2010*50Years of Traineeships at the European Commission*

2010*50Years of Traineeships at the European Commission*
*Creation since 2006. From Paris, France. Fondatrice du HUB UE, Morgane BRAVO* "United in diversity", that's the motto of the EU! *Mieux informer les citoyens UE! « So that Europe, as a global player, is not far from Europeans » * *Ancienne stagiaire ("Blue Book") de la Commission Européenne, au Secrétariat Général. Bruxelles* Présidente et Fondatrice du «Think Tank» Europe-Mexique.

*LES PRINCIPALES INSTITUTIONS DE L'UNION EUROPÉENNE*

*LES PRINCIPALES INSTITUTIONS DE L'UNION EUROPÉENNE*
Link

Monday, March 17, 2014

*«RECONSTRUISONS LE CHATEAU DE SAINT-CLOUD!»...France*

Maquette du château (Musée historique du parc)


Vue de la Galerie d'Apollon


Cascade par Le Pautre (1660-1665)







C'est l'histoire d'un château qui n'existe plus. Coeur battant de l'Histoire de France pendant des siècles, le domaine de Saint Cloud, à deux pas de Versailles, a touché les rois, les reines et les empereurs. 
Détruit par un obus français pendant la guerre de 1870, ce sont désormais des rêves de royauté et d'empire qui demeurent, dans l'un des plus beaux parcs d'Île-de-France.

Reconstruisons le Château de Saint-Cloud :

Le château de Saint-Cloud, aujourd'hui détruit, était un château royal situé à Saint-Cloud (Hauts-de-Seine) dans un site surplombant la Seine. Il ne subsiste aujourd'hui que le parc de 460 hectares (dénommé officiellement « Domaine national de Saint-Cloud »).

Saint-Cloud :
Le domaine national de Saint-Cloud est aujourd'hui affecté au ministère de la culture et donné en gestion au Centre des monuments nationaux. Il est ouvert au public et il est même possible d'y circuler en voiture, moyennant l'acquittement d'une taxe.

Reconstruction du château de Saint-Cloud :

Depuis 2006, l'association "Reconstruisons Saint-Cloud !" milite activement en faveur de la reconstruction du château dont subsiste l'ensemble des fondations, soit 25 % de l'édifice, que ce soit en termes de volume ou de coût financier (selon l'Architecte en Chef des Monuments Historiques, M. Pierre-André Lablaude).

S'inspirant directement de l'actuelle construction (totalement autofinancée) du château fort de Guédelon dans l'Yonne, cette association propose que la reconstruction du château de Saint-Cloud soit effectuée également dans le cadre d'un chantier ouvert au public dont les entrées payantes serviraient au financement des travaux, permettant ainsi la création d'un musée vivant des métiers d'art. Ce projet - soutenu entre autres par Jack Lang - reçoit un excellent accueil, aussi bien des partis politiques (de droite et de gauche), que de la presse...

N'étant pas situé en plein cœur de Paris mais à cinq kilomètres de la capitale, d'une part, se trouvant au milieu d'un espace vert de 460 ha, d'autre part, la reconstruction du château de Saint-Cloud apparaît à beaucoup - notamment pour des raisons urbanistiques - comme un projet plus réaliste que la reconstruction du palais des Tuileries...


Le Château de Saint-Cloud en 1855 par William Wyld

Un projet économique, autofinancé,
s'inscrivant dans une logique de développement durable.

Une reconstruction qui va dans le sens de l'Histoire...

La reconstruction du château de Saint-Cloud ne peut surprendre que ceux (et ils sont nombreux) qui ignorent que, en Europe, le mouvement grandissant de reconstruction à l’identique des monuments disparus a vu pourtant le jour voilà près d’un siècle et demi et, pour être plus précis, en France, au lendemain de la Commune de Paris… Aussi est-il particulièrement curieux de constater, qu’après avoir été hier pionnière en ce domaine, la France se trouve aujourd’hui en queue de peloton d’un mouvement qu’elle a elle-même initié, même si elle a récemment reconstruit le parlement de Bretagne et le château de Lunéville incendiés. D’autant plus curieux que si, à l’époque, il était encore possible d’émettre des doutes quant à la pertinence de ces reconstructions à l’identique et au jugement que ne manqueraient pas de porter les générations futures, plus d’un siècle après, ces dernières ont rendu un verdict sans appel. C’est pourquoi, aujourd’hui, il ne se trouve plus de français à regretter qu’ait été reconstruit l’Hôtel de Ville de Paris, le Palais de Justice ou le Palais-Royal (devenu le siège du Conseil d'État, du Conseil Constitutionnel, de la Comédie Française, et du Ministère de la Culture...). Et ce n’est pas parce que, à la fin du XIXème siècle, des considérations politiques ont pu conduire les autorités du moment à ne pas reconstruire le château de Saint-Cloud, qu’au XXIème siècle, ne pourrait pas se poser à nouveau la question de cette reconstruction.

Que les choses soient claires, il ne s’agit nullement d’une démarche politique. Pas même d’une démarche identitaire… Non ! Partant seulement du constat que quelque chose de magnifique a été qui, malheureusement, aujourd’hui n’est plus, il convient selon nous de réparer un accident regrettable de l’Histoire. C’est pourquoi, si l’on considère que personne ne s’oppose au principe même de cette reconstruction, immédiatement, se pose alors la question du financement de celle-ci. Considérant que, pour diverses raisons, il ne saurait être accepté que des fonds publics servent à financer les travaux, dès lors, seuls des financement privés sont envisageables. Ce qui n’est d’ailleurs pas forcément un inconvénient dans la mesure où, si ces financements sont bien orientés et utilisés à bon escient, ils peuvent conduire à des résultats plus rentables, que ce soit en terme d’intérêt immédiat de cette reconstruction pour le grand public ou, une fois le bâtiment achevé, en matière d’équilibre et même de bénéfices du compte d’exploitation, celle-ci pouvant dès lors devenir pour partie commerciale. Notre association « Reconstruisons Saint-Cloud ! » ne disposant que d’un pouvoir de proposition, nous nous bornerons à faire des suggestions aux pouvoirs publics. Notamment en proposant à ceux-ci une solution financière principale, à laquelle peuvent s’adjoindre d’intéressantes solutions financières complémentaires, qui auraient pour mérite de permettre à cet édifice situé dans un cadre exceptionnel d’avoir une utilité autre, qu’exclusivement culturelle.

Un autofinancement et d'éventuels financements annexes.

Pour ce qui est de la solution financière principale, partant du constat qu’il existe en France depuis plus de dix ans deux chantiers ouverts au public où, dans le cadre d’un ‘’parc d’attraction’’, les entrées payantes des visiteurs financent avec succès les travaux de reconstruction, nous proposons une solution comparable pour la reconstruction du château de Saint-Cloud, permettant ainsi la création d’un "musée vivant des métiers d’art à la française". C'est pourquoi, dans un courrier qu'il m'a adressé le 24 février 2009, M..Pierre Chevalier, le Président de la « Société d'Encouragement aux Métiers d’Art », a exprimé son soutien à notre projet.

A ceux qui douteraient qu’une transposition de ces modèles économiques au site de Saint-Cloud soit pertinente, nous répondrons qu’elle l’est d’autant plus que les sites de la frégate du XVIIIème siècle l’Hermione à Rochefort ou du château fort de Guédelon dans l’Yonne, sont situés dans des endroits particulièrement excentrés et peu touristiques, qui auraient dû les conduire à un échec commercial et financier. Or, en dépit de ces handicaps, c’est tout le contraire qui s’est produit, le grand public les ayant au contraire plébiscités, comme en atteste les 250 000 visiteurs annuels permettant de salarier cinquante personnes. Et c’est ainsi que Guédelon est devenu le premier site touristique payant du département de l’Yonne et le deuxième de la région Bourgogne. A cet égard, en effet, et contrairement aux deux exemples précités, le site du Domaine national de Saint-Cloud bénéficierait d’une situation exceptionnellement privilégiée, dans la mesure où, premièrement, cette commune (desservie par le train, le tramway, le bus, le métro et la Seine) est également très proche de Paris qui est, non seulement la capitale de la France, mais également la ville la plus visitée au monde. Deuxièmement, il convient de souligner que ce site (desservi par l'autoroute de Normandie qui le borde) se trouve sur l’axe Paris-Versailles, lequel est l’axe le plus touristique de la planète. Troisièmement, rappelons que la région parisienne est la plus peuplée de l'hexagone, puisqu’elle rassemble à elle seule 12 millions d’habitants, soit davantage que des pays comme la Suisse ou la Belgique; autrement dit, autant de visiteurs potentiels. Surtout que ce chantier étant par nature évolutif, les visiteur devraient (au fur et à mesure de la progression des travaux) revenir... et donc payer plusieurs fois !

*Laurent Bouvet, Fondateur de l’Association "Reconstruisons Saint-Cloud !"

*Site officiel de l'association :

*Le duc d’Anjou, apporte son soutien à la reconstruction du Château de Saint-Cloud - La couronne

*Soutiens des Partis Politiques :
Morgane BRAVO, apporte son soutien à la reconstruction du Château de Saint-Cloud

*Reconstruisons le Château de Saint-Cloud...France*

*GROUPE FACEBOOK :
 « RECONSTRUISONS LE CHATEAU DE SAINT-CLOUD ! »
*Photos du Château : Wikipédia

Château De Saint Cloud_Schlossaufbau in Paris

(Cliquer sur le petit rectangle avant la petite roue dentée en bas à droite de l'écran pour obtenir les sous-titres. Traduction Reconstruisons Saint-Cloud).


Défilé de people samedi soir à la soirée « Reconstruisons le château de Saint-Cloud » qui s’est déroulée dans un hôtel parisien. Organisée à l’initiative de Laurent Bouvet, porteur du projet, c’est le jet-setteur Massimo Gargia qui l’a mise sur pied en faisant appel à son réseau de célébrités...

GALA organisé le 11 mars 2014 par Massimo GARGIA au "Cercle de l'Union Interalliée" :
"Laurent Bouvet,
Nous remercions Frédéric LEFEBVRE (ancien Secrétaire d'État au Tourisme de Nicolas Sarkozy et actuel Député des Français d'Amérique du Nord) d'être venu à notre GALA du 11 mars 2014 nous renouveler le SOUTIEN qu'il apporte à notre projet que, par ailleurs, il a déjà commencé à PROMOUVOIR OUTRE-ATLANTIQUE."

"LE PARISIEN" a consacré le 11 mars 2014 (pour la 5ème fois) la "une" de son édition des Hauts-de-Seine au PROJET (et mentionne l'ÉTUDE ARCHITECTURALE que l'"Atelier Cos" réalise depuis plusieurs semaines) :

*Excellent Projet...Notre humble soutien depuis 2010!
Reconstruisons le Château de Saint-Cloud!
-Un projet économique, autofinancé,
s'inscrivant dans une logique de développement durable!
-Une reconstruction qui va dans le sens de l'Histoire...
-Un autofinancement et d'éventuels financements annexes.
-Une reconstruction possible créatrice de richesses et d'emplois nouveaux...!

Bien à vous,

No comments: