*TRAITÉ DE ROME*

Il est important de se rappeler d'où nous venons. Après les tragédies de la Seconde Guerre mondiale, le Traité de Rome fut un accord clé entre six pays qui a lié leur destinée via la Communauté économique européenne. À l'occasion du 62ème anniversaire de sa signature, nous revenons sur la manière dont le traité a posé les bases de l'Europe et de sa réalisation, défendues par le Parlement européen.

🇪🇺EUROPE FOR CITIZENS! #HUB & #ThinkTank!

🇪🇺EUROPE FOR CITIZENS! #HUB & #ThinkTank!
🇪🇺POUR QUE L'EUROPE, EN TANT QU’ACTEUR MONDIAL, NE SOIT PAS LOINTAINE DES EUROPÉENS & DES FRANÇAIS!. BIENVENUE, WELCOME, BIENVENIDO, WILLKOMMEN, WELKOM, BENVENUTO, BOAS-VINDAS, WITAJ, VITAJTE... By @MorganeBravo.

2010*50Years of Traineeships at the European Commission*

2010*50Years of Traineeships at the European Commission*
*Founded in 2006. From Paris, France. Fondatrice du "HUB EUROPEAN UNION", Morgane BRAVO* "United in diversity", that's the motto of the EU! *Mieux informer les citoyens UE! « So that Europe, as a global player, is not far from Europeans » * *Ancienne stagiaire (Blue Book) de la Commission Européenne, au Secrétariat Général. Bruxelles. * President & Founder HUB « DIGITAL DIPLOMACY» «DIPLOMATIE NUMERIQUE ». *‪Fondatrice HUB 
‪« DIGITAL DIPLOMACY» : « POLITIQUE & SOCIAL NETWORKING ». *Fondatrice HUB « ECOLOGIE &INNOVATION : DEVELOPPEMENT DURABLE DU XXIE SIÈCLE!»* Présidente et Fondatrice du «Think Tank» Europe-Mexique.

*LES PRINCIPALES INSTITUTIONS DE L'UNION EUROPÉENNE*

*LES PRINCIPALES INSTITUTIONS DE L'UNION EUROPÉENNE*
🇪🇺L'EUROPE. « L'Europe ne doit pas être un commentateur du monde. Elle doit en être l'architecte.🕊 La diplomatie européenne doit être une ».

Friday, May 07, 2021

🇪🇺Conference FutureOfEurope: #EuropeDay.



Conference on the Future of Europe: inaugural event in Strasbourg on 9 May.


 

L’événement inaugural lançant la Conférence sur l’avenir de l’Europe se tiendra au Parlement européen à Strasbourg dimanche 9 mai, à l’occasion de la Journée de l’Europe.

The Conference on the Future of Europe (CoFoE) is an initiative of the European Union to reform its policies and institutions following large-scale consultations across the continent between May 2021 and Spring 2022.

The goals, principles, governance and methodology of the Conference are laid down in a Joint Declaration co-signed by the Presidents of the European Parliament, European Commission and Council on 10 March 2021.

The CoFoE inauguration event takes place on 9 May 2021 in the European Parliament in Strasbourg.

The programme will last an hour and a half. It will feature a welcome speech by French President Emmanuel Macron, as well as speeches by Presidents Sassoli, von der Leyen and Prime Minister Costa, representing the EU Institutions alongside short interventions by the Conference Executive Board’s co-chairs. Contributions via video link from citizens and civil society are also planned, as well as musical performances by Violinist Renaud Capuçon and Karski quartet. The launch will link to Europe Day events across the Member states.

27 Erasmus students from all member states will be present in the Parliament’s hemicycle, and around 300 citizens invited to attend remotely will be present through large TV screens. Ministers for European affairs and other VIP guests will also join remotely.

La Conférence sur l'avenir de l'Europe (CoFoE) est une initiative de l'Union européenne visant à réformer ses politiques et institutions à la suite de consultations à grande échelle à travers le continent entre mai 2021 et printemps 2022.


Les objectifs, les principes, la gouvernance et la méthodologie de la conférence sont définis dans une déclaration commune cosignée par les présidents du Parlement européen, de la Commission européenne et du Conseil le 10 mars 2021.

L'événement d'inauguration du CoFoE a lieu le 9 mai 2021 au Parlement européen à Strasbourg.

Le programme durera une heure et demie. Il comprendra un discours de bienvenue du président français Emmanuel Macron, ainsi que des discours des présidents Sassoli, von der Leyen et du Premier ministre Costa, représentant les institutions de l'UE, ainsi que de brèves interventions des coprésidents du conseil exécutif de la Conférence. Des contributions par liaison vidéo des citoyens et de la société civile sont également prévues, ainsi que des performances musicales du violoniste Renaud Capuçon et du quatuor Karski. Le lancement sera lié aux événements de la Journée de l'Europe dans les États membres.

 27 étudiants Erasmus de tous les États membres seront présents dans l'hémicycle du Parlement et environ 300 citoyens invités à assister à distance seront présents sur de grands écrans de télévision. Les ministres des affaires européennes et d'autres invités VIP se joindront également à distance.


Audio-visual coverage

Couverture audiovisuelle :

La cérémonie d’ouverture de la Conférence sur l’avenir de l’Europe sera retransmise en direct via EbS+ (‘‘clean feed’’) de 13h30 à 15h30 CET. EbSdiffusera un signal avec des sous-titres (prêt à diffuser).
La cérémonie sera également retransmise en ligne via le Centre multimédia du Parlement et EbS ainsi que sur la page Facebook du Parlement et sur le compte twitter @Europarl_FR.

La couverture vidéo, audio et photo sera disponible en ‘‘live replay’’ dans le Centre multimédia du Parlement.



Tables ronde en ligne depuis l’Hotel de ville de Paris

16h00 -17h00 : « Le Pacte Vert pour l’Europe et l'Énergie : une transition radicale », avec :

  • Michel DERDEVET, Président de la Maison de l’Europe de Paris
  • Ferran TARRADELLAS, Chef du secteur communication à la Représentation de la Commission européenne en France
  • Myriam MAESTRONI, Présidente de la Fondation E5T
  • Christophe GRUDLER, Député européen 

Modération : Benoît MONANGE - Fondation de l'écologie politique

17h15-18h00 : « Le rôle de l’Europe dans un monde multipolaire », avec :

  • Pascal LAMY, Président de la fondation Jacques Delors
  • Florance GAUG, directrice adjointe au EUISS (àc)
  • Bernard GUETTA, Député européen 

Modération : Alexandra LESUR, Toute l’Europe

18h00 -19h00 : « Quelle place pour la culture et la jeunesse en Europe après la crise sanitaire de la COVID-19 ? », avec :

  • Anne TALLINEAU, Secrétaire générale de l’OFAJ 
  • Mathieu ROUMEGOUS, Directeur de l'Agence Erasmus+ France Jeunesse et Sport
  • Jean Noël TRONC, Directeur Général de la SACEM 
  • Laurence FARRENG, Députée européenne 

Modération : Thomas DORGET - Confrontations Europe

Ces débats seront retransmis sur les pages YouTube de la Représentation en France de la Commission européenne(link is external) et du Bureau d'information du Parlement européen(link is external), ainsi que la page Facebook Fête de l'Europe Paris(link is external).

Débat télévisé Fête de l'Europe

La suite : https://ec.europa.eu/france/events/europe-day_fr


La Journée de l’Europe #EuropeDay

Célébrons-la ensemble! Consultez la liste des événements et activités et apprenez davantage sur l’Union européenne.


Rejoignez-nous en ligne pour la Journée de l’Europe, où que vous soyez:

  • Participez à un large éventail d’activités en ligne 
  • Apprenez-en davantage sur l’Union européenne et son mode de fonctionnement
  • Découvrez comment vous pouvez façonner l’avenir de l’Europe

EU in your country

From concerts, to light shows to lively discussions, find out what is happening near you and all across Europe by clicking on a country in the interactive map.


La UE en tu país

Desde conciertos hasta espectáculos de luz o animados debates, descubre lo que hay cerca de ti y en el resto de Europa seleccionando un país en el mapa interactivo.

👉 https://europeday.europa.eu/eu-your-country_fr

Symbole de collision

La Journée de l'Europe revient en musique et en extérieur !
Symbole de collision
Calendrier à effeuiller
9 mai 2021
Drapeau de l'Union européenne
Fête de l'Europe
Micro
12 artistes de tout le continent
Index pointant vers la droite
RDV pour la deuxième édition du #MusicEuropeDay !
 

@MorganeBravo 
Former trainee (Blue Book) of the European Commission, 
at the General Secretariat in Brussels. 
Founder,
"THE HUB EUROPEAN UNION"🇫🇷🇪🇺

Fondatrice du HUB (2006)
UNION EUROPÉENNE, EUROPEAN UNION, UNION EUROPEA.
🇪🇺CANDIDAT PRIX EUROPCOM 2017:
"THE HUB EUROPEAN UNION"🇫🇷

Fondatrice en 2006, 
 « ECOLOGIE&INNOVATION : DEVELOPPEMENT DURABLE DU XXIE SIÈCLE!».


President & Founder
HUB « DIGITAL DIPLOMACY» «DIPLOMATIE NUMERIQUE ».

President & Founder
@EuropeMex




Saturday, May 01, 2021

🇪🇺Migration management: NewEUStrategy.

 

Migration management: New EU Strategy on voluntary return and reintegration.

Today, the Commission is adopting the first EU Strategy on voluntary return and reintegration. The Strategy promotes voluntary return and reintegration as an integral part of a common EU system for returns, a key objective under the New Pact on Migration and Asylum. It sets out practical measures to strengthen the legal and operational framework for voluntary returns from Europe and from transit countries, improve the quality of return and reintegration programmes, establish better links with development initiatives and strengthen cooperation with partner countries.

Vice-President for Promoting our European Way of Life, Margaritis Schinas, said: “The EU is building a new ecosystem on returns – looking at increasing cooperation on readmission, improving the governance framework, equipping Frontex with a new operational mandate on returns and appointing an EU Return Coordinator. Today's Strategy on voluntary returns and reintegration is another piece of that puzzle. Returns are more effective when they are voluntary and accompanied by genuine reintegration options for returnees and this Strategy will develop a more uniform and coordinated approach among Member States to unlock their full potential.”

Commissioner for Home Affairs, Ylva Johansson, said: “Only about a third of people with no right to stay in the EU return to their country of origin and of those who do, fewer than 30% do so voluntarily. Voluntary returns are always the better option: they put the individual at the core, they are more effective and less costly Our first ever strategy on voluntary return and reintegration will help returnees from both the EU and third countries to seize opportunities in their home country, contribute to the development of the community and build trust in our migration system to make it more effective.”

An effective legal and operational framework

Gaps between asylum and return procedures, challenges in preventing absconding, insufficient resources, lack of data, overall fragmentation and limited administrative capacity to follow-up on return decisions all contribute to the low uptake in assisted voluntary returns programmes. Through the proposed recast Return Directive, the amended proposal for an Asylum Procedures Regulation, the Asylum and Migration Management Regulation  and the revised Eurodac Regulation, the Commission will continue to put in place fast and fair common procedures and rules on asylum and return, monitor the granting of return and reintegration assistance and reduce the risk of unauthorised movements. Through its enhanced mandate, Frontex can support Member States in all stages of the voluntary return and reintegration process, including on pre-return counselling, post-arrival support and monitoring the effectiveness of reintegration assistance. The Return Coordinator and High Level Network for Return will provide further technical support to Member States in bringing together different strands of EU return policy.

Improved quality of assisted voluntary return programmes

Providing early, tailor-made and effective return counselling taking into account individual circumstances, the needs of children and vulnerable groups, as well as support after return, improves their chances of successful and sustainable reintegration into their home communities. The Commission will work with Frontex to develop a common curriculum for return counsellors complementing existing support from the Agency and making better use of web-based tools such as the Return and Reintegration Assistance Inventory and the Reintegration Assistance Tool. The Commission, in cooperation with Member States, Frontex and the European Return and Reintegration Network, will also develop a quality framework for reintegration service providers based on common standards for managing projects, supported by EU funding.  

Strengthening cooperation with partner countries

Cooperation on voluntary return and reintegration is a key aspect of migration partnerships that the EU will strengthen under the New Pact on Migration and Asylum. The EU will support the ownership of reintegration processes in partner countries with capacity building, providing staff with the necessary skills, or supporting governance structures to cater to the specific economic, social and psychosocial needs of returnees. The EU will also continue to provide assistance for voluntary return and reintegration of migrants stranded in other countries, including through exploring new partnerships. Finally, the EU will strengthen links between reintegration programmes and other relevant development initiatives in partner countries. The Commission will ensure a more coordinated use of the financial resources that will be available under different EU funds to support the entirety of the voluntary return and reintegration process.

Background

Today's Strategy is part of the EU's work to build a common EU system for return under the New Pact on Migration and Asylum.

The Strategy is based on the results and experience gained in implementing national programmes and EU-funded initiatives in partner countries, including the work done by the European Return and Reintegration Network, Frontex and the EU–International Organization for Migration Joint Initiative for Migrant Protection and Reintegration.


Gestion de la migration: la nouvelle stratégie de l'UE en matière de retour volontaire et de réintégration.

La Commission adopte ce jour la première stratégie de l'UE en matière de retour volontaire et de réintégration. Cette stratégie encourage le retour volontaire et la réintégration en tant que partie intégrante d'un système commun de l'UE en matière de retour, un objectif clé du nouveau pacte sur la migration et l'asile. Elle définit des mesures pratiques pour consolider le cadre juridique et opérationnel des retours volontaires depuis l'Europe et les pays de transit, améliorer la qualité des programmes de retour et de réintégration, établir des liens plus solides avec d'autres initiatives en faveur du développement et renforcer la coopération avec les pays partenaires.

Margaritis Schinas, vice-président chargé de la promotion de notre mode de vie européen, a déclaré ce qui suit: «L'Union construit actuellement un nouvel écosystème pour les retours – elle veut intensifier la coopération en matière de réadmission, perfectionner le cadre de gouvernance, doter Frontex d'un nouveau mandat opérationnel sur les retours et désigner un coordinateur de l'UE chargé des retours. La stratégie en matière de retour volontaire et de réintégration, présentée aujourd'hui, constitue une autre pièce de ce puzzle. Les retours sont plus efficaces quand ils sont volontaires et assortis de véritables possibilités de réintégration pour les personnes qui en font l'objet. Cette stratégie établira une approche plus uniforme et mieux coordonnée entre les États membres, afin de libérer tout leur potentiel.»

Ylva Johansson, commissaire aux affaires intérieures, a quant à elle déclaré: «Seul un tiers des personnes qui n'ont pas le droit de séjourner dans l'Union retournent dans leur pays d'origine et, parmi celles qui le font, moins de 30% le font volontairement. Or les retours volontaires sont toujours la meilleure option: ils sont axés sur la personne, plus efficaces et moins coûteux. Notre toute première stratégie en matière de retour volontaire et de réintégration aidera les personnes soumises à un retour, à partir de l'Union ou d'un pays tiers, de saisir des chances dans leur pays d'origine, de contribuer au développement de leur communauté et d'établir la confiance dans notre système migratoire pour le rendre plus efficace.»

Un cadre juridique et opérationnel efficace

Les écarts entre les procédures d'asile et de retour, la difficulté d'empêcher la fuite des personnes, les ressources insuffisantes, le manque de données, la fragmentation générale et les capacités administratives limitées pour assurer le suivi des décisions de retour sont tous des facteurs qui expliquent le faible succès des programmes d'aide au retour volontaire. Grâce à sa proposition de refonte de la directive relative au retour, à sa proposition modifiée de règlement sur les procédures d'asile, au règlement relatif à la gestion de l'asile et de la migration et à la révision du règlement Eurodac, la Commission continuera à mettre en place des procédures et règles communes rapides et équitables en matière d'asile et de retour, elle vérifiera si l'aide au retour et à la réintégration a été accordée et elle réduira le risque de mouvements secondaires non autorisés. Grâce à son mandat élargi,Frontex est en mesure d'aider les États membres à tous les stades du processus de retour volontaire et de réintégration, y compris le conseil préalable au retour, l'aide après l'arrivée et la vérification de l'effectivité de l'aide à la réintégration. Le coordinateur chargé des retours et le réseau de haut niveau pour les retours apporteront un soutien technique supplémentaire aux États membres pour regrouper les différents volets de la politique de l'UE en matière de retour.

Meilleure qualité des programmes d'aide au retour volontaire

Apporter, dès le début du processus, des conseils en matière de retour individualisés et efficaces, qui tiennent compte de la situation personnelle ainsi que des besoins des enfants et des groupes vulnérables, puis également une aide après le retour, améliore les chances d'une réintégration réussie et durable des personnes dans leur communauté d'origine. La Commission collaborera avec Frontex pour établir un programme de formation commun pour les conseillers en matière de retour pour compléter le soutien existant apporté par l'agence et faire un meilleur usage des outils en ligne tels que l'inventaire de l'aide au retour et à la réintégration et l'outil d'aide à la réintégration. En coopération avec les États membres, Frontex et le réseau européen pour l'instrument de retour et de réintégration, elle élaborera en outre un cadre de qualité pour les prestataires de services de réintégration basé sur des normes communes de gestion des projets, bénéficiant du soutien financier de l'Union.

Renforcement de la coopération avec les pays partenaires

La coopération en matière de retour volontaire et de réintégration est un aspect essentiel des partenariats en matière de migration, que l'Union consolidera dans le cadre du nouveau pacte sur la migration et l'asile. L'Union encouragera l'adhésion au processus de réintégration dans les pays partenaires en les aidant à renforcer leurs capacités, en fournissant du personnel doté des compétences nécessaires ou en accompagnant les structures de gouvernance pour qu'elles puissent répondre aux besoins économiques, sociaux et psychosociaux spécifiques des personnes soumises à un retour. L'Union continuera aussi à apporter son aide pour le retour volontaire et la réintégration des migrants bloqués dans d'autres pays, notamment en étudiant de nouveaux partenariats. Enfin, elle consolidera les liens entre les programmes de réintégration et les autres initiatives en faveur du développement dans les pays partenaires. La Commission veillera à une utilisation mieux coordonnée des ressources financières qui seront mises à disposition au titre des différents fonds de l'Union pour soutenir tout le processus de retour volontaire et de réintégration.

Contexte

La stratégie présentée aujourd'hui s'inscrit dans l'action de l'Union en vue d'instaurer un système commun de l'UE en matière de retour dans le cadre du nouveau pacte sur la migration et l'asile.

Elle repose sur les résultats obtenus et sur l'expérience acquise en mettant en œuvre les programmes nationaux et les initiatives financées par l'UE dans les pays partenaires, notamment le travail accompli par le réseau européen pour l'instrument de retour et de réintégration, par Frontex et par l'initiative conjointe UE-Organisation internationale pour les migrations pour la protection et la réintégration des migrants.


Gestión de la migración: Nueva estrategia de la UE sobre el retorno voluntario y la reintegración.

La Comisión ha adoptado hoy la primera Estrategia de la UE sobre el retorno voluntario y la reintegración. La Estrategia promueve el retorno voluntario y la reintegración como parte integrante de un sistema común de la UE en materia de retornos, que es un objetivo clave del Nuevo Pacto sobre Migración y Asilo. La Estrategia establece medidas prácticas para reforzar el marco jurídico y operativo de los retornos voluntarios desde Europa y los países de tránsito, mejorar la calidad de los programas de retorno y reintegración, establecer mejores vínculos con las iniciativas de desarrollo y reforzar la cooperación con los países socios.

El vicepresidente para la Promoción de nuestro Modo de Vida Europeo, Margaritis Schinas, ha declarado: «La UE está construyendo un nuevo ecosistema en materia de retorno: se trata de intensificar la cooperación sobre la readmisión, mejorar el marco de gobernanza, dotar a Frontex de un nuevo mandato operativo para los retornos y nombrar a un coordinador de la UE en esta materia. La estrategia de hoy en materia de retorno voluntario y reintegración es otra pieza de ese rompecabezas. Los retornos son más eficaces cuando son voluntarios y van acompañados de verdaderas opciones de reintegración para los retornados, y esta Estrategia fomentará un planteamiento más uniforme y coordinado entre los Estados miembros para aprovechar todo su potencial».

Por su parte, la comisaria de Asuntos de Interior, Ylva Johansson, ha declarado: «Solo un tercio de las personas sin derecho a permanecer en la UE regresa a su país de origen y de las que lo hacen, menos del 30 % lo hace voluntariamente. Los retornos voluntarios son siempre la mejor opción, ya que dan prioridad al individuo, son más eficaces y son menos costosos. Nuestra primera estrategia de la historia en materia de retorno voluntario y reintegración ayudará a los retornados tanto de la UE como de terceros países a aprovechar las oportunidades que ofrece su país de origen, contribuirá al desarrollo de la comunidad y generará confianza en nuestro sistema de migración para hacerlo más eficaz».

Un marco jurídico y operativo más eficaz;

Las lagunas existentes entre los procedimientos de asilo y retorno, las dificultades a la hora de prevenir las fugas, la insuficiencia de recursos, la falta de datos, la fragmentación general y la limitada capacidad administrativa para el seguimiento de las decisiones de retorno contribuyen a la baja aceptación de los programas de retorno voluntario asistido. Mediante la propuesta de refundición de la Directiva sobre retorno, la propuesta modificada de Reglamento sobre los procedimientos de asilo, el Reglamento sobre la gestión del asilo y la migración y el Reglamento Eurodac revisado, la Comisión seguirá estableciendo procedimientos y normas comunes rápidos y justosen materia de asilo y retorno, supervisará la concesión de asistencia en materia de retorno y reintegración y reducirá el riesgo de movimientos no autorizados. Gracias a su mandato reforzado, Frontex podrá apoyar a los Estados miembros en todas las fases del proceso de retorno voluntario y reintegración, incluido el asesoramiento previo al retorno, el apoyo posterior a la llegada y el seguimiento de la eficacia de la ayuda a la reintegración. El Coordinador de Retornos y la Red de Alto Nivel para el Retorno prestarán más apoyo técnico a los Estados miembros para que combinen los diferentes componentes de la política de retorno de la UE.

Mejora de la calidad de los programas de retorno voluntario asistido

Ofrecer un asesoramiento temprano, personalizado y eficaz en materia de retorno que tenga en cuenta las circunstancias individuales, las necesidades de los niños y los grupos vulnerables, así como el apoyo tras el retorno, mejora sus posibilidades de éxito y reintegración sostenible en sus comunidades de origen. La Comisión colaborará con Frontex para crear un plan de estudios común para los asesores en materia de retorno que complemente el apoyo existente de la Agencia y aproveche mejor las herramientas basadas en la web, tales como el inventario de ayuda al retorno y la reintegración y el instrumento de ayuda a la reintegración. La Comisión, en cooperación con los Estados miembros, Frontex y la Red Europea de Retorno y Reintegración, también creará un marco de calidad para los proveedores de servicios de reintegración basado en normas comunes para la gestión de proyectos, subvencionado con fondos de la UE.

Refuerzo de la cooperación con los países socios

La cooperación en materia de retorno voluntario y reintegración sostenible es un aspecto clave de las asociaciones en materia de migración que la UE reforzará en el marco del Nuevo Pacto sobre Migración y Asilo. La UE apoyará la apropiación de los procesos de reintegración en los países socios mediante el desarrollo de capacidades, facilitando a las plantillas las competencias necesarias o apoyando las estructuras de gobernanza para atender a las necesidades económicas, sociales y psicosociales específicas de los retornados. La UE también seguirá prestando ayuda al retorno voluntario y la reintegración de los migrantes bloqueados en otros países, también mediante el estudio de nuevas asociaciones. Por último, la UE reforzará los vínculos entre los programas de reintegración y otras iniciativas de desarrollo pertinentes en los países socios. La Comisión velará por un uso más coordinado de los recursos financieros disponibles con cargo a los diferentes fondos de la UE para apoyar la totalidad del proceso de retorno voluntario y reintegración.

Contexto

La Estrategia de hoy forma parte de la labor de la UE dirigida a crear un sistema común de retorno en el marco del Nuevo Pacto sobre Migración y Asilo.

La Estrategia se basa en los resultados y la experiencia adquirida en la aplicación de los programas nacionales y las iniciativas financiadas por la UE en los países socios, tales como el trabajo realizado por la Red Europea de Retorno y Reintegración, Frontex y la Iniciativa Conjunta UE-Organización Internacional para las Migraciones para la Protección y la Reintegración de los Migrantes.