🇪🇺EUROPE FOR CITIZENS!

🇪🇺EUROPE FOR CITIZENS!
🇪🇺🇫🇷POUR QUE L'EUROPE, EN TANT QU’ACTEUR MONDIAL, NE SOIT PAS LOINTAINE DES EUROPÉENS & DES FRANÇAIS!. BIENVENUE, WELCOME, BIENVENIDO, WILLKOMMEN, WELKOM, BENVENUTO, BOAS-VINDAS, WITAJ, VITAJTE... By @MorganeBravo.

2010*50Years of Traineeships at the European Commission*

2010*50Years of Traineeships at the European Commission*
*Founded in 2006. From Paris, France. Fondatrice du "HUB EUROPEAN UNION", Morgane BRAVO* "United in diversity", that's the motto of the EU! *Mieux informer les citoyens UE! « So that Europe, as a global player, is not far from Europeans » * *Ancienne stagiaire (Blue Book) de la Commission Européenne, au Secrétariat Général. Bruxelles. * President & Founder HUB « DIGITAL DIPLOMACY» «DIPLOMATIE NUMERIQUE ». *‪Fondatrice HUB 
‪« DIGITAL DIPLOMACY» : « POLITIQUE & SOCIAL NETWORKING ». *Fondatrice HUB « ECOLOGIE &INNOVATION : DEVELOPPEMENT DURABLE DU XXIE SIÈCLE!»* Présidente et Fondatrice du «Think Tank» Europe-Mexique.

*LES PRINCIPALES INSTITUTIONS DE L'UNION EUROPÉENNE*

*LES PRINCIPALES INSTITUTIONS DE L'UNION EUROPÉENNE*
🇪🇺L'EUROPE. « L'Europe ne doit pas être un commentateur du monde. Elle doit en être l'architecte.🕊 La diplomatie européenne doit être une ».

Sunday, December 10, 2006

* Entente cordiale au premier forum de l'UMP...!

*** Michel Alliot-Marie et Nicolas Sarkozy sur le plateau du forum UMP.

** Dans une ambiance détendue, Nicolas Sarkozy et Michèle Alliot-Marie ont débattu, avec plusieurs autres personnalités du parti majoritaire, sur le thème de la liberté.

* Le premier forum de l’UMP s’est déroulé samedi dans un climat apaisé, le tutoiement y étant de rigueur. Les attaques les plus rudes ont été adressées à Ségolène Royal. A la candidate socialiste qui soulignait récemment vouloir dialoguer avec le Hezbollah puisque des électeurs ont voté pour ce parti, Nicolas Sarkozy a rappelé que «Hitler aussi a été élu».

Le président de l’UMP a au passage souligné son «inquiétude» au sujet de la situation actuelle en Russie. Les droits de l'Homme «ne sont pas des valeurs que nous devons brader», a-t-il affirmé. Une allusion à la Légion d’Honneur remise récemment à Vladimir Poutine ? Jean-Pierre Raffarin, «arbitre» du forum, est en tout cas venu souligner que «la France se bat et défend les droits de l’homme lorsqu’elle rencontre des pays qui ne les respectent pas» même si cela se passe hors du champ des caméras.

Durant le reste du débat, les deux principaux compétiteurs ont affiché une entente cordiale, après être arrivés ensemble au Cnit de la Défense.

Alliot-Marie souhaite "alléger le droit du travail"

Michèle Alliot-Marie a souhaité mettre en avant son pragmatisme en matière économique. Selon elle, «trop de doctrine tue l’efficacité». Elle propose en priorité d'alléger le droit du travail, qu’aucun employeur ne peut réellement «connaître» dans sa totalité. Autre proposition concrète: sortir le logement du calcul des droits de successions.

Ne souhaitant pas se «laisser réduire au libéralisme», Nicolas Sarkozy a lui réclamé une «liberté loyale» entre les pays, notamment en matière de respect de l’environnement ou de travail des enfants. Selon lui, la France ne doit pas se priver d’une «politique industrielle».

Tension entre Sarkozy et Boutin

Seul moment de tension, la proposation de Nicolas Sarkozy, qui veut qu’ «au bout de trois refus» d’une proposition d’emploi, un chômeur ne soit plus indemnisé. Christine Boutin, visiblement émue, a demandé des explications : «Je voudrais que tu nuances ta réponse». «Nous ne gagnerons pas sans une inflexion sociale et humaine à notre projet», a-t-elle martelé.

Sa demande est restée lettre morte : «Oui à l’humanité, non au laxisme», a répondu le patron de l'UMP, qui souhaite «assurer aux Français que leur argent est utilisé dignement». Il a également proposé de «refuser la sortie de prison aux délinquants sexuels qui refusent de se faire soigne», alors que sa nouvelle conseillère venait de réaffirmer les droits des détenus.

"Je n’ai pas l’intention de me laisser culpabiliser"

Même fermeté sur les droits des femmes : «ceux qui viennent en France doivent respecter la loi, et notamment les femmes. Nous ne voulons pas de polygamier. Nous ne voulons pas qu’on frappe des femmes ou qu’on dise à une femme comment s'habiller».

Enfin, interrogé à demi-mots par Jean-Pierre Raffarin sur son thème de prédilection, la « rupture», Nicolas Sarkozy a défendu son point de vue : «je n’ai pas l’intention de me laisser culpabiliser». Le ministre de l’Intérieur estime que sur « la politique sociale» et en matière d’éducation, «nous ne sommes pas allés assez loin».

Deux autres forums de l'UMP sont prévus sur les thèmes de l'égalité et de la fraternité, le 15 décembre à Lyon et le 21 à Bordeaux.


lefigaro.fr. Publié le 09 décembre 2006

No comments: