2010*50Years of Traineeships at the European Commission*

2010*50Years of Traineeships at the European Commission*
*Creation since 2006. From Paris, France. Fondatrice du HUB UE, Morgane BRAVO* "United in diversity", that's the motto of the EU! *Mieux informer les citoyens UE! « So that Europe, as a global player, is not far from Europeans » * *Ancienne stagiaire ("Blue Book") de la Commission Européenne, au Secrétariat Général. Bruxelles* Présidente et Fondatrice du «Think Tank» Europe-Mexique.

*LES PRINCIPALES INSTITUTIONS DE L'UNION EUROPÉENNE*

*LES PRINCIPALES INSTITUTIONS DE L'UNION EUROPÉENNE*
Link

Sunday, January 04, 2009

*Gaz : Gazprom demande à l'Europe d'agir contre l'Ukraine*


***Le géant gazier russe exhorte les Etats européens de saisir la justice contre l'Ukraine, l'accusant de violer un traité européen sur le transit des produits énergétiques.

L'Ukraine rétorque que la Russie a réduit d'elle-même ses livraisons destinées à l'Europe et prévoit de graves problèmes pour le transit du gaz destiné au marché européen dans une dizaine de jours.

L'Ukraine a averti samedi que le conflit du gaz qui l'oppose à la Russie risquait d'entraîner de graves problèmes pour le transit du gaz russe vers l'Europe dans une dizaine de jours. "Si le gazoduc ukrainien ne reçoit pas les volumes de gaz... la pression dans les tuyaux va baisser. Par conséquent, automatiquement, indépendamment du personnel, il y aura des interruptions. Le système sera obligé de s'arrêter pour faire revenir la pression", a expliqué la compagnie Naftogaz.

Les températures sont négatives ces jours-ci en Europe et la compagnie bulgare Bulgargaz a fait état samedi d'une baisse des fournitures de gaz russe qui transite par l'Ukraine. Avant Sofia, la Pologne, la Roumanie et la Hongrie avaient signalé le même phénomène. La Roumanie a rapporté une chute de 30 à 40% de son approvisionnement, la Pologne une baisse de 11%. Pour l'heure, des pays comme l'Allemagne ou la France ne sont pas affectés.

Gazprom réclame 600 millions de dollars de plus

L'Union européenne tiendra une réunion extraordinaire lundi à Bruxelles, qui rassemblera les ambassadeurs des Vingt-Sept auprès de l'UE. Elle a exigé le strict respect des contrats en cours et a exhorté Moscou et Kiev à trouver rapidement un terrain d'entente, tout en soulignant que les réserves européennes étaient pour l'instant suffisantes.

Mais la situation semble bloquée, l'Ukraine et la Russie se renvoyant la responsabilité de la baisse de pression dans les gazoducs. Le vice-président du géant gazier russe, Alexandre Medvedev, a accusé samedi à Prague l'Ukraine de voler plus de 35 millions de m3 de gaz par jour. "Tout le gaz qui a été pris illégalement devra être payé", en surplus de ce que doivent déjà régler les Ukrainiens, soit "600 millions de dollars", a-t-il ajouté, alors que sa compagnie a cessé depuis le 1er janvier ses livraisons à l'Ukraine, par laquelle transite le gaz destiné à l'Europe. Gazprom a demandé samedi aux Etats européens d'agir en justice contre l'Ukraine, l'accusant de violer un traité européen sur le transit des produits énergétiques. Le géant gazier russe a annoncé par ailleurs qu'il allait déposer plainte auprès du tribunal international d'arbitrage de Stockholm.

L'Ukraine, pour sa part, assure qu'elle ne vole pas de gaz russe destiné à l'Europe et affirme que la Russie a réduit d'elle-même ses livraisons. Le patron de Naftogaz se dit prêt à se rendre à Moscou pour renouer le dialogue, pendant que le groupe gazier ukrainien "estime que la position adoptée par Gazprom enfreint les pratiques internationales consistant à tenir des négociations" et "dément l'existence de quelque dette que ce soit concernant la consommation de gaz pendant la période novembre-décembre". L'entreprise ukrainienne a également annoncé qu'elle déposera elle aussi une plainte auprès du tribunal de Stockholm si Gazprom la poursuit en justice. En attendant, Gazprom assure vouloir augmenter ses livraisons quotidiennes à l'Europe de 52 millions de mètres cubes, soit environ 16%, en contournant l'Ukraine, c'est-à-dire en passant par la Biélorussie et la Turquie.

D'après agences

LCI

No comments: