2010*50Years of Traineeships at the European Commission*

2010*50Years of Traineeships at the European Commission*
*Creation since 2006. From Paris, France. Fondatrice du HUB UE, Morgane BRAVO* "United in diversity", that's the motto of the EU! *Mieux informer les citoyens UE! « So that Europe, as a global player, is not far from Europeans » * *Ancienne stagiaire ("Blue Book") de la Commission Européenne, au Secrétariat Général. Bruxelles* Présidente et Fondatrice du «Think Tank» Europe-Mexique.

*LES PRINCIPALES INSTITUTIONS DE L'UNION EUROPÉENNE*

*LES PRINCIPALES INSTITUTIONS DE L'UNION EUROPÉENNE*
Link

Wednesday, December 19, 2012

*La création de l’Institut des Hautes Études Européennes (mai 1951)*


La création de l’Institut des Hautes Études Européennes (mai 1951) : un « rôle mondial sur les bords du Rhin » pour l’Université de Strasbourg

– 60e Anniversaire –
Antoine Gaugler est docteur d’Etat ès sciences énonomiques (Offre de monnaie et euro-marchés) et diplômé en anglais de l’Université de Strasbourg. 

Résumé : 
"La création de l’Institut des Hautes Études Européennes (IHEE) à Strasbourg est le résultat d’une initiative conjointe du Conseil de l’Europe, sur la base de recommandations adoptées par son Assemblée consultative en août 1950, et de l’Université, dont le conseil arrêta le 26 janvier 1951 les statuts (approuvés par un décret ministériel du 10 février 1953), alors qu’en pleine guerre froide naissante, l’ancienne capitale du Reichsland, devenue chef-lieu du Bas-Rhin, allait recevoir, avec la création de la Communauté européenne du charbon et de l’acier (CECA), sa deuxième chance d’être capitale parlementaire de l’Europe.
Sous l’impulsion de son recteur, René Hubert, l’« âme de son européanisation », secondé par les doyens Robert Redslob (Droit) et Marcel Simon (Lettres), ainsi que par Félix Ponteil, directeur du tout jeune Institut d’Études Politiques – et encore unique en France, Paris excepté – et avec la bénédiction de Pierre Donzelot, directeur général de l’enseignement supérieur, et de celle du ministre Pierre-Olivier Lapie, l’Université alsacienne tentait, cinq ans après son retour de l’exil clermontois, de surmonter sa frilosité européenne, en dépit de sa méfiance à l’égard de l’Allemagne, mais toujours investie de son ancienne mission, plus large, de phare culturel de la France en direction de l’Europe centrale et orientale.
Devancé par les initiatives de Nancy et de Tours au grand dam des européistes strasbourgeois du Mouvement européen, mais appuyé par le conseil municipal, dont la fraction communiste s’éleva contre des « études menant à l’emploi de la bombe atomique », et par le conseil général, l’IHEE s’efforça de contribuer au rayonnement de son alma mater hantée par son abaissement au rang d’une université de province. Ce fut non sans difficulté comme en témoigne son inscription tardive (1960) à l’Association des Instituts d’Études Européennes, créée en juin 1951 à l’initiative du Centre Européen de la Culture de Denis de Rougemont.
Soutenue financièrement par le Conseil de l’Europe, qui offrit une quarantaine de bourses, la Quinzaine universitaire européenne en mai 1951 a été la première réalisation concrète de l’IHEE, suivie dès la rentrée de novembre 1951 par le démarrage des enseignements".

Bien à vous,

No comments: