2010*50Years of Traineeships at the European Commission*

2010*50Years of Traineeships at the European Commission*
*Creation since 2006. From Paris, France. Fondatrice du HUB UE, Morgane BRAVO* "United in diversity", that's the motto of the EU! *Mieux informer les citoyens UE! « So that Europe, as a global player, is not far from Europeans » * *Ancienne stagiaire ("Blue Book") de la Commission Européenne, au Secrétariat Général. Bruxelles* Présidente et Fondatrice du «Think Tank» Europe-Mexique.

*LES PRINCIPALES INSTITUTIONS DE L'UNION EUROPÉENNE*

*LES PRINCIPALES INSTITUTIONS DE L'UNION EUROPÉENNE*
Link

Sunday, February 10, 2013

*Les compétences en TIC: la clé de la création d'emploi en Europe*


Sommet de Dublin: les ministres de l'emploi européens cherchent à combler le déficit des compétences en TIC
"Lors d'une réunion spéciale des ministres de l'emploi organisée à Dublin, le ministre irlandais de l'emploi, de l'entreprise et de l'innovation, Richard Burton, a indiqué qu'un élément essentiel de la stratégie européenne de l'emploi est de résorber le déficit des compétences en TIC. En effet, selon les projections, 700 000 postes dans ce secteur pourraient être à pourvoir d'ici à 2015 au sein de l'Union.

M. Burton est intervenu à l'occasion d'une rencontre informelle de deux jours du Conseil «Emploi et politique sociale», qu'il a coprésidé avec Mme Joan Burton, ministre en charge de la protection sociale.

La création d'emploi en Europe est une priorité absolue de la présidence irlandaise du Conseil de l'Union européenne. La croissance de l'emploi dans le secteur des TIC devrait atteindre 7,6 % pour la décennie à venir, soit plus du double du taux global de création d'emploi prévu.

Ces deux derniers jours à Dublin, les ministres de l'emploi se sont accordés sur le fait que garantir une offre adéquate de compétences en vue de pourvoir les postes vacants dans le secteur des TIC sera un élément clé du développement de l'emploi au sein de l'UE. Ils ont également abordé les leçons tirées d'initiatives nationales dans le domaine des TIC et d'études de cas spécifiques, telles que les mesures du Plan d'action des TIC mis en place en Irlande en janvier 2012 par les ministres M. Burton et M. Quinn, dans le cadre du Plan d'action pour l'emploi.
Prenant la parole après la réunion, le ministre M. Bruton a déclaré:
«À l'image de nos priorités nationales, le gouvernement irlandais a fait de la création d'emploi une priorité absolue de notre présidence du Conseil de l'UE. Ces dernières années, à travers le Plan d'action pour l'emploi et les mesures Passerelle vers l'emploi (Pathway to work) nous avons considérablement modifié l'économie irlandaise afin de soutenir la création d'emploi. Nombre des défis auxquels nous avons fait face en Irlande se retrouvent au sein de toute l'Union européenne, comme le déficit de compétences en matière de TIC. SL'inadéquation des compétences en Europe a sensiblement augmenté pendant la crise. Il nous faut renforcer la coopération concernant les politiques communautaires existantes, les instruments ainsi que les procédés afin de permettre aux États membres d'identifier les forces et les faiblesses de leurs systèmes de compétences nationaux, de les comparer à l'échelle internationale et enfin de développer des politiques visant à améliorer les compétences et ce faisant les emplois.
«À l'image de nos priorités nationales, le gouvernement irlandais a fait de la création d'emploi une priorité absolue de notre présidence du Conseil de l'UE», a indiqué M. Bruton.
«L'expérience acquise par l'Irlande dans la résorption du déficit de compétences en matière de TIC pourrait servir de modèle aux autres États membres. En effet, dans le cadre du Plan d'action des TIC, l'Irlande a mis en place une collaboration entre le gouvernement, les agences nationales, le secteur de l'éducation et le monde des entreprises. Les gouvernements doivent adopter les bonnes stratégies en matière de compétences afin de combler le fossé entre les besoins des employeurs et le système éducatif. Ils doivent par ailleurs rendre plus attractifs les diplômes et carrières des TIC pour les étudiants en formation continue et les personnes en reconversion, tout en réalisant des progrès concernant le faible taux de pourcentage des femmes travaillant dans ledit secteur», a poursuivi le ministre.
Le ministre Richard Bruton a été invité à prononcer un discours de politique générale lors du lancement d'une Grande coalition pour les emplois du numérique à Bruxelles le 4 mars. À cette occasion, il tentera de faire avancer les délibérations prises lors de cet atelier. La Grande coalition sera composée des quatre commissaires en charge de l'emploi, de la stratégie numérique, de l'éducation et des entreprises qui participeront à un partenariat multipartite en vue de réduire le fossé entre l'offre et la demande pour les professionnels des TIC en Europe. Cela apporte la garantie que les conclusions de cet atelier seront immédiatement écoutées et pourront aller de l'avant.


CONTEXTE
Lors de la présidence irlandaise du Conseil de l'Union européenne, il incombe au ministre Richard Bruton de présider ou coprésider les réunions des Conseils «Commerce», «Compétitivité» et «EPSCO» (emploi et politique sociale).
Le ministre organisera également à Dublin trois réunions informelles de ministres. La réunion informelle «EPSCO» était le premier volet de ces évènements et sera suivie par une réunion informelle sur le commerce les 17 et 18 avril puis une réunion informelle du conseil «Compétitivité» les 1er et 3 mai.

Dans son rôle de coprésident du Conseil «Emploi, politique sociale, santé et consommateurs» (EPSCO) de l'Union européenne, le ministre M. Bruton a organisé une réunion informelle spéciale à Dublin pour les ministres européens de l'emploi, afin d'évoquer et de développer une série de mesures clés pour la création d'emploi.

Lors de la première journée de la réunion, les ministres ont pu entendre un résumé des discussions de la Troïka sociale conduites par M. Bruton avec les représentants des associations d'employeurs et les syndicats européens, suivi d'une brève analyse de la réunion de la ministre Joan Burton avec les représentants de la plateforme des ONG européennes du secteur social. Suite à cela, trois ateliers organisés en parallèle ont permis aux ministres d'explorer les enjeux relatifs à l'inclusion active des ménages sans emploi, les possibilités en matière d'emploi et de compétences dans le domaine des TIC ainsi que la participation sur le marché du travail des femmes séniors.

Lors de l'évènement, le ministre M. Burton a organisé un atelier pour les ministres européens en charge de l'emploi, axé sur les compétences et les emplois dans le secteur des TIC. Les priorités d'action visant à réduire le déficit de compétences en matière de TIC et à améliorer la compétitivité du secteur au niveau national comme au niveau européen ont été abordées. Tandis que les postes vacants dans le secteur des TIC continuent de croître, le nombre de diplômés en sciences informatiques, mathématiques, études techniques et scientifiques diminuent. Les ministres ont par ailleurs assisté à une présentation de M. Detlef Eckert, directeur de la politique de l'emploi à la DG Emploi, affaires sociales et inclusion de la Commission européenne, de M. Peter O'Neill, directeur général IBM Ireland ainsi que de l'entrepreneur en informatique M. Jarlath Dooley, directeur de Version 1.

Les ministres ont également assisté à de brèves études de cas concernant les stratégies irlandaises et allemandes en matière de qualifications. Celles-ci ont mis en lumière les leçons retenues et les priorités d'action pour réduire le déficit de compétences en TIC et améliorer la compétitivité du secteur à l'échelle nationale. Le ministre M. Burton a également présidé une réunion avec les représentants des associations d'employeurs et les syndicats européens sur le thème «l'insertion dans le monde du travail: la contribution du développement des compétences pour trouver et conserver un emploi». Les thèmes abordés lors de la réunion ont été: la meilleure façon d'associer l'enseignement professionnel et l'expérience professionnelle; les difficultés rencontrées par les petites entreprises pour développer leurs ressources humaines; la contribution en la matière des réseaux de formation tels que Skillnets; la contribution des nouveaux outils avancés pour renforcer la gouvernance économique à la mise en place d'un programme de réforme dans des domaines tels que le développement de stages de qualité et l'amélioration des mesures en matière de compétences".

Bien à vous,
@MorganeBravo

No comments: