2010*50Years of Traineeships at the European Commission*

2010*50Years of Traineeships at the European Commission*
*Creation since 2006. From Paris, France. Fondatrice du HUB UE, Morgane BRAVO* "United in diversity", that's the motto of the EU! *Mieux informer les citoyens UE! « So that Europe, as a global player, is not far from Europeans » * *Ancienne stagiaire ("Blue Book") de la Commission Européenne, au Secrétariat Général. Bruxelles* Présidente et Fondatrice du «Think Tank» Europe-Mexique.

*LES PRINCIPALES INSTITUTIONS DE L'UNION EUROPÉENNE*

*LES PRINCIPALES INSTITUTIONS DE L'UNION EUROPÉENNE*
Link

Tuesday, May 05, 2009

***L'Europe en déficit...***


***La crise économique et financière frappe l'Europe plus fortement que ce que l'on pensait jusqu'à présent. D'après les dernières prévisions conjoncturelles de la Commission européenne, le déficit public de la plupart des pays de l'UE devrait dépasser cette année et l'année prochaine la valeur de référence de trois pour cent du produit intérieur brut (PIB) fixée par les critères de Maastricht.

La presse européenne :

Gazeta Wyborcza - Pologne
Dans le quotidien progressiste Gazeta Wyborcza, Agata Nowakowska critique les nouvelles prévisions de croissance de l'UE pour la Pologne et les qualifie de fausses :"La Commission européenne nous a accablés avec ses nouvelles prévisions. Elle n'a pas tenu compte du fait que les gens ont les nerfs à vif avec la crise et que les mauvaises nouvelles doivent être divulguées de manière habile et mesurée. En janvier, la Commission estimait encore que la Pologne devrait être en tête avec une croissance de 2 pour cent du PIB. Depuis hier, Bruxelles fait planer au-dessus de nous le spectre de la récession …, avec un recul prévu de 1,4 pour cent. … [Le ministre des Finances polonais Jacek Rostowski] a indiqué que la Commission s'était trompée. … En effet, il semble bien que les Polonais ne se conduisent pas comme le reste de l'Europe. L'Allemand apeuré ne part plus en vacances, le Français échange son cognac pour du vin bon marché tandis que le Polonais se rue dans les magasins. De plus, le gouvernement polonais investit énormément … . Le ministre [des Finances Jan] Rostowski parle constamment d'un faible déficit du budget de 18,2 milliards zlotys [environ 4 milliards d'euros], de l'Euro 2012 de football et même d'une croissance du PIB d'un pour cent."
(05.05.2009)

The Times - Royaume-Uni
Face à la récession en Europe, le quotidien The Times demande une nouvelle baisse du taux directeur européen : "La Banque centrale européenne (BCE) a au départ réagi promptement à la crise du crédit. Mais elle s'est depuis révélée lente et bornée quand il s'agissait de faciliter les conditions monétaires. … Son inactivité menace l'existence de millions de personnes en Europe. … Cette approche n'a pas marché. La production dans la zone euro s'effondre encore plus rapidement qu'en Grande-Bretagne. L'économie allemande va diminuer de plus de cinq pour cent cette année. L'Irlande est confrontée à un recul presque deux fois plus important. Le moyen le plus direct pour relancer la demande est de prendre des mesures monétaires. Mais les politiques européens sont réticents à les entreprendre. … Il y a des préoccupations justifiées concernant le niveau de la dette publique. Mais tarder à assouplir la politique monétaire ne fera qu'accroître la douleur. Un changement de rythme, si ce n'est de direction, s'impose."
(05.05.2009)

Corriere del Ticino - Suisse
Le Corriere del Ticino tempère tout optimisme que l'on pourrait déduire de l'expertise de printemps de la Commission européenne : "Depuis le sommet du G20 de Londres en avril, on sait qu'il existe une entente tacite entre les grands pour faire tout ce qui est possible ou impossible pour éviter la faillite des grands groupes bancaires … et empêcher les crises financières dans les différents pays. … Cet accord, ainsi que les plans de soutien et la politique monétaire extrêmement expansive des banques centrales … , ont suggéré que l'on … avait dépassé la dépression. Ce sont en premier lieu les marchés financiers et surtout les bourses qui ont réagi à ce changement de tendance, les actions étant de nouveau à la hausse depuis des semaines. … Mais une tout autre réalité menace : l'économie mondiale continue de s'enfoncer, … en raison notamment des interventions des Etats et des banques centrales. Le réel état de santé des banques ne s'est aucunement amélioré. … Ce que nous voyons en réalité, ce ne sont que les répercussions assez limitées des interventions interminables et coûteuses de ces derniers mois. … Ces interventions n'ont pas encore créé les prémisses d'une reprise saine (et non-assistée)." (05.05.2009)

Diena - Lettonie
Malgré des premiers signes de reprise économique, le quotidien Diena considère toujours l'instabilité du système financier comme un problème de premier ordre : "Aux Etats-Unis, les banques ont déjà amorti la moitié de leurs pertes. En Europe elles en sont seulement au cinquième, et une telle étape équivaut à la liquidation du capital. Mais pour que les banques puissent continuer à accorder des crédits, il est nécessaire d'effectuer d'énormes investissements de financement. Les Etats-Unis ont déjà fait le premier pas pour remettre en ordre les bilans des banques. Et cette semaine, le gouvernement présente aux 19 grandes banques les résultats du test appelé 'test stress' qui montre de quel capital un institut bancaire a besoin pour pouvoir se remettre à fonctionner complètement. Il n'est pas sûr que les critères soient suffisamment stricts pour regagner la confiance des investisseurs. Mais en Europe, on est loin d'avoir fait assez pour redresser le système bancaire."
(05.05.2009)

Eurotopics

No comments: