – les bonnes performances d’Eurocopter, Astrium, Cassidian et Airbus Military. Mais on ne peut que remarquer combien la baisse des dépenses de défense en Europe commence à se traduire concrètement que ce soit en matière d’avions ou d’hélicoptères.

Baisse du chiffre d’affaires chez Airbus Military
Le chiffre d’affaires a baissé dans la filiale « militaire » de EADS : 843 millions pour 1,112 milliard d’euros au premier semestre 2011. Baisse due « essentiellement en raison de la comptabilisation d’un chiffre d’affaires moins élevé au titre du programme A400M et d’une baisse du chiffre d’affaires des avions ravitailleurs », indique l’avionneur.


Commande de CASA
La filiale d’EADS a cependant enregistré 21 nouvelles commandes ce semestre, dont 15 avions cargos tactiques Casa C295 MT pour le sultanat d’Oman, la Pologne, l’Egypte et le Kazakhstan. 21 nouvelles commandes pour un carnet qui compte déjà 231 appareils (21,7 milliards d’euros).

Derniers préparatifs pour l’A400M. 
Les vols d’essai du programme A400M se poursuivent, avec plus de 3 525 heures de vol cumulées à la fin du mois de juin. Les problèmes techniques sur le moteur ont cependant retardé la date de capacité opérationnelle qui a été repoussée. L’acceptation du premier appareil par l’armée de l’air française est prévue au premier trimestre 2013 selon les termes du contrat. »


Coté hélicoptères : croissance du chiffre mais craintes du marché défense en Allemagne et au Portugal
Le chiffre d’affaires d’Eurocopter a augmenté de 28 % à 2 771 millions d’euros (contre 2 171 millions d’euros au 1er semestre 2011). 198 hélicoptères ont été livrés (205 hélicoptères pour la période équivalente en 2011). Les prises de commandes nettes ont augmenté au premier semestre 2012, avec 195 nouvelles commandes nettes, et le nombre d’annulations (2 hélicoptères) a « clairement retrouvé le niveau d’avant crise » note-t-on chez l’hélicoptériste (*). Une forte croissance qui s’explique essentiellement par un effet de « mix favorable, avec une augmentation des livraisons de Super Puma, et par une hausse des activités de support, de réparation et d’entretien ». Au deuxième trimestre, la Division a obtenu d’importantes commandes du Kazakhstan, dont 8 commandes supplémentaires d’EC145, ainsi qu’une lettre d’intention pour l’acquisition de 20 hélicoptères EC725 multi-rôle. Un contrat a été signé avec la société Indonesian Aerospace pour la fourniture et la personnalisation de six hélicoptères EC725.

Il reste une inconnue en Allemagne. « Les discussions difficiles engagées avec le gouvernement allemand sur l’avenir des programmes-clés de défense, dont l’issue est toujours incertaine ». Et au Portugal, la donne semble jetée. Le gouvernement portugais a récemment annoncé son intention d’entamer des discussions avec l’agence de l’OTAN chargé du NH 90 (NAHEMA) pour la résiliation d’un contrat portant sur 10 NH90.

(*) Le carnet de commandes (global) a légèrement reculé pour s’établir à 13,5 milliards d’euros (13,8 milliards d’euros fin 2011), avec 1073 hélicoptères (contre 1076 appareils fin 2011)".
(BRUXELLES2)


Bien à vous,
@Morgane BRAVO

Monday, July 30, 2012

*Report : Bloggers across Europe gathered to meet the Cyprus Presidency...Digitaldiplomacy*

« Les blogueurs européens invités par la Présidence chypriote du Conseil de l’UE…Diplomatie numérique » 


Crédit Photos ©Morgane BRAVO

From Paris, Morgane BRAVO a participé :

July 26, bloggers from across Europe gathered in Brussels to meet the Cyprus Presidency and discuss its thematic priorities. The event "Cyprus Presidency meets the Bloggers", that took place in the heart of Europe, was characterized by enthusiasm, open debate and lively discussions. 
Live blogging, tweets, live streaming and Google hangouts made the online interaction of 37 bloggers on site together with bloggers from across Europe participating through the web possible, making it a unique event of its kind.  
The event was organised by the Cyprus Presidency of the Council of the European Union to promote the interaction between the Cypriot and the European blogospheres and to bring European bloggers physically and virtually together.



 INTERVENTIONS :

M. Kornelios Korneliou, représentant permanent de Chypre auprès de l’Union européenne. & Mme. Marianna Karageorgis, porte-parole de la Présidence à Bruxelles.

Reaching more than 400 000 followers

The hashtag, a phrase used in Twitter to gather tweets on a particular topic, of the event #cy2012eublogs was among the top hashtags in Brussels... A total of 695 tweets generated 1,509,417 impressions, the number of times a tweet is exposed in a particular tweet stream, reaching an audience of 403,089 followers within the past 24 hours. 

The Permanent Representative of Cyprus Kornelios Korneliou opened the event by stating the importance of the Cyprus Presidency approaching bloggers. He briefly presented the Cyprus Presidency priorities and expressed the wish that this meeting would be followed by many more. He also welcomed Cypriot bloggers participating in the meeting and expressed the necessity of enhancing interaction between Cypriot and European bloggers.

Bloggers exchanged views face to face

Substantial discussions with bloggers focused on the four thematic priorities of the Cyprus Presidency:
  • Europe, more efficient and sustainable,

  • Europe, with a better performing and growth economy

  • Europe, more relevant to its citizens, with solidarity and social cohesion,

    Europe in the world, closer to its neighbours.


    PANEL 4 « Europe in the world, closer to its neighbours » :
    Interesting discussion in panel 4 on EU foreign policy and social media.
      @MorganeBravo

    The impact of EU policies on citizens’ everyday life, how social media can change the way diplomacy is done or how the European blogosphere could better interact with the rotating Presidency of the Council of the EU were only a few of the subjects brought up by bloggers and discussed -this time- face to face.


    @davidcochrane


    Throughout the event participants and visitors through the web or “in real life” could network, follow panel discussions and listen to interviews with Cypriot bloggers. On the live blog for the event on the website of the Council of the European Union a total of 310 comments were posted during the event. 

In his closing speech, Deputy Permanent Representative of Cyprus, George Zodiates said that the Cyprus Presidency with the guiding target to work towards a better Europe considers bloggers valuable to create a better understanding among citizens of the processes within the European Union.
“The Cyprus Presidency remains committed to transparency and openness and is willing to pursue the cooperation that started today”, he said.

« Clôture »  par,
M. George Zodiates, Ambassadeur et représentant adjoint de Chypre au Conseil de l’Union européenne. 

Video highlights of yesterday's blogger event at  organised by Cyprus Presidency. 

Compte rendu :
#cy2012eublogs - Cyprus Presidency meets the bloggers Audience and reach report


***Enfin,
Excellente initiative!...Félicitations, Congratulation! Un succès! : 
Digital Diplomacy
(http://diplomacydigital.blogspot.fr/2012/07/cyprus-presidency-meets.html) ,
La Présidence chypriote, avec cette réunion qu’elle a organisée en partenariat avec le Secrétariat du Conseil de l’Union Européenne (Conseil Européen), confirme sa volonté de rapprochement des blogueurs avec les Institutions et entre eux...comme lien entre l’UE et les citoyens européens...d’une #Diplomatienumérique &
d’une « Présidence totalement européenne » , au cours des
 6 mois de sa Présidence!... 
(“Le Président de la République de Chypre Demetris Christofias a assuré que Chypre exercerait une « Présidence totalement européenne » ... pendant son intervention en réunion plénière de la Présidence chypriote du Conseil de l’UE et du collège des commissaires qui a eu lieu au centre de conférences Filoxenia le 6 juillet 2012. ")
http://mbravo.blogactiv.eu/2012/07/10/chypre-exercera-une-presidence-totalement-europeenne/
POUR QUE L'EUROPE, EN TANT QU’ACTEUR MONDIAL, NE SOIT PAS LOINTAINE DES EUROPÉENS...***

Site de la Présidence chypriote de l’Union européenne :

A SUIVRE...!

*7èmes Rendez-vous européens de Strasbourg : retours d'expérience et principales conclusions...*


La 7e édition des Rendez-vous européens de Strasbourg s’est tenue du 22 au 24 mai 2012 au Parlement européen. L’événement, devenu une référence, a réuni près de 800 experts, praticiens et universitaires autour de questions européennes d’avenir portant sur la fonction publique européenne, la cohésion territoriale et le système de gouvernance de l’Union européenne.

Trois grandes conférences, trois ateliers, un petit-déjeuner européen et un dîner de travail, un comité d’orientation, une remise de prix et une aubade ont rythmé la manifestation.
Tandis que la 8e édition des Rendez-vous européens de Strasbourg est d’ores et déjà programmée du 21 au 22 mai 2013, voici quelques retours sur ces moments d’échanges exclusifs entre professionnels, experts de la société civile et citoyens attentifs aux perspectives de l’Europe.

*BREF APERCU : 2012 « 7ème édition des Rendez-vous européens de Strasbourg » au Parlement Européen*

http://unioneuropeenne.blogspot.fr/2012/05/bref-apercu-2012-7eme-edition-des.html

Mme. Isabelle DURANT, Vice-Présidente du Parlement européen & Morgane BRAVO

Bien à vous,
@Morgane BRAVO

Friday, July 27, 2012

*Cyprus Presidency off to a positive start on data protection...*

EU Ministers of Justice today took a step forward regarding the adoption of the proposed Data Reform Regulation which aims at better protection of citizens’ rights and to boost growth.  During the second and last day of the Informal meeting of Justice and Home Affairs ministers, which was held at the ‘Filoxenia’ Conference Centre in Lefkosia (Nicosia), progress was also made concerning the Proposal for a Directive on the freezing and confiscation of proceeds of crime in the EU.
The discussion on Data Protection led to convergence of opinions on three important issues, which the Cyprus Presidency raised.  The issue of cost for enterprises, especially small and medium sized ones, the implementation of common rules in the public and private sectors  providing for certain exceptions,  as well  as  the reconsideration of the powers that the Regulation vests in the Commission.
Wrapping up the particularly constructive discussion that took place, the Cypriot Minister of Justice and Public Order, Mr. Loucas Louca, described the issue of administrative burden as a very significant one,” especially during the current economic circumstances, when  size enterprises need our support”. He further highlighted that, “as has been shown here today, attaining both goals is feasible, that is, the enhancement of the data protection framework and the simultaneous reduction of administrative burden, and it is towards this direction that we must work”.

On her part, the Vice President of the European Commission, responsible for Justice, Fundamental Rights and Citizenship, Mrs. Viviane Reding, praised the efforts of the Cyprus Presidency and especially the Justice Ministry’s team efforts for the issue of data protection. “The Cyprus Presidency has put us not in first gear but in fifth gear”, said Mrs. Reding, stressing that it’s necessary for the EU to move swiftly towards the protection of its citizens.

Non-conviction based confiscation of proceeds of crime

On the issue of non-conviction based confiscation of proceeds of crime, the vast majority of member states confirmed their support of the Proposal for a Directive on the freezing and confiscation of proceeds of crime in the EU, irrespective of a prior conviction of the owner in a criminal court.
However, as Minister Louca stressed, “this regulation must take into account the various legal systems of the member states with the aim to adopt such a provision that will be accepted by all of them”. Regarding the parameter of safeguards, he said:
“A safeguards system should be introduced in order to protect the legitimate rights of persons affected by the remedies foreseen in the draft Directive”.

Following the press conference, the Presidency invited Ministers to exchange views with regard to a number of aspects of the proposed regulation for the European Account Preservation Order to facilitate cross border debt recovery, including the necessity of striking a fair balance between the rights of the creditor and the rights of the debtor.

Bien à vous,
@MorganeBRAVO
Euroblogger

*Statement by President Barroso on recent developments in Romania...*


Statement by President Barroso on recent developments in 


Romania (in context of CVM reports) 18 

Thursday, July 26, 2012

*Citoyens européens: vos droits, votre futur...*


La Commission européenne œuvre pour renforcer vos droits. A cet effet, elle 
lance une consultation publique du 9 mai jusqu'au 9 septembre 2012 pour 
connaître votre opinion sur vos droits comme citoyen européen. 

Vous pouvez envoyer vos contributions sur n'importe quel sujet que vous 
considérez important pour le développement de la citoyenneté européenne à :

Dans le mail, merci d'indiquer votre nom, nationalité, nom de votre organisation et votre fonction dans celle-ci (si cela s'applique).
Vous pouvez aussi répondre à un questionnaire.
Cette consultation aidera la Commission européenne à rédiger le prochain rapport sur la citoyenneté de l'Union qui sera publié en 2013, l'année de la citoyenneté européenne.

Tuesday, July 24, 2012

*Martin Schulz : “Le Parlement européen est le lieu de la démocratie en Europe”*

"Martin Schulz n'a pas sa langue dans sa poche. Dans l'entretien qu'il a accordé à Presseurop à l'occasion d'un séjour officiel à Paris, le président du Parlement européen a rappelé que son institution doit encore se battre pour exister dans le paysage communautaire : contre les marchés qui veulent imposer leur rythme à la démocratie; contre le manque de visiblité du travail des députés européens; mais aussi contre les dirigeants européens qui ont encore une bien piètre idée du fonctionnement démocratique de l’UE."




*Martin Schulz : “Les dirigeants européens ont deux ans de retard”... :



*Martin Schulz : “Les dirigeants européens ont deux ans de retard”...*

entretien qu'il a accordé à Presseurop à l'occasion d'un séjour officiel à Paris:

"L'euro peut encore être sauvé, estime Martin Schulz. Mais il faudrait pour cela que les chefs d'Etats et de gouvernements européens s'efforcent de dépasser les jeux politiques inhérents à leur fonction et laissent une chance au Parlement. Dans l'entretien qu'il a accordé à Presseurop (lire la première partie ici), le président du Parlement européen entretient l’image le chef du Parlement qu'il veut bâtir : un contre-pouvoir représentant le peuple face au Conseil européen et à la Commission.

M. Schulz, la crise de l'euro entame son troisième été. La monnaie unique peut-elle encore être sauvée ?
Oui, je pense que l'euro peut encore être sauvé. Cela dépendra un peu de la volonté de chacun de mettre enfin en place un mode de gestion durable de la zone euro. Lors du dernier sommet [le Conseil européen des 28 et 29 juin], nous nous sommes mis d'accord lors d'une réunion, de nuit, et le lendemain deux gouvernements ont déclaré : “Mais ce n'est pas ce que nous voulions dire.” Ces incidents sont désastreux. Nous formons une zone économique forte, avec une monnaie forte, et 17 gouvernements. Cela ne peut pas durer.
La crise de l'euro a fait l'objet de 25 sommets et de “décisions historiques”, qui n'ont d'historique que le nom. Elle soulève la colère des citoyens, mécontents de voir les gouvernements d'Europe s'obstiner dans le statu quo actuel. Que souhaiteriez-vous dire aux citoyens européens pour qu'ils n'arrêtent pas de croire en l'Europe ?
J'essaie de m'adresser aux citoyennes et aux citoyens européens notamment avec des messages positifs. En leur disant que si nous le voulons, si nous agissons ensemble, nous pouvons être très forts. Et que si nous ne voulons pas agir ensemble, si nous nous fractionnons en unités indépendantes, avec l'Allemagne qui sera le plus grand pays, et Malte le plus petit, nous deviendrons le jouet des intérêts des autres régions de la planète.
On parle souvent des pays “montants” comme le Brésil, l'Afrique du Sud, l'Inde, la Chine… J'espère pour les Européens que l'on ne parlera pas bientôt des nations “descendantes”. Pour empêcher cela, nous avons besoin d'une Europe forte et unie.
Le problème, ce ne sont pas les institutions, mais la réticence des chefs de gouvernements, de la zone euro mais aussi de l'ensemble des 27 Etats membres, à s'unir. Cette réticence vient du au fossé idéologique qui existe au Conseil entre, d'une part, une vision représentée par l'Allemagne, mais aussi les Pays-Bas, la Finlande et d'autres pays – “Nous ne paierons pas pour eux” – et, d'autre part, l'idée selon laquelle seule une mise en commun de la dette peut apporter une solution à nos problèmes, représentée par les pays qui exagèrent dans l'autre sens… Mais si nous ne parvenons pas à construire un pont entre ces deux positions et à trouver un compromis solide, nous allons vers des temps difficiles. Voilà ce que je souhaite dire aux électrices et aux électeurs.

Vous voulez faire du Parlement européen une institution capable de tenir tête au Conseil des chefs d’Etat et de gouvernement. Qu'est-ce qui serait mieux en Europe si cela dépendait du Parlement ?

Nous agissons avec des majorités claires. Je vais vous donner trois exemples. Il y a 2 ans, le Parlement a demandé et présenté un pacte d'investissement correspondant à 1 % du PIB de la zone euro. La proposition a été rejetée [par le Conseil]. L'année passée, il a voté la taxe sur les transactions financières à 570 voix – une majorité telle que je n'en avais jamais vu, tous groupes confondus. Idem, rejetée. Enfin, il y a deux ans, le Parlement a demandé avec une majorité écrasante une union bancaire. Encore une fois, sa proposition a été rejetée.

Et aujourd'hui, avec un délai de réaction de 24 mois, le Conseil européen décide de mettre en place une union bancaire, une taxe sur les transactions financières et un pacte de croissance de 1 %, et il voudrait qu'on lui jette des fleurs. Ce ne sont que des idées que le Parlement a depuis longtemps proposées, et que les chefs d’Etat et de gouvernements ont refusé avec arrogance. Et nous avons perdu 2 ans. En résumé : le Parlement européen agit, les chefs de gouvernement, malheureusement, non.
Personne n'écoute ce que dit tous les 5 ans l’abstention record aux élections européennes. Comment faire pour que ce rendez-vous ne soit plus l'occasion pour les électeurs de s'insurger contre les gouvernements nationaux ?
Je crois que c'est la première fois que, lors d'élections européennes, certains candidats représentent leur ligne politique dans toute l'Europe. Il y a donc un candidat pour les socialistes, un pour les conservateurs, un pour les libéraux-démocrates, les Verts, etc., qui brigue la présidence de la Commission.
Tout cela donne lieu à des campagnes électorales qui opposent des programmes et des individus. Et finalement, il n'est plus question des gouvernements nationaux, il s'agit de savoir si c’est la gauche ou la droite qui gouvernera l’Europe."





Monday, July 23, 2012

*Digital Agenda : Commission consults on a future EU Network and Information Security legislative initiative*

European Commission

The European Commission is seeking the views of governments, businesses, citizens about their experiences and EU possible responses to cyber incidents which cause disruption to essential Network and Information Systems (NIS), including the internet.
Brussels, 23 July 2012
The Commission has launched this consultation to help it prepare a legislative proposal on network and information security, which will be an important element of the upcoming EU strategy on Cyber security. Feedback received will help the Commission draw up an approach to possible future risk management and security breach reporting requirements that would affect businesses in particular. The consultation runs until 12 October 2012.
Background
Cyber incidents are becoming more frequent. In 2011, web-based attacks increased by 36% over one year and there was a five-fold increase in companies reporting security incidents with a financial impact between 2007 and 2010 (5%-20%). And the risk is growing. In the next decade there is a 10% risk of a major Critical Information Infrastructure incident causing more than $250 billion in economic damage, according to the World Economic Forum.
Cyber incidents can be triggered by accidents like natural events, human errors, technical failures or by more sinister causes such as malicious attacks, economic espionage, terrorism and state-sponsored activity. They can also have serious consequences for society and the economy when affecting critical sectors such as finance, health, energy and transport and erode public trust for activities online in general.
This is also a global challenge since many cyber incidents and attacks originate outside the EU. Later this year the European Commission and EU High Representative for Foreign Affairs and Security Policy will present a joint Strategy on cyber security. The overarching aim of the Strategy is to ensure a secure and trustworthy digital environment where EU fundamental rights and core values, are promoted and protected.
As far as Network and Information Systems are concerned, the aim would be to enhance preparedness, strengthen the resilience of critical infrastructure as well as to foster a cyber-security culture in the EU.
The Commission is considering the introduction of a requirement to adopt risk management practices and to report security breaches affecting networks and information systems that are critical to the provision of key economic and societal services (e.g. finance, energy, transport and health) and to the functioning of the Internet (e.g. e-commerce, social networking). The only sector where companies are currently required under EU law to adopt risk management practices and to report security incidents is the electronic communications sector (telecoms operators and Internet Service Providers) under Article 13 a) and b) ofDirective 2002/21.
Useful Links
The link for the public consultation: