2010*50Years of Traineeships at the European Commission*

2010*50Years of Traineeships at the European Commission*
*Creation since 2006. From Paris, France. Fondatrice du HUB UE, Morgane BRAVO* "United in diversity", that's the motto of the EU! *Mieux informer les citoyens UE! « So that Europe, as a global player, is not far from Europeans » * *Ancienne stagiaire ("Blue Book") de la Commission Européenne, au Secrétariat Général. Bruxelles* Présidente et Fondatrice du «Think Tank» Europe-Mexique.

*LES PRINCIPALES INSTITUTIONS DE L'UNION EUROPÉENNE*

*LES PRINCIPALES INSTITUTIONS DE L'UNION EUROPÉENNE*
Link

Friday, November 17, 2017

*Social Summit for Fair Jobs and Growth*


What is the European Pillar of ? How will it be delivered?
Crédit Photos©CommissionEuropéenne

Social Summit for Fair Jobs and Growth: strengthening the EU's social dimension

On 17 November, President Juncker and Swedish Prime Minister Löfven will jointly host EU leaders for the first EU Social Summit in 20 years.
The Presidents of the EU Institutions, EU Heads of State or Government, social partners and other key stakeholders will gather at the Social Summit in Gothenburg, Sweden, to have an open discussion amongst all participants on how to promote fair jobs and growth in the European Union.
On the occasion of the Social Summit, the European Parliament, the Council and the European Commission will jointly proclaim the European Pillar of Social Rightswhich was first announced by President Juncker in his 2015 State of the Union Address and presented by the Commission in April 2017. Its proclamationunderlines the joint commitment of EU-leaders to stand by and promote the 20 principles and rights enshrined under the Pillar.
Over a working lunch, leaders will also discuss the future of education and culture. Just two days ago, the European Commission set out its visionfor how we can create a European Education Area by 2025.
Ahead of the Social Summit, President Juncker said: "Europe is slowly turning the page on years of economic crisis but it has not yet surmounted the biggest social crisis it has known for generations. The challenges of youth unemployment, inequality and a transforming world of work are ones we all face. In Gothenburg, we have a unique opportunity to seek out common solutions. This should be a landmark moment – with the proclamation of the European Pillar of Social Rights, we are showing our joint commitment to protect and uphold the rights of equality, fairness and opportunity that we all stand for and that all citizens are entitled to. And it must also be the first step of many in this direction."
Prime Minister of Sweden, Stefan Löfven, added: "The Social Summit is about making real improvements in peoples everyday lives. How we make sure people gain access to the labour market, how we ensure fair jobs and decent working conditions in all Member States and how we help people transition to the new jobs of tomorrow. With the Social Summit we are making a clear commitment to put the interest of our citizens at the heart of the EU agenda."
The Social Summit will focus on how to make the most of new opportunities and tackle common challenges for the labour markets and welfare models of today and tomorrow. By building on each country's perspective and experience, discussions will contribute to shaping a better future for Europeans. These discussions will be structured around three parallel working sessions, addressing the following themes: 'access to the labour market', 'fair employment and working conditions' and 'in between jobs: supporting transitions'. These meetings will be webcast, allowing people all over Europe to follow the discussions.
The Summit is a key milestone in the broader debate on the future of Europe, kicked off by the European Commission's White Paper and President Juncker's Roadmap for a More United, Stronger and More Democratic Union. It will provide a unique and timely opportunity for key stakeholders to advance the social dimension of the EU and its Member States.
Background
The world of work is changing rapidly, with new opportunities and new challenges arising from globalisation, the digital revolution, changing work patterns and demographic developments. 70 million Europeans lack basic literacy, numeracy and digital skills, but 40% of employers report that they cannot find people with the right skills to grow and innovate. Today, people change up to 10 times jobs in their whole career, and more and more people working under non-standard contracts. And while the population of Europe will increase in the coming years, the working age population will shrink: under current trends, there will be 38 million fewer Europeans of working age by 2060. Today, four working people support one pensioner: on 2060 the ratio will be two to one.
At the same time, the economic crisis has left deep marks in our societies, from long-term unemployment to high levels of public and private debt in many parts of Europe. Thanks to determined action at all levels, the EU economy is now back on a more stable footing. However, significant social inequalities remain, and there are many persisting difficulties to tackle such as differences in social protection coverage between workers on standard and non-standard contracts, the gender pay gap and unequal access to goods and services for disabled people and other vulnerable groups. There is also a questioning of whether innovation, technology shifts and the benefits and burdens accompanying open markets and societies are evenly distributed in society.
The debate on the future of Europe and the need for the EU and its Member States to better meet citizens' expectations and deliver for all Europeans is at the heart of the EU agenda. Following the Bratislava meeting on 16 September 2016 and the Valletta meeting on 3 February 2017, the declaration adopted by EU leaders at the Rome meeting on 25 March 2017 pledged that: “In the ten years to come, we want a Union that is safe and secure, prosperous, competitive, sustainable and socially responsible, and with the will and capacity of playing a key role in the world and of shaping globalisation. We want a Union where citizens have new opportunities for cultural and social development and economic growth.”
The European Commission presented its contribution to the debate on 1 March 2017 with a White Paper on the future of Europe, followed by a reflection paper on the social dimension of Europe and the presentation of the European Pillar of Social Rights on 26 April 2017. Several proposalshave been put forward in this field in recent years.
The Swedish Government is actively engaged in the discussion on the future of Europe and since the start of its political office has put fair working conditions, inclusive growth, equal opportunities and a well-functioning social dialogue high on its political agenda.
For More Information

Brussels, 16 November 2017


« Un moment pour l’  
👉avec l’engagement des de l’ à respecter ces droits & 20 principes »
👏





Morgane BRAVO, 
*Ancienne stagiaire (Blue Book) de la Commission Européenne, au Secrétariat Général*
Fondatrice du HUB (2006)
UNION EUROPÉENNE, EUROPEAN UNION, UNION EUROPEA.

Présidente et Fondatrice du «Think Tank» Europe-Mexique.
‪    headquarters in Paris, France
President & Founder 
‪HUB « DIGITAL DIPLOMACY» «DIPLOMATIE NUMERIQUE ».
‪Fondatrice  
HUB ‪« DIGITAL DIPLOMACY» : « POLITIQUE & SOCIAL NETWORKING  ».
Fondatrice
HUB « ECOLOGIE &INNOVATION : DEVELOPPEMENT DURABLE DU XXIE SIÈCLE!» 

‪*Twitter :
@MorganeBravo @DiploDigital, @EcologieI, 
@EuropeMex, @MBDiplo.

*Des « Paradise Papers », des règles antidumping...*


Des « Paradise Papers », des règles antidumping et de la protection des consommateurs en ligne au Prix LUX 2017 et à la loi sur les demandeurs d'asile, voici les 5 chiffres à retenir de la session plénière.


"Plus de 13,4 millions de documents ont été examinés dans le cadre de la fuite de « Paradise Papers ». Le Parlement européen demande aux pays de l'UE de renforcer la lutte contre l'évasion fiscale.Pour la première fois dans le monde, les règles commerciales de l'UE exigeront des partenaires extérieurs à l'UE de respecter les normes sociales et environnementales internationales, pour éviter le dumping. 37 % des sites de réservation et boutiques en ligne n'ont pas respecté les règles de l'UE en 2014. De nouvelles règles ont été approuvées afin d'améliorer la protection des consommateurs. Sámi Blood est le lauréat du Prix LUX 2017, qui récompense le meilleur du cinéma européen. Le film met en lumière la discrimination subie par le peuple Sámi,  et sera sous-titré dans les 24 langues officielles de l'UE.1,3 million de personnes ont demandé l'asile dans l'UE en 2016. Les législateurs ont convenu d'entamer des négociations sur la réforme de Dublin, afin de répartir équitablement les demandeurs d'asile entre les pays de l'UE".


Morgane BRAVO, 
*Ancienne stagiaire (Blue Book) de la Commission Européenne, au Secrétariat Général*
Fondatrice du HUB (2006)
UNION EUROPÉENNE, EUROPEAN UNION, UNION EUROPEA.

Présidente et Fondatrice du «Think Tank» Europe-Mexique.
‪    headquarters in Paris, France
President &  Founder 
‪HUB « DIGITAL DIPLOMACY» «DIPLOMATIE NUMERIQUE ».
‪Fondatrice  
HUB ‪« DIGITAL DIPLOMACY» : « POLITIQUE & SOCIAL NETWORKING  ».
Fondatrice
HUB « ECOLOGIE &INNOVATION : DEVELOPPEMENT DURABLE DU XXIE SIÈCLE!» 

‪*Twitter :
@MorganeBravo @DiploDigital, @EcologieI, 
@EuropeMex, @MBDiplo.

Monday, November 13, 2017

🇫🇷Candidat Prix EuropCom 2017:The HUB European Union"

🇪🇺Candidat 🏆 Prix
EuropCom Public Communication Award 2017.

L'Histoire, l'Avenir de l'Union Européenne... 
 🇫🇷The HUB European Union (In Paris since 2006)...
DÉCOUVREZ l ‘EUROPE & QU’A FAIT l’ UE POUR VOUS!
👉http://unioneuropeenne.blogspot.fr 👏


Morgane BRAVO, Hémicycle du Parlement Européen à Bruxelles. 


Morgane BRAVO, 
*Ancienne stagiaire (Blue Book) de la Commission Européenne, au Secrétariat Général*
Fondatrice du HUB (2006)
UNION EUROPÉENNE, EUROPEAN UNION, UNION EUROPEA.

Présidente et Fondatrice du «Think Tank» Europe-Mexique.
‪    headquarters in Paris, France
President & Founder 
‪HUB « DIGITAL DIPLOMACY» «DIPLOMATIE NUMERIQUE ».
‪Fondatrice  
HUB ‪« DIGITAL DIPLOMACY» : « POLITIQUE & SOCIAL NETWORKING  ».
Fondatrice
HUB « ECOLOGIE &INNOVATION : DEVELOPPEMENT DURABLE DU XXIE SIÈCLE!» 

‪*Twitter :
@MorganeBravo @DiploDigital, @EcologieI, @EuropeMex, @MBDiplo.

🇪🇺PE à Bruxelles : Hommage à Simone Veil.

Magnifique hommage rendu par le Parlement Européen à Bruxelles, à la vie politique de 
Simone Veil (1927-2017).

Crédit Photos©MorganeBRAVO
🇪🇺
👉Femme française 🇫🇷 d'exception...
Présidente du PE🇪🇺.

Elle est la première présidente du Parlement européen, nouvellement élue au suffrage universel, de 1979 à 1982

De façon générale, elle est considérée comme l'une des promotrices de la réconciliation franco-allemande et de la construction européenne.








Morgane BRAVO, 
*Ancienne stagiaire (Blue Book) de la Commission Européenne, au Secrétariat Général*
Fondatrice du HUB (2006)
UNION EUROPÉENNE, EUROPEAN UNION, UNION EUROPEA.

Présidente et Fondatrice du «Think Tank» Europe-Mexique.
‪    headquarters in Paris, France
President & Founder 
‪HUB « DIGITAL DIPLOMACY» «DIPLOMATIE NUMERIQUE ».
‪Fondatrice  
HUB ‪« DIGITAL DIPLOMACY» : « POLITIQUE & SOCIAL NETWORKING  ».
Fondatrice
HUB « ECOLOGIE &INNOVATION : DEVELOPPEMENT DURABLE DU XXIE SIÈCLE!» 

‪*Twitter :
@MorganeBravo @DiploDigital, @EcologieI, @EuropeMex, @MBDiplo.

Thursday, November 02, 2017

🇪🇺Law enforcement at external borders through...

Photo: PE

Passage des frontières plus rapide,meilleure détection des fraudes à l’identité et des personnes ayant dépassé la durée de séjour autorisée.

********************

Parliamentary committees are tackling issues from better law enforcement at external borders through alerts and information-sharing to clean energy financing and the rule of law in Poland.



Transcript:
Lawmakers are beefing up an information-sharing system between Schengen states to support border control. For example, new alert categories for migrant return decisions and 'unknown wanted persons' will be added. 
The European Parliament is hosting a high-level conference on clean energy financing. Several experts and high-profile figures look into the best way to finance the transition from carbon to more sustainable energy sources. Members of Parliament and Commissioner Frans Timmermans discuss respect for rule of law in Poland. 
The Polish government recently implemented constitutional reforms that critics say restrict democracy. Despite US President Trump's decision to withdraw from the Paris climate agreement, California has pledged to continue implementing it. Lawmakers and California's governor, Jerry Brown, discuss how to move forward with initiatives.


Morgane BRAVO
‪*Twitter :
@MorganeBravo @DiploDigital, @EcologieI, @EuropeMex, @MBDiplo.

Monday, October 30, 2017

🇪🇺Lutte contre le terrorisme : interrompre l'arrivée d'argent.

Photo : PE

Le Parlement a mis en place une commission spéciale de 30 membres pour trouver des moyens de lutter contre le terrorisme en Europe et améliorer la coopération transfrontalière. L'UE se bat sur plusieurs fronts, et notamment, sur celui du financement de la terreur. Les députés européens s'attaquent au blanchiment de capitaux et au crime organisé pour endiguer le flux de fonds.


Transcription:
Paris. Bruxelles. Nice. Stockholm. Berlin. Et rien que cette année, les attaques terroristes ont touché Londres et Barcelone. Nous avons une menace très forte dans certains États membres, dont le mien, la France, cette menace est très très importante. Elle pèse sur la tête des gens comme un monstre omniprésent. Malgré cela, l'Europe est l'un des endroits les plus sûrs au monde. Néanmoins, il y a du travail à faire. L'UE lutte contre le terrorisme sur plusieurs fronts : en anéantissant la radicalisation, en améliorant l'échange de données entre les forces de police, en renforçant la cybersécurité et les frontières externes, en investissant davantage de fonds dans les efforts antiterrorisme, et en interrompant l'arrivée d'argent. En France, par exemple, une étude a estimé que les terroristes ont dépensé 108 000 euros pour mener à bien les attentats de Paris en 2015. Pour endiguer le flux de fonds, les députés européens s'attaquent au blanchiment de capitaux et au crime organisé. Dans le terrorisme, c'est évidemment une criminalité particulière, mais qui emprunte les voies de la criminalité organisée. C'est-à-dire qui peut faire du trafic d'êtres humains, du trafic d'organes, qui passe par le blanchiment d'argent, etc. Le Parlement a mis en place une commission spéciale de 30 membres pour se pencher sur tous les aspects du terrorisme et trouver une réponse à l'échelle européenne à une menace qui ne connaît pas de frontières.
 



Morgane BRAVO
‪*Twitter :
@MorganeBravo @DiploDigital, @EcologieI, @EuropeMex, @MBDiplo.

🇪🇺Travailleurs détachés : même travail, même pays...

Travailleurs détachés : même travail, même pays, même salaire.

Photo : PE

Les députés souhaitent que les travailleurs détachés bénéficient du même salaire que les travailleurs locaux.
Le Parlement européen met à jour les règles, datant de 1996, sur le détachement des travailleurs. L'objectif est de mieux protéger les travailleurs européens qui partent à l'étranger pour des affectations temporaires et d'éviter toute forme de dumping social.


Transcription:

"Je pars à Grenoble pour 3 mois. Je vais à Pinon, en France. Je pars pour 1 mois. Je pars en banlieue parisienne pour 3 mois. Ces trois travailleurs polonais sont ce que nous appelons des « travailleurs détachés »qui quittent leur pays d'origine pour travailler en mission temporaire à l'étranger. 

Leur nombre dans l'UE est passé de 600 000 en 2007 à 2,05 millions en 2015. Ils travaillent comme maçons en Allemagne ou plombiers en France. Ou, comme Ilidio Ferreira, qui vient du Portugal, en tant qu'ouvriers du bâtiment en Belgique. 

Nous avons une maison à payer, une famille à nourrir, nous devons gagner notre vie. Nous allons en Belgique ou en France. Les Portugais sont partout. La différence, c'est qu'ici, avec l'aide et ce qu'ils nous paient, nous pouvons facilement gagner deux fois plus qu'au Portugal. 

Un salaire plus élevé, voilà ce qui attire les travailleurs détachés. Mais pour le même travail, ils sont généralement moins payés que les travailleurs locaux. 

En gros, on est dans les 40 euros de l'heure et eux, ils sont peut-être à la moitié du prix. Donc, le compte est vite fait. Et puis, il y a aussi la flexibilité. Nous, on fait 8 heures par jour. Eux, ils font peut-être 10, 12. Ils travaillent le samedi. Ils travaillent les jours fériés. 

La différence de salaire est au cœur de la révision de la directive de 1996 sur le détachement des travailleurs, sur laquelle travaille actuellement le Parlement européen. L'objectif, c'est de fixer une même rémunération pour un même travail sur un même lieu de travail. Pour moi, il est très important qu'à l'avenir, nous n'ayons pas de travailleurs de première et deuxième classe en Europe : mettre fin au dumping salarial, mettre fin à la concurrence déloyale et mettre fin à l'exploitation des travailleurs. 

C'est une tâche difficile car les intérêts des États membres diffèrent considérablement. En fait, les pays qui reçoivent le plus grand nombre de travailleurs détachés sont aussi ceux qui envoient un grand nombre de leurs propres travailleurs à l'étranger. Et certains pays craignent de perdre un important marché du travail. 

Dans cette agence polonaise pour travailleurs détachés, il y a des centaines de demandes chaque jour.  Les entreprises françaises, allemandes et polonaises recherchent des travailleurs hautement qualifiés. 

À mon avis, la révision de la directive est totalement inutile et ne change rien en termes de fonctionnement de ce marché. Cela ne changera pas le fait qu'aujourd'hui, il manque des millions de travailleurs sur les marchés allemands, français et polonais. Ceci se produit déjà. 

La Fédération du bâtiment me dit : « Nous sommes obligés de faire venir des carreleurs hongrois. Nous n'avons plus de compétences ». 

La durée moyenne d'un détachement dans l'Union européenne est inférieure à 4 mois. Le Parlement européen, cependant, n'est pas opposé à des détachements plus longs. 

La demande croissante de travailleurs détachés s'accompagne d'une augmentation de la fraude : employés non déclarés, salaires inférieurs au salaire minimum, ou utilisation de sociétés « boîte aux lettres ». 

Les sociétés « boîte aux lettres » envoient des travailleurs travailler dans un autre pays tandis que son siège social est situé dans un troisième pays où elles n'ont pas d'activités commerciales réelles, mais bénéficient de cotisations sociales plus faibles. 

Les règles actuelles sont obsolètes, elles datent de 1996Je pense que lorsque nous clarifierons les règles, nous devons clairement établir ce qui est juste et ce qui relève de la fraude. 

Faciliter la circulation des travailleurs européens tout en protégeant au mieux leurs droits est crucial pour construire les fondements d'une Europe sociale. Tel est l'objectif de la révision de la directive sur le détachement de travailleurs."

 L’enjeu principal de l’adoption du rapport de👉 Elisabeth Morin-ChartierQuesteur du Parlement européen et Députée @PPE_FR, sur la révision des règles sur les en en 30 secondes.

Morgane BRAVO, 
*Ancienne stagiaire (Blue Book) de la Commission Européenne, au Secrétariat Général*
Fondatrice du HUB (2006)
UNION EUROPÉENNE, EUROPEAN UNION, UNION EUROPEA.

Présidente et Fondatrice du «Think Tank» Europe-Mexique.
‪    headquarters in Paris, France
President & Founder 
HUB « DIGITAL DIPLOMACY» «DIPLOMATIE NUMERIQUE ».
‪Fondatrice  
HUB ‪« DIGITAL DIPLOMACY» : « POLITIQUE & SOCIAL NETWORKING  ».
Fondatrice
HUB « ECOLOGIE &INNOVATION : DEVELOPPEMENT DURABLE DU XXIE SIÈCLE!» 

‪*Twitter :
@MorganeBravo @DiploDigital, @EcologieI, @EuropeMex, @MBDiplo.