2010*50Years of Traineeships at the European Commission*

2010*50Years of Traineeships at the European Commission*
*Creation since 2006. From Paris, France. Fondatrice du HUB UE, Morgane BRAVO* "United in diversity", that's the motto of the EU! *Mieux informer les citoyens UE! « So that Europe, as a global player, is not far from Europeans » * *Ancienne stagiaire ("Blue Book") de la Commission Européenne, au Secrétariat Général. Bruxelles* Présidente et Fondatrice du «Think Tank» Europe-Mexique.

*LES PRINCIPALES INSTITUTIONS DE L'UNION EUROPÉENNE*

*LES PRINCIPALES INSTITUTIONS DE L'UNION EUROPÉENNE*
Link

Saturday, March 12, 2011

*Les investissements dans les technologies propres: un atout de taille pour un avenir européen plus durable*

Selon l’Association européenne des sociétés de capital-risque (EVCA), les nouvelles entreprises du secteur des technologies propres ont besoin d’un soutien accru pour prospérer.

Dans un rapport publié en décembre 2010, l’EVCA souligne le rôle primordial joué par le capital à risques pour atteindre les objectifs européens en matière de réduction des émissions de carbone et pour favoriser la création de nouveaux emplois. Elle insiste également sur la nécessité d’apporter un soutien accru aux petites et moyennes entreprises (PME) du secteur des technologies propres.
L’Europe occupe une position de premier plan sur la scène internationale. Qu’il s’agisse de véhicules électriques ou d’applications logicielles pour le contrôle de la qualité environnementale, l’Europe est l’un des premiers investisseurs dans les technologies propres. Toutefois, pour conserver sa position de chef de file, elle devra prendre des engagements encore plus conséquents, compte tenu de l’amélioration des performances d’autres acteurs comme les États-Unis ou la Chine. Dans ce cadre, le capital à risques peut soutenir la commercialisation des technologies et favoriser la création d’emplois dans des secteurs de haute technologie en pleine expansion.
L’UE s’est fixée des objectifs ambitieux consistant à réduire ses émissions de carbone, à recourir davantage aux énergies renouvelables et à renforcer son efficacité énergétique. Néanmoins, pour atteindre ces objectifs, l’Europe aura besoin de nouvelles entreprises et de nouvelles technologies et devra utiliser intelligemment son capital. En effet, les organisations de capital à risques investissent déjà aujourd’hui dans des technologies, des services et des infrastructures de soutien innovantes. Rien qu’en 2009, les investissements en capital-risque et en capital de croissance en Europe ont représenté plus d’1 milliard d’euros, se répartissant dans plus de 300 entreprises européennes du secteur des technologies propres.
Par ailleurs, comme le souligne l’EVCA, environ 85 % du capital requis pour assurer une croissance européenne à faible intensité de carbone provenait du secteur privé. L’élaboration d’un cadre politique efficace permettant d’investir plus rapidement et plus intensément dans toutes les technologies propres serait sans aucun doute extrêmement bénéfique pour l’Europe.
Le rapport de l’EVCA définit les priorités suivantes:
  • utiliser le financement du secteur public pour lancer un programme pluriannuel destiné à attirer les investissements privés;
  • adopter des mesures afin d’exploiter les possibilités offertes par les marchés publics pour stimuler la recherche et le développement dans les PME. Les marchés publics représentent 17 % du produit intérieur brut (PIB) de l’UE;
  • encourager la participation des nouvelles entreprises renforcerait leurs capacités de développement;
  • réduire l’insécurité réglementaire - par exemple, la création d’une solide industrie de fabrication de panneaux solaires en Allemagne a notamment été rendue possible par des mécanismes politiques prévisibles conçus pour stimuler la demande; et enfin
  • rendre contraignant l’objectif de la stratégie de croissance intelligente Europe 2020 visant à améliorer l’efficacité énergétique: cela renforcerait la motivation de nombreuses entreprises du secteur européen des technologies propres bénéficiaires de capital à risques.
La traditionnelle domination européenne en matière d’éco-innovation a permis à l’Europe de prendre une certaine avance au niveau de ses investissements dans les technologies propres. Bien que ce secteur se soit rapidement développé au cours de la dernière décennie, de nouveaux défis et de nouvelles perspectives apparaissent régulièrement et le capital à risques joue à cet égard un rôle primordial.

ETAP

Pour de plus amples informations:

«L’environnement est porteur de bénéfices pour un investisseur de capital à risques»:
http://ec.europa.eu/environment/etap/inaction/interviews/576_fr.html   

Bien à vous,
Morgane BRAVO

No comments: