*TRAITÉ DE ROME*

Il est important de se rappeler d'où nous venons. Après les tragédies de la Seconde Guerre mondiale, le Traité de Rome fut un accord clé entre six pays qui a lié leur destinée via la Communauté économique européenne. À l'occasion du 62ème anniversaire de sa signature, nous revenons sur la manière dont le traité a posé les bases de l'Europe et de sa réalisation, défendues par le Parlement européen.

🇪🇺EUROPE FOR CITIZENS! #HUB & #ThinkTank!

🇪🇺EUROPE FOR CITIZENS! #HUB & #ThinkTank!
🇪🇺POUR QUE L'EUROPE, EN TANT QU’ACTEUR MONDIAL, NE SOIT PAS LOINTAINE DES EUROPÉENS & DES FRANÇAIS!. BIENVENUE, WELCOME, BIENVENIDO, WILLKOMMEN, WELKOM, BENVENUTO, BOAS-VINDAS, WITAJ, VITAJTE... By @MorganeBravo.

2010*50Years of Traineeships at the European Commission*

2010*50Years of Traineeships at the European Commission*
*Founded in 2006. From Paris, France. Fondatrice du "HUB EUROPEAN UNION", Morgane BRAVO* "United in diversity", that's the motto of the EU! *Mieux informer les citoyens UE! « So that Europe, as a global player, is not far from Europeans » * *Ancienne stagiaire (Blue Book) de la Commission Européenne, au Secrétariat Général. Bruxelles. * President & Founder HUB « DIGITAL DIPLOMACY» «DIPLOMATIE NUMERIQUE ». *‪Fondatrice HUB 
‪« DIGITAL DIPLOMACY» : « POLITIQUE & SOCIAL NETWORKING ». *Fondatrice HUB « ECOLOGIE &INNOVATION : DEVELOPPEMENT DURABLE DU XXIE SIÈCLE!»* Présidente et Fondatrice du «Think Tank» Europe-Mexique.

*LES PRINCIPALES INSTITUTIONS DE L'UNION EUROPÉENNE*

*LES PRINCIPALES INSTITUTIONS DE L'UNION EUROPÉENNE*
🇪🇺L'EUROPE. « L'Europe ne doit pas être un commentateur du monde. Elle doit en être l'architecte.🕊 La diplomatie européenne doit être une ».

Thursday, August 21, 2008

***Certains investisseurs ne sont pas les bienvenus : Allemagne***


***Le gouvernement allemand a voté une nouvelle loi d'économie extérieure qui lui accorde un droit de véto quand des investisseurs étrangers, qui ne sont pas originaires de l'Union européenne ou des pays limitrophes de l'Association européenne de libre-échange (AELE), souhaitent participer à hauteur de plus de 25 pour cent dans des entreprises allemandes. Le quotidien Frankfurter Allgemeine Zeitung critique cette loi : "Tous ceux qui ne présentent pas l'appellation d'origine contrôlée doivent accepter que le gouvernement allemand s'assure de la probité de leurs intentions. …

La grande coalition [des sociaux-démocrates SPD et des conservateurs CDU] justifie cette intervention dans la circulation des capitaux par la crainte que les investisseurs ne cherchent pas uniquement des bénéfices mais aussi une influence politique pouvant aller jusqu'à la destruction de l'économie allemande. Dans un tel cas, la politique ne serait toutefois pas tout à fait démunie, même sans la nouvelle loi. …

La loi pourrait [pour cette raison] devenir un boomerang pour l'économie allemande. C'est ce danger que celle-ci doit craindre davantage que l'éventuel dommage qu'un investisseur mal intentionné pourrait occasionner."

Frankfurter Allgemeine Zeitung - Allemagne
Eurotopics
(21.08.2008)

No comments: